L’équipe d’Univers Freebox vous souhaite une bonne année 2022 et vous remercie de votre fidélité

Cher.e.s lectrices et lecteurs, toute l’équipe d’Univers Freebox vous souhaite une bonne année 2022. Avec toujours plus de nouveautés et un moral au beau fixe. 

Que cette nouvelle année vous apporte, santé, succès et beaucoup d’informations croustillantes sur Univers Freebox et notre chaîne YouTube. La rédaction souhaite remercier l’ensemble des lecteurs et commentateurs, pour l’intérêt que vous nous portez, tous les jours, et c’est notre récompense.

Grâce à vous, Univers Freebox est un acteur majeur de l’information sur les télécoms, avec 3 millions de visiteurs uniques et plus de 12 millions de pages vues chaque mois, en ligne avec l’année dernière. 2021 a marqué aussi une véritable évolution sur notre chaîne Youtube, avec le succès de notre émission hebdomadaire Totalement Fibrés mais aussi de nos différent formats, tutoriels et le saviez-vous. Nous vous réservons d’autres surprises en 2022 avec de nouvelles émissions et une production originale afin de vous donner le sourire depuis votre canapé, sur votre smartphone ou ordinateur. Le cap des 30 000 abonnés a été franchi cette semaine et nous espérons continuer sur cette voie en votre compagnie.

Enfin, nous remercions l’ensemble des médias, acteurs de l’audiovisuel, chaînes de télévision, tous les autres opérateurs avec lesquels nous entretenons de bons rapports et les institutions, parmi lesquelles l’Arcep, l’ANFR ou encore Infranum, qui font pleinement confiance à Univers Freebox, et qui nous communiquent en permanence des informations à partager. Sans oublier la communauté de Freenautes, véritables dénicheurs d’informations.

En cette nouvelle année qui débute, nous citons les prénoms d’une partie de ceux qui font vivre Univers Freebox au quotidien :  Olivier, Marjolaine, Maxime, Lucas, Adrien, Dimitri, Tibet, Ivan et tous les autres stagiaires et bénévoles. Lecteurs de la première heure, nouveaux arrivés, mordus ou néophytes, toute l’équipe d’Univers Freebox vous souhaite une bonne et heureuse année 2021.

Les plus anciens modèles de Blackberry cesseront bientôt de fonctionner

Le 4 janvier prochain, les modèles de la marque Blackberry ne tournant pas sous Android ne seront plus supportés.

La fin d’une époque. Souvenez-vous du début des années 2000 où le Blackberry représentait l’une des marques phares du marché du mobile. Si les petits mobiles n’ont pas réussi à garder leur place, ils continuaient encore à vivoter dans la poche des nostalgiques, mais plus pour longtemps.

En effet, Blackberry annonce pour la fin de l’année une “fin de vie” des modèles fonctionnant sous le système d’exploitation Blacberry OS, soit ceux commercialisés entre 2001 et 2013. Concrètement, les appareils ne seront plus mis à jour, et risquent au fil du temps de ne plus permettre de passer des appels, d’envoyer des SMS ou encore de se connecter à internet. Les modèles tournant sous Android pour leur part ne sont pas concernés.

Une fin assez triste pour une marque qui avait réussi en 2009 à détenir 20% de part du marché, loin devant l’iPhone. Cependant, depuis, la marque a périclité, chutant à 0% de part de marché en 2016 pour ne jamais réussir à revenir…

Source : BFMTV

L’Union Européenne veut une connexion 1 Gigabit pour tout le monde en 2030

En cette fin d’année, l’Union Européenne met la main au portefeuille pour améliorer les infrastructures télécoms sur son territoire en débloquant un milliard d’euros sur trois ans.

De l’argent pour une connexion très rapide pour tous. La Commission européenne a adopté le 16 décembre dernier le premier programme de travail pour le volet numérique du MIE ( Mécanisme pour l’interconnexion en Europe). A la clé, un milliard d’euros investis dans les infrastructures dans les réseaux fibre et 5G à travers le territoire. Le but est affirmé : tous les foyers de l’UE doivent avoir “une connexion 1 Gigabit et toutes les zones peuplées doivent être en couvertes en 5G d’ici à 2030“.

Cette enveloppe débloquée vise notamment à encourager les investissements publics et privés dans ce domaine, via des appels à projet démarrant au début de l’année prochaine.  Certains critères prioritaires ont été établis, notamment le fait que ces actions doivent soutenir le déploiement d’infrastructures permettant d’assurer une meilleure couverture 5G le long des corridors transfrontaliers ou encore le déploiement et la mise à niveau des réseaux fédérateurs (cloud, câbles sous-marins etc.).

Si l’enveloppe n’a pas vocation à couvrir l’intégralité des coûts, elle doit surtout faire office d’assistance pour des acteurs locaux chez qui le déploiement d’infrastructure est difficile.

Source  : Siècle Digital

 

 

Le saviez-vous : les abonnés Freebox peuvent connecter leurs invités très facilement à leur WiFi via un QR Code ou un SMS

Le Nouvel An approche à grand pas ! Pour les abonnés Freebox recevant des invités à domicile, voici les différents moyens de les connecter facilement à votre WiFi en toute sécurité et sans galérer.

Vous ne le saviez peut-être pas, mais si vous êtes abonnés Freebox Révolution, Pop, Delta, One ou  mini 4K, vous pouvez scanner un QR code afin de se connecter au Wi-Fi « invité » de manière simplifiée, au lieu d’avoir à entrer la clé WPA qui est habituellement très complexe.

Cette fonctionnalité peut se révéler très pratique dans le cadre de soirée entre amis ou de mariages par exemple, afin d’offrir un accès au Wi-Fi facilement, sans pour autant ouvrir les portes de son réseau principal. Plusieurs solutions s’offrent à vous.

L’application Freebox Connect est votre ami

Avec son application Freebox Connect lancée durant l’étét 2020 sur Android et iOS, Free simplifie la gestion du Wi-Fi et permet de partager son accès  en envoyant les données de connexion ou en affichant un QR Code à flasher avec le capteur photo de son smartphone.

Il est possible de partager le Wi-Fi principal, mais également un Wi-Fi invité. Voici la marche à suivre. En haut de l’écran d’accueil se trouve l’option “Partager mes accès WiFi”, tapotez dessus. Dans le cas du Wi-Fi principal, il suffit de cliquer sur le bouton “Partager” au milieu de l’écran. Vous pourrez alors envoyer votre accès par SMS, par message privé sur Twitter ou encore par e-mail. Deuxième possibilité de partage : afficher le QR à l’écran de votre smartphone, que la personne n’aura plus qu’à flasher.

Dans le cas du Wi-Fi invité, il va d’abord falloir créer son accès dédié, en tapotant sur le bouton rouge “Créer un accès invité”.

Vous aurez à indiquer le nom de la connexion (“soirée” ou “vacances”, par exemple), le mot de passe (automatique ou personnalisé), la durée de validité (1 heure, 4 heures, 1 jour, 1 semaine ou illimité) de l’accès et le type d’accès au réseau (sans restriction ou Internet uniquement), avant de tapoter sur le bouton “Valider” en haut à droite. Vous aurez alors accès aux mêmes possibilités qu’avec l’accès Wi-Fi principal, à savoir le partage des données de connexion (SMS, Twitter, e-mail, etc.) ou l’affichage d’un QR Code à l’écran du smartphone.

Freebox OS pour les plus aguerris

Autre possibilité pour configurer le WiFi Invité, il vous suffit de vous rendre dans l’espace Freebox OS (http://mafreebox.freebox.fr/) et vous rendre dans “Paramètres de la Freebox“. Dans la catégorie “Réseau local” cliquez sur la nouvelle icône “Wi-Fi invité”. Vous pouvez choisir le nombre de périphériques autorisés à rejoindre le réseau (entre 1 et 128).  Il est possible de limiter l’accès à Internet seulement ou bien autoriser également l’accès au réseau local. Si l’accès est restreint, la personne n’aura pas accès aux autres fonctionnalités du réseau (FTP, Plex etc …), la personne connectée au réseau Internet uniquement ne pourra pas voir les autres machines et services du réseau.

Durée d’accès, de quelques heures à illimitée

Il est aussi possible de restreindre en durée le réseau, de 1 heure minimum à illimité. Le champs description vous permet de décrire votre réseau afin de le repérer facilement dans la liste des différents réseaux “invité” de votre interface Freebox OS. Enfin, lorsque vous avez tout configuré à votre guise, il suffira ensuite de vous rendre sur l’interface TV de votre Freebox et de retrouver le QR Code qui sera affiché en haut à droite de l’écran. Laissez ensuite vos invités le scanner pour profiter du WiFi. Et pour les abonnés Freebox Pop, rien de plus simple le QR code de votre WiFi est directement disponible sur l’écran du serveur !

Un maire tente de s’opposer à Free avec un arrêté illégal, l’opérateur l’emporte finalement au bout de trois ans

Free n’a pas lâché l’affaire et remporte un bras de fer juridique datant de 2018 avec une commune concernant l’installation d’une antenne relais.

Face à un arrêté illégal et un dossier s’avérant complet, Free sort vainqueur d’une affaire remontant à septembre 2018. C’est en effet à cette date que le maire de Saint-Brevin-Les-Pins dans le Pays de la Loire a annoncé un arrêté s’opposant à la déclaration préalable de travaux déposée par Free.

Le projet avait donc été arrêté et l’affaire portée devant le juge des référés, qui avait demandé le 28 novembre de la même année au maire de réexaminer la proposition de l’opérateur, avant d’accepter l’arrêté un mois plus tard, en décembre. Cependant, l’affaire est parvenue entre les mains du tribunal administratif de Nantes, qui explique que la décision du juge des référés “revêt, par sa nature-même, un caractère provisoire“.

Une fois le dossier réexaminé par les juges, il s’est avéré que la décision était bel et bien illégale. Le maire avait en effet justifié son opposition par un manque d’élément dans le dossier de Free, selon son point de vue. La demande de l’opérateur ne présentait en effet “aucun élément démontrant que le positionnement sur cette parcelle relève d’une impérieuse obligation technique” estimait l’élu, se basant sur le Plan local d’urbanisme de la commune.

Cependant, cette raison ne suffit pas à une opposition ou une interdiction de travaux, révèle le tribunal de Nantes. En effet, “le code de l’urbanisme fixe de façon limitative les pièces que comprend le dossier de déclaration préalable de travaux“, rappellent les juges, en indiquant qu’il “ne figure pas de justificatif de l’impérative nécessité technique dont relèverait l’emplacement“. Sans autre argument de la part du maire, Free devrait ainsi être en mesure d’installer son antenne et la commune pour sa part doit donc verser 1500€ de frais de justice à Free.

Source : Le courrier du Pays de Retz

Débranchés toutes les semaines et pris au piège, un couple d’abonnés fibre de Free en a ras-le-bol

Une histoire qui en énerverait plus d’un. Laurent et Sophie vivent un calvaire depuis 6 mois dans leur résidence à Antibes. Débranchée toutes les semaines, leur connexion fibre est sur courant alternatif. Impossible pour eux de résilier leur abonnement Freebox, sous peine de payer des pénalités.

Tout avait pourtant bien commencé pour ce couple. Si seul Orange proposait la fibre depuis 2016 dans leur résidence située sur la Côte d’Azur, Free a amarré à l’été 2020, à la sortie de la Freebox Pop. Ses tarifs attractifs ont su par la suite convaincre Laurent et Sophie qui ont décidé de s’abonner et de s’engager un an jusqu’en février 2022. Mais depuis 6 mois, l’aventure très haut débit vire au cauchemar, les coupures de réseau s’enchaînent à un rythme effréné. Free a vendu trop d’abonnements dans cette résidence, alors qu’il n’y a pas assez de lignes de disponibles. Du coup, les techniciens, à chaque nouvelle ligne ouverte, viennent en débrancher une pour en brancher une autre”, explique le couple dans sa propre version des choses.

En tant que membre du conseil de copropriété, Sophie a accès aux procès-verbaux du gardien de la résidence, rapporte Nice Matin. Et le couple ne serait pas le seul foyer concerné dans la résidence. “ C’est récurrent, jusqu’à 4 ou 5 personnes par jour certaines semaines. Rien que pour nous, il s’agit déjà de la 3e fois ces deux dernières semaines”, déplore-t-elle. A chaque fois, chacun doit attendre l’intervention d’un technicien pour retrouver sa connexion : “C’est épuisant. Il nous rebranche en nous confirmant que l’on a été débranché. Ce n’est plus possible. “

Et pour couronner le tout, Sophie est dans l’obligation de retourner sur son lieu de travail, elle qui faisait souvent du télétravail depuis le début de la crise sanitaire. Le couple a bien essayé de résilier mais ne veut pas payer de pénalités, soit les mois d’abonnement restants dus, calculés sur le prix hors promotion, et non sur le prix réduit proposé la première année.

Contacté, Free informe les résidents qu’une intervention a été effectuée sur place pour améliorer l’identification des lignes, ce problème ne devrait plus se reproduire. L’histoire se termine bien.

Source : Nice matin (version papier)

Une année 2021 riche en nouveautés et évolutions chez Free, voici le récapitulatif complet

Alors que l’année touche à sa fin, il est l’heure de faire le bilan de Free. Entre nouvelles offres, fonctionnalités attendues et services ajoutés, Univers Freebox vous propose de découvrir toutes les nouveautés Free qu’il ne fallait pas louper cette année.


Du changement dans les offres


Parmi les nouveautés de l’année, il y’a bien sûr plusieurs nouvelles offres proposées par Free. La première a été une entrée sur un marché parfaitement inconnu avec le lancement de Free Pro le 23 mars. Avec une formule à prix unique et bas, des innovations technologiques apportées par une nouvelle Freebox mais aussi une offre mobile séduisante, l’opérateur entend bien récolter 5% de part du marché dans les années à venir. Les premiers chiffres sont d’ailleurs plutôt encourageants, l’opérateur revendiquant plus de 10 000 clients.

Autre nouveauté, pensée pour être une étape de la révolution mobile cette fois, le lancement de l’offre Free Flex, le 6 juillet dernier. Cette solution prenant la forme d’une version améliorée de l’offre de location proposée par Free Mobile vise à permettre aux abonnés une plus grande liberté et flexibilité, tout en bénéficiant d’une offre transparente. Pour les consommateurs, on pourra noter deux points importants : aucune obligation de rester chez l’opérateur pour conserver son smartphone et la possibilité d’acheter son smartphone à tout moment.

Et le mois de juillet n’a pas été de tout repos pour Free, puisque l’opérateur a également surpris son monde en proposant une Apple TV 4K à l’achat au sein de ses offres, pour un prix de 96€ (2€/mois). Les abonnés Freebox Delta et Pop peuvent en effet choisir le décodeur d’Apple à prix cassé en tant que player principal, mais les autres abonnés ne sont pas en reste puisqu’ils peuvent également en bénéficier en tant que décodeur secondaire.

Autre changement, bien que plutôt mineur, la Freebox mini 4K a vu son prix augmenter légèrement le 27 avril dernier, passant de 14.99/mois à 15.99€/mois la première année.


Des nouveautés pour les abonnés Freebox


L’une des stars de l’année pour les abonnés Freebox a résolument été Oqee. L’interface TV a tout d’abord fait une excursion en dehors de l’écosystème Free en débarquant sur Smart TV Samsung le 30 mars pour les abonnés Freebox Pop et Delta, l’accès a été étendu aux abonnés Freebox Révolution, mini 4K, One et Crystal récemment. Mais l’interface s’est également exporté sur iOS et iPhone, le jour même du lancement de l’offre Apple TV 4K, puis en fin d’année on a pu voir débarquer Oqee sur Android TV, en bêta-test pour les abonnés Freebox Delta et Pop.

Après une période d’accès anticipé en juillet, l’application mobile Freebox Files pour gérer facilement les fichiers stockés sur votre Freebox a été lancée publiquement le 21 septembre. Une autre application, cette fois réservée aux abonnés Freeboc Delta équipés en domotique a vu le jour : Freebox Home, disponible sur Android et iOS.

On peut également noter l’extension de la disponibilité du répéteur Wi-Fi Pop pour abonnés Freebox mini 4K et Révolution en septembre dernier. Étendre sa couverture n’est plus réservé aux abonnés Freebox Delta et Pop !

Les abonnés Freebox révolution et Delta utilisant à fond les paramètres de leur Freebox (WiFi, réglages avancés etc) ont également pu voir arriver en novembre dernier une mise à jour attendue permettant de récupérer paramètres Freebox.

Les abonnés Delta avec player Pop ont également eu droit à une nouvelle possibilité dans leur offre. Il est désormais possible de rattacher le player Free Devialet à une offre Freebox Delta Pop en contactant le service client de l’opérateur.

L’opérateur a également proposé deux nouveaux services annexes à ses abonnés, notamment Free Transfert vous permettant d’envoyer des fichiers volumineux à vos proches sans difficulté. Free permet également d’accéder à son propre outil de réducteur d’URL. Baptisé Jivaro, ce dernier a pour objectif de raccourcir au maximum des adresses web pouvant être parfois trop longues surtout lorsqu’elles sont publiées sur les réseaux sociaux ou encore intégrées dans un article de blog par exemple.

Le service 100% Foot de l’opérateur a également bénéficié d’une refonte complète, avec de nouveaux programmes et de nouveaux présentateurs ainsi que plusieurs nouvelles fonctionnalités, dont les alertes enfin affichées sur la Freebox en début d’année.

Une nouvelle à la saveur amère pour certains abonnés, l’opérateur a également initié la fin de son réseau Free WiFi pour tous les abonnés Freebox en février dernier. Pas de panique pour les abonnés Free Mobile, le réseau Free WiFi Secure reste pour sa part opérationnel.

L’année 2021 a également marqué l’arrivée de nombreux services de SVOD sur les Freebox. Sans compter ceux disponibles sur le Play Store (comme la plateforme gratuite Pluto TV)  ou sur Amazon Prime Video, les abonnés Freebox ont pu découvrir Outbuster, Blackpills qui a eu aussi droit à un canal linéaire sur Freebox TV, Zone 300 pour les fans de pêche, BrutX pour les fans d’information plus alternatives… Mais aussi des services plus éducatifs, comme Equilibre Fitness, ou SchoolMouv qui permet aux collégiens et lycées de réviser directement depuis leur Freebox. Sans compter l’arrivée de Sybel, lancé en juin dernier, pour les fans de podcasts.


Les Freebox s’améliorent


Comme à son habitude, Free s’est attelé à apporter de nouvelles fonctionnalités sur ses Freebox. Du côté de la Freebox Delta, on peut noter l’arrivée tant attendue de la compatibilité avec le Dolby Atmos sur le player Devialet en août dernier. L’enceinte connectée n’a d’ailleurs pas manqué de nouveautés, avec également l’intégration de Disney+ et de la fonction Start-Over, permettant de reprendre un programme dès le début, en octobre.

La Freebox révolution n’est pas en reste, puisque depuis le 12 octobre, Alexa peut désormais contrôler votre player simplement en y associant un appareil déjà équipé de l’assistant vocal. Et bien sûr, comment oublier le fait que Amazon Prime et son armada de services est offert à tous les abonnés Freebox Révolution pendant six mois.

Quant à la Freebox Pop, outre des mises à jour régulières, elle a également bénéficié d’une toute nouvelle télécommande intégrant un accès direct à Disney+ et Canal+.


Du côté de Free Mobile…


Outre le déploiement de son réseau qui continue d’avancer à vitesse grand V, notamment en couvrant désormais plus de 70% de la population en 5G, l’opérateur a également apporté quelques changements du côté du mobile.

Notamment, bien sûr, en lançant enfin la VoLTE après une période de bêta-test à la fin de cette année. Cette fonctionnalité tant attendue est cependant toujours réservée aux abonnés du forfait à 19.99€ (et aux abonnés Free Pro), mais étend chaque mois sa compatibilité avec de nouveaux smartphones.

Autre nouvelle pour les abonnés Free Mobile, l’intégration tant demandée de la possibilité de détacher une ligne depuis l’espace abonné Free Mobile, qui avait disparu lors de la refonte de ce dernier en 2020.

Et pour ce qui est du réseau en lui même, Free a également annoncé, conformément à ses engagements pour l’écologie, mettre en veille ses antennes 2600 MHz la nuit afin d’éviter une surconsommation du réseau électrique.


La communication entre Free et ses abonnés boostée


Free avait décidément des choses à dire cette année, puisqu’en plus d’avoirt totalement revu son site dédié aux Freebox, notamment avec l’intégration d’une page très claire pour s’y retrouver dans toutes les chaînes disponibles, l’opérateur a lancé de nombreux nouveaux canaux de communication.

On peut bien sûr penser au site de l’assistance, revu de fond en comble pour que les abonnés puissent trouver plus facilement une réponse à leurs questions. Mais également au fait que l’aide d’un Free Helper peut désormais être obtenue directement via WhatsApp, avec même un robot conversationnel pour les abonnés Free Mobile.

En parlant d’assistance et d’informations, l’opérateur a également étendu sa présence sur les réseaux sociaux, avec le lancement d’un compte Twitter dédié aux problèmes techniques rencontrés sur les réseaux fixes et mobile : Free_1337. L’opérateur a également lancé depuis le début de l’année des comptes dédiés aux informations régionales sur l’oiseau bleu, pour informer notamment de l’arrivée de la fibre dans certaines communes.

Oqee a également eu le droit à son propre service d’assistance, matérialisé par un compte twitter dedié mais surtout par un site d’information complet. Sur la plateforme créée par l’opérateur, les abonnés peuvent également venir suggérer des évolutions et soumettre leurs problèmes aux développeurs, plutôt réactifs.

Quant aux abonnés cherchant à connaître l’éligibilité de leur maison au réseau fixe de Free, l’opérateur a apporté deux évolutions à sa carte de couverture. La première est très appréciable, puisqu’il s’agit d’une mise à jour quotidienne des données s’y trouvant, permettant de se tenir au courant plus rapidement. Et enfin, pour une plus petite portion de la population, l’opérateur a également intégré l’éligibilité à sa box 4G à sa carte.

L’opérateur a également mis l’accélérateur sur le déploiement de son réseau de Free center. Alors qu’il n’en comptait que 107 à la fin de l’année 2020, l’opérateur en a ouvert 51 durant cette année, avec un objectif clair d’atteindre 200 boutiques d’ici fin 2023. Un pari qui semble être bien parti pour être relevé. L’opérateur a également proposé une nouvelle façon de venir au plus près de ses futurs abonnés, en lançant sur les routes de Bretagne un bus fibre.


La fibre Free se démocratise toujours plus vite


L’opérateur ne s’est pas reposé sur ses lauriers et continue de recruter sur la fibre a vitesse grand V.  L’opérateur comptait 3.55 millions d’abonnés fibre sur 6.8 millions d’abonnés fixe au troisième trimestre 2021 contre 2.5 millions pour le même exercice l’année précédente. Soit près d’un million d’abonnés recrutés en un an, notamment grâce à l’attractivité de ses offres mais aussi aux efforts de Free sur leur disponibilité.

Durant l’année 2021, l’opérateur a en effet annoncé des accords avec pas moins de 16 RIP différents pour proposer ses offres dans les campagnes et petites agglomérations. Alors que le déploiement de la fibre est l’un des chantiers les plus importants du numérique en France, Free ne se laisse donc pas distancer et entend bien asseoir sa présence sur le territoire.


Quoi de neuf pour la maison-mère Iliad ?


Outre toutes ces bonnes nouvelles pour les abonnés, Iliad a également eu droit a plusieurs changements cette année. On pense notamment à la finalisation du rachat de l’opérateur polonais Play, la propulsant au rang de sixième groupe télécom d’Europe.

Mais un autre changement assez marquant a eu lieu, à savoir le retrait de la bourse finalisé en septembre dernier lorsque Xavier Niel a annoncé avoir récupéré via sa Holding plus de 90% des actions du groupe, assez pour pouvoir racheter le reste.

La maison-mère de Free a également pris des engagements en accord avec la tendance à pousser vers un numérique plus vert. En début d’année, Iliad a en effet annoncé une liste de 10 engagements, dont notamment des mesures visant à baisser la consommation de ses réseaux dans le but d’atteindre une neutralité carbone dans les décennies à venir.

Le groupe Iliad recrute un stagiaire contrôleur de gestion H/F à La Réunion

TELCO OI recrute un(e) stagiaire contrôleur(euse) de gestion h/f, pour une durée minimum de 5 mois.

Rattaché(e) au Directeur Administratif et Financier, vous aurez pour missions de :
• Participer à la définition des objectifs et à leur mise en place.
• Participer à l’élaboration de l’organisation analytique et à la mise en place des process financiers.
• Élaborer et animer les processus budgétaires.
• Participer aux opérations de clôture mensuelle.
• Réaliser les reportings financiers à destination de la direction générale et du Groupe.
• Suivre et expliquer les écarts budgétaires et définir les éventuels plans d’actions.
• Participer, animer les réunions périodiques au sein des services opérationnels.

Aptitudes, savoir-être :
• Sens des responsabilités et confidentialité.
• Intégrité, rigueur, et organisation.
• Sens des priorités.

Profil :
• Formation Bac+4/Bac+5 du type Ecole de commerce, MSTCF, Master d’Audit-Gestion, IAE.
• Une première expérience sous forme de stage dans un poste similaire serait un plus.

Compétences techniques :
• Aptitude avec les outils informatique.
• Maîtrise du pack office (Excel, Access, …).

Autres :
Lieu : Sainte-Clotilde.
Rémunération : Selon convention.

Coordonnées

sirh@trm.re

Abonnés Free, vous cherchez le mode d’emploi officiel de votre Freebox ? Voici la solution

Avis aux abonnés Freebox désireux de mettre la main sur le mode d’emploi de leur box et des accessoires comme le répéteur WiFi, un membre de la communauté Free met à disposition tous les documents dans un dossier Google Drive.

“Ce n’est pas grand chose, j’ai regroupé tout les modes d’emploi des Freebox ainsi que des accessoires dans un dossier Google Drive pour ceux qui sont intéressés”, annonce aujourd’hui sur Twitter Tino-X83, dénicheur d’infos Free, bien connu de la communauté des Freenautes. Fort utile pour les abonnés ayant perdu le guide de démarrage de leur player ou serveur et souhaitant y jeter un oeil pour y trouver un renseignement particulier, ce dossier est accessible en un seul clic. Tous les fichiers sont en qualité HD.

Y figurent les modes d’emploi officiels de toutes les Freebox, à savoir HD, Crystal, Pop, mini 4K, Delta, Révolution, One et box 4G+. Mais pas seulement puisque ceux du répéteur WiFi, du pack Sécurité de la box haut de gamme de l’opérateur ou encore des Freeplugs sont aussi disponibles. Pour les nostalgiques, est également accessible le guide du service TV Perso Freebox qui permettait en 2007 aux clients dégroupés de diffuser de façon simple des contenus vidéos à leur proches sur la Freebox HD.

Pour rappel, Free propose de nombreux tutoriels sur l’utilisation de tous ses équipements sur sa chaîne Youtube. Univers Freebox aussi, via une kyrielle de sites thématiques dédiés aux tutoriels vidéos de la rédaction sur la Freebox Révolution, mini 4K, et Delta. Sans oublier, une page compilant des astuces pratiques pour les abonnés fixe et mobile. Le tout étant à retrouver aussi sur notre chaîne YouTube.

 

 

Fibre optique : les tarifs de la sous-traitance baissent, les prestataires en paient le prix et protestent

Alors que les contrats entre les opérateurs et la sous-traitance sont revus à la baisse, les prestataires voient leurs revenus diminuer et protestent en organisant des blocus.

Une bien mauvaise nouvelle pour de nombreuses personnes travaillant de le milieu de la fibre. Alors que l’année va se terminer, les prestataires de la société Sogetrel, sous-traitant historique de Free et de Bouygues Telecom, ont appris que les contrats signés avec les deux opérateurs ont été revus à la baisse. Une information qui ne ravit pas le secteur, puisqu’il est déjà souvent difficile pour les prestataires de joindre les deux bouts, face à des charges assez élevées en comparaison des revenus, d’autant plus qu’elle constitue une réelle “surprise” pour eux.

Les prix étaient déjà relativement bas et il y avait déjà énormément de pénalités“, explique l’un d’entre eux aux spécialistes du projet Les Fibreux. Si Sogetrel justifie ces mesures par une baisse appliquée par les opérateurs, les prestataires n’en voient pas la logique, notamment pour une information arrivant si tard. Le partenaire des deux opérateurs a en effet commencé à informer ses divers prestataires de la situation durant les derniers jours, pour un avenant de contrat appliqué dès le 1er janvier 2022, et il paraît peu probable pour les concernés que les opérateurs s’y soient pris à la dernière minute.

Des témoignages émergent faisant état d’un travail déjà “à perte”, comme cet employeur d’une quinzaine de salariés qui révélait les coûts moyens d’une journée de travail : une équipe doit rapporter 350€ par jour travaillé et n’a pu réaliser qu’un chiffre d’affaires de 203,5€, soit une perte sèche de près de 150€. Cela sans compter les frais annexe comme “le prix de l’entretien du camion, l’amortissement du matériel, les abonnements téléphoniques, les habilitations, les visites médicales…“. Désabusé, ce patron avoue même qu’un licenciement serait préférable pour ses entreprises.

Face à la situation, certains prestataires ont annoncé se mettre en grève et arrêter le travail, jugeant que la coupe est pleine. “D’année en année ça se dégrade“, déplore l’un d’entre eux. Les grévistes entendent porter plusieurs revendications devant Sogetrel, notamment la renégociations des prix des BPU, document fixant les prix unitaires relatifs à chaque produit utilisé dans le cadre du déploiement de la fibre. Les hommes de l’ombre de la fibre veulent également se voire rembourser les pénalités appliquées et non justifiées mais aussi de meilleurs échanges entre l’entreprise et les sous-traitants. “Tant que nous n’avons pas eu une renégociation du contrat […] toutes nos sociétés en reprendront pas le travail“, explique l’un des prestataire interrogé, déterminé à “aller jusqu’au bout“.

 

Le saviez-vous : les abonnés Free Mobile peuvent changer leur numéro en 30 secondes et garder le même forfait

Certains en auront l’utilité en fonction de leur situation, il est possible de changer rapidement et simplement son numéro Free Mobile.

Besoin de changer rapidement de numéro de mobile pour par exemple échapper à un(e) ex un peu trop insistant(e) ou faire table rase du passé ? Free facilite grandement la démarche. Pour ce faire, il suffit de se rendre dans l’espace abonné de l’opérateur dans la rubrique “Mon offre”, puis de cliquer sur “changer de numéro de ligne”.

 

De là, vous pourrez choisir parmi dix numéros affichés avant de cliquer sur “Valider mon choix et continuer”. Le basculement vers le nouveau numéro sera effectif après un paiement de 5 euros par carte bancaire. Aucun changement de carte SIM n’est nécessaire, ni de forfait. “Le nouveau numéro sera en service immédiatement après le paiement et vous ne serez dès lors plus joignable sur votre numéro actuel”, explique Free. Une fois votre demande validée, vous ne pourrez plus changer votre 06 ou 07 pendant une période de 30 jours. Tout RIO récupéré avant le changement de numéro deviendra immédiatement obsolète.

 

Spotify repousse encore son offre haute définition

Prévue pour l’année 2021, l’offre Spotify HiFi ne verra finalement pas le jour cette année et s’est vu repoussée à une date indéfinie.

C’était pourtant l’un de ses projets majeurs de l’année, Spotify annonçait au début de l’année vouloir proposer aux abonnés les plus audiophiles de bénéficier, moyennant un paiement, de bénéficier des musiques en qualité CD (16 bits, 44,1 KHz), mais le projet est finalement repoussé. Sans pour autant abandonner complètement l’idée, la formule semble cependant avoir été mise de côté.

Les artistes et les fans nous ont indiqué que Spotify HiFi était important pour eux. Nous sommes d’accord et nous avons hâte de proposer l’expérience Spotify HiFi à nos utilisateurs premium à l’avenir, mais nous n’avons pas plus de détails à partager.” explique le géant suédois dans les pages de Golem, média allemand. Le marché est pourtant en pleine transformation, avec de nouvelles fonctionnalités implémentées dans plusieurs des plateformes, une hausse des prix chez Deezer, l’intégration de la qualité “lossless” pour le catalogue d’Apple Music…

Et la haute qualité s’est vue proposée aux alentours de 9.99€/mois par Amazon et Apple Music par exemple. Cependant, si Spotify mettait en place la qualité HiFi, il pourrait ainsi se retrouver à perdre des abonnés face à d’autres services proposant une qualité équivalente.

Source : via Frandroid

LG présente une nouvelle technologie d’affichage sur ses écrans OLED pour 2022

A l’approche du CES 2022, le salon pour présenter de nombreuses innovations, LG présente une nouvelle génération d’écrans OLED.

Plus de luminosité et une qualité d’image améliorée. L’un des principaux acteur des écrans a profité de son évènement LG Science Park pour présenter un avant-goût de la nouvelle génération de téléviseurs OLED avec OLED.EX, développé par LG Display, qui fournit des dalles pour de nombreux fabricants.

Le suffixe EX allant pour Evolution et eXperience, est le nom de cette technologie développée depuis 10 ans dans les laboratoires de la firme coréenne dans le but de faire taire les critiques émises face à l’OLED, lancé en 2013. Face à un manque de luminosité noté par les habitués de l’OLED, LG veut ainsi proposer des diodes capables d’émettre une lumière plus intense et de conserver une bonne efficacité sur la longueur, tout en résistant mieux à la chaleur. Ainsi, LG Display annonce une luminosité en progrès de 30% ainsi que des couleurs plus vives, plus longtemps. La rétention d’image (ou “image fantôme”) sur l’écran devrait également être moins présente.

Autre atout pour OLED EX, son design qui lui permet encore de réduire l’épaisseur des téléviseurs d’environ 30%, mais ce n’est pas tout. LG Display évoque également l’élaboration d’un algorithme inédit, fondé sur le machine learning pour contrôler et optimiser chaque pixel de la dalle, y compris pour les 33 millions de pixels équipant les téléviseurs 8K UHD. Cette nouvelle technologie sera intégrée à l’ensemble des dalles fabriquées dans ses usines de Chine et de Corée du Sud, dès le second trimestre 2022.

Free lance un nouveau jeu concours

Free et Eurosport remettent le couvert à l’occasion des 16e de finale de la Coupe de France de football. 

Avis aux fans de ballon rond. Après avoir fait gagner des places lors des 32e de finale de la Coupe de France, Free met à nouveau en jeu 2 billets, cette fois pour assister aux 16e de finale. Pour participer, il suffit de suivre le compte de Free et d’Eurosport, diffuseur officiel de la compétition et de retweeter. Le vainqueur pourra regarder en tribunes le derby du Nord opposant le RC Lens à Lille, le 4 janvier prochain. Le tirage au sort aura lieu le 3 janvier.

Privés de ligne téléphonique depuis 2 mois et sans réseau mobile, ils accusent Orange et Free de “mettre en danger la vie des gens”

Des abonnés Free du Gers n’ont toujours pas accès à internet ni même à la téléphonie fixe depuis leur emménagement deux mois auparavant. Dans une zone peu couverte et avec des membres à la santé précaires, ils craignent de ne pouvoir être pris en charge en cas de problème à cause d’Orange et Free.

Une inquiétude sur fond de non-connexion. Depuis qu’il a emménagé avec sa femme, son fils et sa belle-fille dans leur nouvelle maison de Nougaroulet le 27 octobre, Cyrille Michel n’a toujours pas accès à la téléphonie fixe, ni à internet ou à la télévision. Une situation qui pourrait n’être qu’une contrainte si deux des membres de la famille ne souffraient pas d’un handicap.

Le père de famille est en effet équipé de deux prothèses aux genoux et ne peut se mouvoir que difficilement, tandis que sa belle-fille Manon est atteinte d’une sclérose en plaques et enceinte de son deuxième enfant. Le hic étant que pour pouvoir passer un appel sur leur portable, il est nécessaire de travers un pré difficilement praticable au vu des conditions des deux membres de la famille. « Si j’ai besoin d’avoir les pompiers et que je sors pour téléphoner, je ne reviens pas. Toute seule, je ne peux pas. » explique Manon, âgée de 32 ans et inquiète au vu de sa grossesse à risque.

Si ces abonnés Free Mobile n’ont pas de réseau dans leur logement, il est tout de même important de rappeler que le numéro de secours 112 est joignable à tout moment, tant qu’un des opérateurs couvre la zone. D’après nos propres vérifications, la zone est indiquée comme couverte sur la carte de couverture d’Orange, malgré quelques parcelles ou la qualité des appels est jugée faible. Ce qui devrait suffire à contacter le numéro de secours, si le besoin se présentait.

L’affaire dure en effet depuis deux mois maintenant. En arrivant et constant qu’ils ne bénéficiaient pas d’une ligne fixe,Patricia, la mère de famille a alors contacté leur opérateur pour une intervention : “après notre demande, un technicien de Sade Télécom (sous-traitant d’Orange; NDLR) est intervenu le 29 octobre. Il nous a dit que le câble était cassé. On a ensuite attendu un bon mois” explique-t-elle. Après cette attente, la matriarche relance son opérateur et écrit également à l’Arcep le 23 novembre, entraînant une discussion avec un chargé d’affaires de Sade Télécom le 27 novembre, qui explique alors qu’une connexion temporaire va être mise en place.

“Une semaine plus tard, un câble est installé. Depuis, plus rien” explique-t’elle. Et ce malgré une demande de permission de voirie afin d’implanter un poteau en bordure de leur terrain, afin d’assurer un raccordement définitif.« On nous a dit de tout préparer et d’abattre cet arbre pour mettre le pilier. Mais rien ne s’est fait. On a rappelé l’assistance de Free plusieurs fois, mais on nous explique que c’est à Orange, propriétaire du réseau, d’opérer le branchement à la centrale, sauf qu’elle serait saturée. C’est flou » explique Cyrille Michel.

L’opérateur de Xavier Niel, sollicité par ces abonnés en détresse et par La Dépêche du Midi, explique pour sa part qu’après “ vérification auprès du service technique, la ligne est toujours en construction, nous avons donc relancé les services en charge du raccordement. Malheureusement, nous sommes dépendants de l’opérateur historique qui est le propriétaire de la ligne de téléphone cuivre” , affirmant qu’Orange a été contacté dans le but de “trouver une solution au plus vite“.

Free se place derrière Orange en nombre de sites 240 Mbits/s, Bouygues Telecom est largué

Pas moins de 81% des sites Free Mobile permettent des débits de 240 Mbits/s, un meilleur ratio qu’Orange, SFR et Bouygues Telecom. L’opérateur historique compte toutefois le plus de sites dans cette catégorie.

“Quels sont les opérateurs qui ont ouvert le plus de sites ? L’amélioration des performances 4G+/5G des réseaux mobiles est-elle déjà visible près de chez vous ?” Dans son nouvel observatoire sur le déploiement de la 5G et la montée en débit des réseaux mobiles sur le territoire national à fin septembre, l’Arcep a actualisé ses cartographies.

C’est l’occasion de faire le point sur les sites 5G mais aussi 4G+ déployés par Orange, Free, SFR et Bouygues . “L’évolution du nombre de sites 5G ouverts commercialement est désormais représentée selon la date d’ouverture des fréquences sur le site, et non plus selon la date d’ouverture commerciale du site” précise l’Arcep. S’il est plus judicieux de suivre le suivi mensuel de l’ANFR pour se rendre compte du déploiement de la 5G, puisque les chiffres sont actualisés en début de mois, l’observatoire trimestriel de l’Arcep, ici pour la période allant de juin à fin septembre, permet de visualiser très clairement les différentes stratégies de déploiement de chaque opérateur.

Cliquez pour agrandir 

Orange premier sur les sites 240 Mbits/s devant Free Mobile

Dans le même temps, le régulateur a actualisé la cartographie des sites 240 Mb/s par opérateur au 30 septembre 2021. “Il s’agit d’un débit maximum théorique, lié à la capacité installée sur chaque site. Ainsi, dès lors qu’un opérateur a activé au moins deux bandes de fréquences en 4G sur un site donné (« 4G+ »), celui-ci est inclus dans la catégorie « 240 Mbit/s ». Le débit réel peut dépendre de nombreux paramètres, comme la distance à l’antenne ou le nombre simultané d’utilisateurs.

Cliquez pour agrandir

A ce jeu là, Orange fait cavalier seul avec 19 857 sites 240 Mbits/s sur un total de 27 283 (72%).  Free Mobile progresse avec 16 826 sites sur 20 627 supports enregistrés fin septembre, soit le meilleur ratio des opérateurs (81%). Derrière, SFR peine à suivre avec 14 084 sites sur 22 776 (61%). Bouygues Telecom est largué avec 12 963 sites sur 22 636 (57%).

Illustration de cette performance de Free Mobile, notre partenaire RNC Mobile a estimé dans son dernier observatoire des débits mesurés chez les abonnés de l’opérateur, que 22,4% des tests réalisés ont dépassé les 200 Mbits/s. Aujourd’hui, près de 488 communes présentent des débits Free Mobile supérieurs à 400 Mb/s.

Abonnés Freebox Pop, Delta et Révolution : les immanquables sur Canal+ Séries, offert pendant 1 an

Quoi de mieux pour profiter des congés qu’une bonne série à bingewatcher ? Les abonnés Freebox Pop, Delta et maintenant Révolution ont la possibilité de bénéficier pendant un an de Canal+ Séries gratuitement, mais il peut être difficile de trouver la bonne série parmi le large catalogue proposé. Univers Freebox vous propose sa petite sélection de programmes à (re)découvrir sur le service de SVOD.


Les créations originales de Canal+


La chaîne cryptée est connue pour proposer des programmes originaux ambitieux et qui savent conquérir le coeur du public. Certaines créations prennent un parti prix assez radical, soit dans leur scénario ou dans la réalisation, et c’est le cas de la série VTC.Elle a été tournée en vingt nuits seulement, une unité de temps (l’action se déroule entre 18H00 et 6H00 du matin) et de lieu (une voiture), une intrigue centrée quasi-exclusivement sur une héroïne résolument contemporaine… Ces ingrédients et ces choix narratifs originaux composent un huis clos à ciel ouvert, réaliste, ultra tendu, et porté par Golshifteh Farahani. Concrètement, vous suivrez donc Nora, chauffeuse de VTC, se forçant à travailler sous amphétamines pour gagner de quoi louer un appartement et récupérer sa fille. Un jour, alors qu’elle remplace son frère, la jeune femme se retrouve employée par des criminels à son insu. A essayer et à dévorer rapidement, la série ne comptant que 5 épisodes.


Pour une ambiance un peu moins tendue, vous pouvez faire confiance à l’humoriste Blanche Gardin dans sa toute nouvelle série “La meilleure version de moi-même”. Incarnant son propre personnage, Blanche souffre d’un problème digestif chronique qui la fait énormément souffrir. Après une visite chez un naturopathe qui l’a convaincu que le problème vient de son autodérision, elle décide alors d’arrêter l’humour et entre dans un voyage personnel pour devenir… une meilleure version d’elle même. Les neuf épisodes de la série sont déjà disponibles sur la plateforme.

Une autre comédie qui pourra faire passer le blues de l’hiver, plus centré autour de la famille : l’Amour Flou. Vous suivrez ainsi Romane et Philippe, qui se séparent après 10 ans de vie commune, deux enfants et un chien, pour la simple raison qu’ils ne s’aiment plus… assez. Ou plutôt qu’ils ne sont plus amoureux, mais qu’ils s’aiment encore trop pour se séparer vraiment ? C’est plutôt flou, et face à cette situation complexe émerge l’idée d’un “sépartement”, avec deux appartements séparés mais reliés par la chambre des enfants.

 

 

Et si vous êtes plus d’humeur à suivre une trame où investigation, corruption et manigances se mêlent, vous pouvez opter pour Paris Police 1900. Au tout début du XXe siècle, un jeune inspecteur est mobilisé sur une enquête importante, qui se retrouvera finalement au coeur d’une guerre de pouvoir au sein de la Sûreté.

Sans compter bien sûr les succès retentissants de la plateforme, comme le pastiche du Bachelor La Flamme, ou la série sur le monde du Rap Validé… Les créations originales de Canal+ ne manquent pas.


Des séries cultes à découvrir, ou à dévorer de nouveau


Mais si vous souhaitez simplement vous orienter vers du culte, Canal+ Séries en a dans son sac. A commencer par l’excellente série Dexter. Suivez Dexter Morgan, serial killer la nuit et … agent de la police scientifique le jour, gérer ses états d’âmes et ses rapports avec ses proches et cherchant a concilier ses pulsions meurtrières et une vie d’homme ordinaire. A voir et revoir, d’autant plus qu’une suite est actuellement en cours de diffusion ! En effet, sans spoiler, l’événement marquant de la fin de la série ne marque pas la fin de notre serial killer préféré… Vous pourrez découvrir cela dans Dexter : New blood, diffusé au rythme américain, avec actuellement 8 épisodes sortis sur 10. Les fans de la série originales ne seront pas déçus par cette suite.

Moins de meurtres, plus de drogues et de fun ?  Vous pouvez suivre Nurse Jackie, l’infirmière accro aux médicaments travaillant au sein des Urgences d’un hôpital new-yorkais plutôt rude. Si elle ne manque pas d’intelligence ou d’obstination, trouver l’équilibre entre sa vie professionnelle mouvementée et sa vie personnelle n’est pas si simple… Une comédie dramatique à découvrir si vous êtes passé à côté, et à fort potentiel de bingewatching avec 80 épisodes répartis sur 7 saison.

 

 

Encore plus culte, découvrez (ou redécouvrez) les 82 épisodes de Ray Donovan. Le personnage éponyme travaille pour un cabinet d’avocats très influent, sollicité par de nombreuses familles riches de Los Angeles. Le rôle de Ray : arranger la vérité pour les médias afin de sauver des carrières. Cependant, un fantôme surgit du passé et pourrait ruiner tout ce qu’il a bâti.

Et qu’en est-il d’une bonne vieille série policière ? Canal+ Séries vous propose de vous plonger dans The Shield, la série culte du genre lancée au début des années 2000. Vous suivrez une brigade de police postée dans l’un des secteurs les plus dangereux de Los Angeles qui devra mettre en place des méthodes plutôt expéditives pour remettre de l’ordre.


D’autres pépites plus confidentielles à découvrir


Les sérievores patentés auront peut être déjà fait le tour des séries présentées ci-dessus et chercheront des programmes un peu moins connus. Cela tombe bien, Canal+ Séries n’hésite pas à propose des programmes plus originaux ou du moins ayant moins bénéficié des projecteurs. Parmi les séries plutôt récentes, vous pouvez vous essayer à It’s a Sin, qui narre la vie de Ritchie, Roscoe et Colin, débarquant à Londes en 1981. Ces trois compères vont commencer leur vie d’adulte avec un virus, qui se propage dans la communauté gay. Vous suivrez ainsi l’histoire de leurs amis, de leurs amants et de leurs familles. La série compte 5 épisodes, avec un casting aux petits oignons (notamment pour les amateurs de séries britanniques, avec des têtes bien connues comme Shaun Dooley ou le culte Stephen Fry).

Si vous êtes plus d’humeur à vous glacer le sang, nous ne pouvons que vous recommander l’intégrale de la série Hannibal, arrivée récemment sur la plateforme. Adaptée de la fameuse histoire d’Hannibal Lecter, vous suivrez la lutte psychologique et la relation extrêmement complexe entre Will Graham, spécialiste du comportement des sérial killer et son pychologue, Hannibal Lecter, cannibale froid et manipulateur. Une série à ne pas mettre devant des yeux trop sensibles, mais qui saura vous plonger dans une ambiance glaçante.

 

Pour se remettre de cette série, vous pourrez changer radicalement d’univers avec Starstruck. Dans cette comédie britannique, vous suivrez les périples amoureux de Jessie, habitant à Londes et cumulant deux emplois qui voit sa vie chamboulée après avoir passé la nuit avec une célébrité.

Envie d’animation ? Passez jeter un oeil aux Cahiers d’Esther. Cette série vous fait suivre la petite Esther, 10 ans, partageant ses peines, ses joies et son quotidien dans une série tour à tour drôle, émouvante, tendre ou cruelle. Il s’agit d’une adaptation de bande dessinée de Riad Sattouf.

Il ne s’agit bien sûr que d’une sélection, le catalogue est également rempli de programmes présentant des formats, des concepts et des idées différentes. On peut notamment penser aux séries courtes comme Bloqués ou Broute, qui pourront vous occuper durant une pause repas ou encore des séries documentaires comme Supervilain, retraçant l’histoire du rappeur controversé 6ix9ine. Sans compter le catalogue de Starzp, proposant de nombreuses séries comme Power, Godfather of Harlem ou encore la série horrifique The Stand, basée sur un roman de Stephen King et se tenant dans une Amérique tentant de se relever d’une épidémie meurtrière.

Cybersécurité : la double authentification n’est plus aussi efficace contre les pirates

Pensée comme une solution assez viable pour protéger les comptes en ligne des hackers, l’authentification double facteurs (2FA) est déjà plus facilement contournable.

Un mot de passe et un code reçu pour valider, une manière simple de protéger votre compte d’un piratage de mot de passe. Pourtant, de plus en plus d’outils apparaissent chez les hacker pour contourner l’authentification à doubles facteurs. D’après une étude de l’Université Stony Brook et Palo Alto Networks, plus de 1200 outils circulent et rendent la sécurité de cette méthode presque dérisoire. Le problème réside notamment dans les cookies de connexion.

Si en effet, certaines solutions peuvent exister pour récupérer un sms contenant un code de validation par exemple, des outils plus pratiques et moins contraignants ont été développés pour accéder à vos comptes. La clé réside dans votre navigateur et notamment dans les cookies. Ces petits fichiers contiennent en effet toutes les données nécessaires, pour qui sait les utiliser, à prouver l’authentification de votre connexion.

En général, deux modes opératoires sont adoptés par les hacker : infecter leur victime avec un malware spécialisé pour collecter ces cookies, ou les aspirer directement en se faisant passer pour un hotspot public. Si ces fichiers ont une date limite d’expiration, certains comptes comme Facebook, Instagram ou Tik Tok permettent une utilisation assez longue de ces dernier, ce qui forcément représentera un risque accru pour les personnes ciblées.

Une faille assez béante pour un système qui ironiquement, avait été présenté par de nombreuses plateformes comme une solution viable, certaines forçant même l’activation de cette authentification. Rappelons cependant qu’encore aujourd’hui, certains choisissent de ne tout simplement pas activer la 2FA. Dans tous les cas, le problème des cookies devra bien être étudié un jour ou l’autre si l’on souhaite accéder à un web assez sécurisé pour s’y connecter sans trop de craintes.

Source : Gizmodo via Presse-citron

Augmentation non sollicitée du prix des forfaits : 63% des abonnés Red by SFR concernés et 40% chez Bouygues Telecom

Les vagues d’augmentations automatiques de tarifs concernent des millions d’abonnés chez SFR et sa filiale mais aussi chez Bouygues Telecom.

La pratique est connu, dérangeante pour beaucoup mais pour le moins légale. Depuis plusieurs années, SFR et Bouygues Telecom augmente progressivement le prix du forfait de certains de leur abonnés en l’échange d’un enrichissement des données incluse dans leur offre ou par exemple en ajoutant la 5G.

Si les petits forfaits à 5€ canardés en pleine guerre des prix ont été les premiers concernés suscitant la polémique car vendus comme “garantis à vie”, aujourd’hui d’autres offres au tarif plus élevé sont aussi assujettis à ce type de changement, même lors l’enveloppe de data est conséquente. Souvent, les clients concernés ont la possibilité de refuser l’enrichissement via un lien reçu dans un mail d’information, à condition de l’avoir lu. Parfois c’est la douche froide, car il n’est pas permis de refuser, reste alors la résiliation dans les 4 mois.

Si ces pratiques sont largement relayées dans les médias et leur légalité vérifiable sur la plateforme SignalConso de la Répression des fraudes, son ampleur restait à constater. C’est désormais le cas grâce à une nouvelle enquête de 60 Millions de consommateurs menée en septembre dernier auprès de 2000 abonnés des FAI et opérateurs mobiles. “Ces modifications d’offres non sollicitées ont concerné 27% des clients des FAI et 31 % de ceux des opérateurs mobiles au cours des douze mois précédent l’enquête. Elles sont très fréquentes chez Red bySFR, 63% de ses abonnés mobiles nous déclarent en avoir subi“, révèle l’association. Et pas moins de 45% des clients SFR et 40% du côté de Bouygues Telecom (40 %). Une manière pour les opérateurs d’augmenter progressivement leur revenu moyen par abonné après une guerre des prix intense initiée en 2018. Si Orange s’est aussi laissé tenté par cette manière de faire, Free reste pour l’instant à l’écart.

En 2020, Benoît Torloting désormais nouveau directeur général de Bouygues Telecom, a justifié la pratique par le besoin d’investissements nécessaire pour proposer le meilleur service possible. ” A présent, nous pouvons effectivement être amenés à dire “pour avoir plus, il faut payer un petit peu plus cher”. Et d’ajouter : “Nous vous proposons un bon deal. Nous allons vous ajouter telle chose dans votre offre, qui vaut normalement tel prix dans le catalogue, et que vous allez avoir à un prix plus bas. Mais si vous n’en voulez pas, vous ne le prenez pas.”

Plus récemment, en octobre 2021, Richard Veil, président l’opérateur a déclaré que l’évolution des usages du réseau mobile pourront être “multipliés par quatre”, considérant “normal” que les prix tendent à augmenter. La marotte de l’opérateur ne sera pas finie de si tôt.

Par ailleurs, 60 Millions de consommateurs note  que “30 % des clients des opérateurs mobiles et 44 % de ceux des FAI ont bénéficié d’une promotion lors de leur souscription, surtout ceux chez Bouygues et SFR”.

Le Cactus d’or de la pire pratique à SFR

Depuis 2017, les Cactus de la consommation récompensent chaque année les entreprises qui se distinguent par des pratiques contestables à l’encontre des consommateurs. Et pour ces augmentations de tarifs en douce, 60 Millions de consommateurs décerne cette année le Cactus d’Or de la pire pratique à SFR.

Box internet et forfaits mobiles : Free et Sosh champions 2021 dans une nouvelle enquête de 60 Millions de consommateurs

Comme les foyers français jugent leur opérateur après souscription ? Pour répondre à cette question, 60 Millions de consommateurs dévoile le résultat d’une enquête menée auprès de 2000 personnes. Free remporte la partie sur le fixe quand Sosh vole la vedette à Orange sur le mobile.

A l’heure où Orange, Free, SFR et Bouygues enchaînent les offres sur le fixe ou sur le mobile, à coup de gigas supplémentaires, de services inclus ou offerts temporairement, avec débits plus élevés pour certains ou encore des prix plus avantageux, mais qu’en est-il de la satisfaction des clients une fois l’abonnement souscrit ? De manière globale, ressort de la nouvelle enquête de 60 Millions de consommateurs, des problèmes déjà connus de raccordements sur la fibre : “Ce point concerne la moitié des clients des fournisseurs d’accès à Internet (FAI) interrogés. La mise en service d’une connexion fixe devrait désormais être une formalité, au même titre qu’un raccordement au gaz et à l’électricité”, note l’association, surtout à l’heure où plus de la moitié des abonnements fixes sont FTTH dans l’Hexagone.

Pour près d’un tiers des abonnés fibre ayant répondu au sondage, l’activation s’est faite en trois jours au maximum. Mais pour 46%, le délais est passé à une semaine. Pire encore,  26% des clients d’Orange ont dû patienter plus de deux semaines. “Cela s’explique probablement par le fait que l’opérateur historique possède le réseaule plus étendu et qu’il est parfois le seul présent dans des zones où le raccordement est plus complexe à effectuer”, estime l’enquête.

Sur le mobile, pas de soucis de branchement mais “des problèmes de délais trop longs avant la mise en route de l’accès ou des difficultés lors de l’activation de la carte SIM”, pour 28% des abonnés SFR.

SFR dans le rouge

L’opérateur au carré rouge et sa filiale Red by SFR sont par ailleurs très à la traîne sur tous les indicateurs à la fois sur le fixe et le mobile avec des notes de 8 à 9,9/20 sur le service client. La satisfaction des abonnés n’est pas au rendez-vous avec un score inférieur à 10 pour l’un et supérieur à 12 pour l’autre, très loin derrière leurs rivaux. La qualité de service est aussi jugée décevante, Red by SFR s’en sort bizarrement un peu mieux sur le mobile et les box (téléphone) alors que le réseau est le même que sa grande soeur.

Orange et Sosh, les valeurs sûres

Du côté d’Orange, les performances sont au rendez-vous sur les deux segments avec des notes supérieures à 16/20 sur tous les indicateurs, qualité de service, internet, disponibilité du réseau, service client et satisfaction.

Sa marque Sosh se démarque aussi et fait même mieux que sa maison-mère sur le mobile avec une appréciation globale de 18/20. « Il est vrai qu’elle s’appuie sur le même réseau, régulièrement classé comme le plus performant par l’Arcep, tout en proposant des tarifs plus abordables », note 60 Millions de consommateurs, qui en fait son opérateur champion sur le mobile.

Free champion sur le fixe

Pour sa part, Free prend la troisième place sur les forfaits mobiles devant Bouygues Telecom,  les deux opérateurs sont « appréciés pour la qualité de leurs appels téléphoniques, mais un peu moins pour leur connexion » avec des notes comprises en 14 et 15,9/20. La satisfaction des abonnés est toutefois plus élevée chez l’ex-trublion.

L’opérateur de Xavier Niel se démarque davantage sur le fixe: « c’est le fournisseur d’accès à Internet qui obtient la meilleure note de satisfaction globale de la part des abonnés de notre panel. Ils apprécient particulièrement la rapidité de sa connexion et la qualité des appels passés depuis la box », note l’association. le FAI prend la première place avec une note de 17/20.

Sur tous les registres, de la qualité de la connexion Internet, avec un chargement plus rapide des pages Web et des vidéos en streaming, des images affichées à la télévision, Free et Orange mènent la danse. Derrière Sosh, Bouygues Telecom ne fait pas d’étincelles. Sa hotline et celle d’Orange sont toutefois les plus réactives avec 42% des clients pris en charge en moins de cinq minutes.

Dans cette enquête réalisée sur Facebook et Instagram auprès d’un panel de 1000 abonnés à un FAI et 1000 à un opérateurs mobiles, d’autres enseignements méritent d’être mis en exergue. Il apparaît  que la résiliation semble le moins compliquée chez Orange. En revanche, “SFR (respectivement 32 % et 26 %) et Bouygues (29 % et 16 %) donnent plus de fil à retordre sur le front de la résiliation”. La difficulté à stopper la facturation après leur départ reste l’un des motifs principaux.

 

Source : enquête 60 Millions de consommateurs à retrouver dans le mensuel N°576 de janvier 2022.

 

Insolite : paralysé, il poste son tout premier tweet simplement par la pensée

Une puce cérébrale a permis à un homme presque entièrement paralysé de poster son premier post sur le réseau social.

Un petit avant-goût de futur et de transhumanisme. Un Australien de 62 ans atteint de sclérose latérale amyotrophique (SLA) a pu devenir la première personne à envoyer un message sur les réseaux sociaux grâce à une interface cerveau-machine. Un implant a pu lire et délivrer des signaux électriques afin de servir de relais entre le cerveau et l’ordinateur, permettant pour la première fois à cet homme de poster un simple message sur Twitter : “Plus besoin de touches ou de voix. J’ai créé ce tweet rien qu’en y pensant“.

Le message a été posté directement depuis le compte du PDG de Synchron, entreprise à l’origine de cette innovation. Le but ici, loin d’un Neuralink à la Elon Musk, est avant tout thérapeutique, est de rechercher comment soigner notamment la paralysie ou d’autres conditions liées au système nerveux. Philip O’Keefe s’est donc vu implanté le protoype nommé Stentrode, lui permettant de gagner une partie de son autonomie alors que sa sclérose atteignait un stade critique, l’empêchant même d’écrire sur un clavier.

L’Australien a pu témoigner son expérience dans une déclaration rédigée à l’aide de cette puce. “C’est comme apprendre à faire du vélo, ça demande de l’entraînement” explique-t-il. Le jeu en a apparemment valu la chandelle, puisqu’il explique que les manipulations deviennent naturelles avec la pratique : “Maintenant, je peux simplement penser à l’endroit où je veux cliquer sur un écran pour le faire. Je peux envoyer des mails, gérer mon compte bancaire, faire du shopping, et maintenant même écrire au monde entier sur Twitter !“. Un regain d’autonomie bienvenue et qui pourra donner de l’espoir aux personnes atteintes de maladies menant à une paralysie de plus en plus incapacitante.

Si la procédure reste complexe, les chercheurs de Synchron ont pu éviter les solutions habituelles de découpe d’une partie de crâne pour implanter l’appareil, en installant directement l’engin à l’intérieur d’une veine cérébrale. De quoi également augurer une procédure plus accessible à tous, puisque moins lourde et dangereuse qu’une craniotomie par exemple.

Source : via Journal du Geek

 

Les données des Français collectées par les administrations publiques particulièrement ciblées par des attaques

Les pouvoirs publics sont des cibles de plus en plus privilégiées pour les hacker et leurs systèmes continuent  cependant de comporter des failles importantes, ce qui inquiète associations comme élus.

Virus, rançongiciels et autres chevaux de Troie, les outils ne manquent pas pour s’attaquer et voler des données personnelles. La municipalité de Vannes a été touchée par une cyberattaque en 2016, suite à un simple email infecté par un virus, alors qu’elle ne s’y attendait pas. La maire adjointe s’était alors interrogé sur l’intérêt de cibler une municipalité : “nous n’avions pas conscience de posséder un bien qui a une grande valeur : pas de l’argent, non, mais de la data, toutes ces données que l’on collecte auprès des habitants.

Il devient alors nécessaire pour ces pouvoirs publics d’endosser “une responsabilité de protéger les données“. Dans cette optique, la mairie de Vannes s’est alors attelée à remettre à niveau son système de sécurité. Une autre attaque a ciblé les serveurs du Syndicat intercommunal d’informatique de Bobigny, touchant plusieurs communes de Seine-Saint-Denis, via un rançongiciel réclamant 4 millions d’euros ce qui a forcé les habitants à se rendre en personne à l’état civil pour acquérir un certificat. Ce type d’attaque envers des institutions publiques se répète, visant tant des municipalités que d’autres institutions, notamment des hôpitaux ou encore Pôle emploi…. Au total, en 2021, 1964 collectivités ont demandé de l’aide au dispositif Cybermalveillance.

De quoi soulever des questionnements concernant la protection des données des Français, qui est du ressort de l’Anssi, notamment pour éviter l’usurpation d’identité dont peuvent souffrir certains français dont les données ont été volées. Outre les citoyens, cette problématique est également un enjeu national. Eric Bothorel, député LREM, estime que “demain, il y aura davantage de tentatives de prise de contrôle de données. Prendre le contrôle des feux de signalisation d’une ville pourrait bloquer les capacités de réaction face à une attaque”, cite-t-il comme exemple.

De l’aveu de certains élus, la protection est “déficiente“, notamment dans le cas des petites communes manquant de moyen. Le gouvernement pour sa part, n’en démord pas et la ministre de la transformation numérique des territoires l’affirme : l’exécutif poursuit une “stratégie offensive qui consiste à se prémunir de tout type d’attaque contre nos données stockées dans un endroit que l’on connaît. Notre doctrine, adoptée en 2021, est la plus stricte d’Europe”. Si l’Anssi a reçu 136 millions d’euros pour renforcer la cybersécurité, la CNIL pour sa part a obtenu 25 postes supplémentaires, ne lui permettant cependant pas de se porter au niveau des homologues britanniques ou allemands.

Des données mal protégées, mais aussi mal collectées

L’importance de la CNIL doit être comprise, puisqu’au delà de protéger les données, il est important de s’assurer que ces dernières soient collectées et utilisées correctement. Cpeendant, il n’est pas rare que les administrations soit sanctionnées pour leur non-respect des règles imposées par l’autorité. C’est notamment le cas pour le ministère de l’intérieur qui a été épinglé en 2021, de quoi donner du souci aux associations spécialisées, notamment la Quadrature du net qui déplore que “le RGPD n’est pas appliqué, n’est pas respecté“. L’association dénonce pour sa part une “complicité entre les géants du numérique et l’Etat“, plus précisément un “manque de volonté politique” de sanctionner les Gafam protégeant mal les données des utilisateurs. La protection des données est donc encore à parfaire, tant de l’avis de certains élus que de certaines associations.

Source : Le Monde

 

Oqee sur smartphones et Apple TV séduit les abonnés Freebox

Oqee a commencé à se déployer en dehors de l’écosystème Freebox cette année et les abonnés y ayant accès ne s’y trompent pas. Nous vous avions interrogé sur votre utilisation de l’interface TV de Free et vos supports habituels, le résultat est assez homogène.

En près d’un an et demi d’existence, Oqee a déployé ses ailes pour s’installer sur de nombreux supports autre que la Freebox Pop, mais les utilisez-vous ? Voici la question qu’Univers Freebox vous a posé  une vingtaine de jours auparavant et les abonnés semblent donc adopter chaque support de manière assez équitable.

Au total, 3903 internautes ont répondu à notre sondage à choix multiple, permettant de donner jusqu’à 5 réponses (une pour chaque équipement compatible avec Oqee). Sans grande surprise, l’option ayant récolté le plus de réponses (37%) est le cas où les sondés n’utilisent pas Oqee. Un résultat assez logique : les abonnés Freebox Révolution ou mini 4K n’ayant pas opté pour une option multi-TV et/ou un téléviseur Samsung ne peuvent pas y accéder et les abonnés Freebox Révolution représentent près de la moitié des abonnés Freebox. D’autres cas de figure comme le fait de ne pas utiliser regarder la télévision ou de ne pas utiliser son player peuvent également être intégrés dans cet échantillon.

Cependant, du côté des utilisateurs de l’interface, le résultat est bien plus homogène. Si l’on aurait pu s’attendre à une domination écrasante de la Freebox Pop, celle-ci représente 32% des réponses apportées au sondage. Si elle reste bien sûr l’appareil le plus utilisé pour Oqee, la dernière Freebox est cependant suivie de très près par l’utilisation sur smartphone. Lancée en juillet dernier, l’application Oqee by Free disponible pour les abonnés Freebox Delta et Pop sur Android et iOS a séduit 29% des sondés.

Viennent ensuite les supports “fixes” plus récents. En effet, l’opérateur de Xavier Niel s’est également attelé à déployer son interface sur d’autres systèmes d’exploitation et notamment chez Apple, où 22% des sondés ont répondu adopter Oqee sur l’Apple TV 4K. Le fait que Free la propose comme player principal pour ses abonnés Freebox Delta et Pop et en player secondaire pour les abonnés Freebox Révolution et mini 4K, à prix cassé y joue certainement pour beaucoup. Surprise, malgré son lancement en bêta très récent et le fait que son accès soit réservé aux abonnés Freebox Delta et Pop dont l’appareil tourne au moins sous Android 8, l’application disponible sur Android TV représente 19% des réponses au sondage. Enfin, bien qu’il s’agisse du premier support en dehors des Freebox sur lequel Free a lancé Oqee, les Smart TV Samsung ne représentent que 10% des réponses. Le coût d’un tel téléviseur et la concurrence sur le marché des téléviseurs connectés peut expliquer que l’écosystème Samsung TV ne soit pas très représenté et ce malgré l’extension de la compatibilité d’Oqee pour tous les abonnés Freebox.

Si la Freebox et le mobile reste des moyens privilégiés d’accéder à Oqee, l’utilisation sur des supports extérieurs à l’écosystème de Free n’est ainsi pas négligeable. A noter, certains types d’appareils manquent encore à l’appel, notamment les consoles de jeux ou encore une version navigateur.

 

Free annonce offrir Canal+ Séries pendant 1 an à tous ses nouveaux et anciens abonnés Freebox Révolution

En plus des abonnés Pop et Delta, Canal+ Séries est à présent offert pendant 12 mois à tous les abonnés Freebox Révolution.

Après une période de test cet été et un premier envoi de courriels la semaine dernière, Free dévoile et officialise ce 29 décembre avec un peu de retard son cadeau de Noël pour tous les abonnés Freebox Révolution (nouveaux et actuels). Ces derniers peuvent profiter à présent de l’offre exclusive Canal+ Séries inclus pendant 12 mois. Pour l’activer, il suffit de se rendre dans votre espace abonné puis dans la rubrique télévision.

Avec Canal+ Séries, vous pouvez profiter d’un large catalogue de films et séries comme les créations originales Canal+, des séries US comme la nouvelle saison de Dexter et européennes mais aussi  l’intégralité du catalogue de Starzplay. Le tout accessible aussi sur myCanal.

Pour rappel, les abonnés Freebox Révolution, anciens comme nouveaux, bénéficient eux aussi de 6 mois offert à Amazon Prime pendant 6 mois. Les nouveaux souscripteurs à la vente privée Freebox Révolution avec TV by Canal à 9,99€/mois pendant, peuvent aussi profiter de ces deux services offerts.

Mise à jour des promos, cadeaux, chaînes et services offerts sur les Freebox

Univers Freebox fait le tour des bons plans en cours pour les abonnés Freebox : Amazon Prime offert aux abonnés Freebox Révolution, mais aussi Canal+ Séries. Canal multiplie les promos, alors que Free frappe fort avec une vente privée alléchante.

Pendant les vacances de Noël, les promos et cadeaux ne manquent pas sur les Freebox. Alors qu’est-ce que les abonnés peuvent se mettre sous la dent actuellement ?

 

Amazon Prime offert à tous les abonnés Freebox pendant 6 mois

Depuis le 7 décembre, les abonnés Freebox Révolution bénéficient d’une offre exceptionnelle avec 6 mois d’abonnement Amazon Prime offerts, puis 5,99€/mois, sans engagement, pour toute nouvelle souscription à l’option  dans leur Espace Abonné. Bonne nouvelle, la gratuité d’Amazon Prime concerne aujourd’hui autant les nouveaux abonnés Freebox Révolution et que les anciens. Avec cette offre, des millions de clients vont pouvoir profiter de tous les avantages Amazon Prime sans débourser un centime :

  • Prime : Prime Video : des milliers de films et séries populaires, pour toute la famille, à regarder et à télécharger.
  • Amazon Music Prime : 2 millions de titres sur tous les appareils, sans publicité. Disponible en France métropolitaine uniquement.
  • Avantages de livraison : la livraison prioritaire gratuite (ou 0.01€ par livre) et la livraison en 1 jour ouvré sur des millions d’articles éligibles.
  • Prime Reading : des centaines d’ebooks à emprunter. Des romans, des polars, des bandes dessinées ou encore des livres pour enfants.
  • Prime Gaming : des jeux tous les mois, du contenu exclusif, des abonnements à une chaine Twitch, et bien plus encore.
  • Accès Prioritaire aux Ventes Flash : un accès prioritaire 30 minutes avant le démarrage officiel des Ventes Flash éligibles.
  • Amazon Photos : stockage gratuit et illimité de photos.
  • Audible : les deux premiers livres audio sont gratuits.
  • Courses alimentaires : livraison et/ou retrait Drive, le jour même, des courses du quotidien avec nos partenaires tels que Monoprix et Casino.

 


La Freebox Révolution à prix cassé sur Veepee avec Canal+ Séries offert pendant 1 an et Amazon Prime pendant 6 mois

Une nouvelle vente privée de Free a été lancé le 6 décembre et doit prendre fin demain à 6h. Pour les retardataires, l’abonnement Freebox Révolution avec TV by Canal est proposé sur Veepee.fr,  à 9,99€/mois durant un an puis 39,99€/mois et inclut pour la première fois le service SVoD Canal+ Séries offert durant 12 mois. Ce n’est pas tout puisqu’ Amazon Prime et son armada de services  est quant à lui gratuit durant 6 mois, comme c’est le cas pour les autres abonnés Freebox Révolution.

 


Pour les enfants, le pack Kids passe à 0,99€/mois jusqu’à la fin de l’année

Un bon plan pour les vacances de la Toussaint et de Noël, Free propose aux abonnés Freebox détenteurs de Freebox TV ou TV OQEE by Free et sous réserve d’éligibilité au service TV, valable pour toute nouvelle souscription jusqu’au 15/11/21, son Pack Kids à 0,99€/mois, au lieu de 1,99€ jusqu’au 31 décembre inclus.

Comprenant une sélection des meilleurs chaînes pour enfants comme Boomerang (144), Bommerang+1 (145) , Boing (153) mais aussi les services Boomerang Illimité (166) et Boing Illimité 165, ce bouquet sera facturé 0,99€/mois, au lieu de 1,99€ jusqu’au 31 décembre inclus.  Idéal pour suivre les aventures de Bugs Bunny, Tom et Jerry, Scooby-Doo, Taffy, Grizzy et les Lemmings, ou encore Les Lapins crétins, Ninjago, Les As de la Jungle, Trollstopia, Capitaine Superslip et bien d’autres encore.


La chaîne Melody TV offert à beaucoup d’abonnés Freebox

Les légendes de la musique des années 60 à 90 sur Melody TV en clair chez Free en décembre sur le canal 262. Pour ses 20 ans, cette chaîne, créée en 2001, a décidé d’offrir pendant 1 mois le meilleur des décennies musicales avec une semaine disco en bonus sur les box des opérateurs. Si la période de gratuite doit s’étendre jusqu’au 3 janvier, certains abonnés Freebox n’y ont pas droit. La mise en clair n’est pas disponible sur Player Pop et Apple TV. Autrement dit, les abonnés Freebox Pop et Delta ne sont pas concernés par cette offre s’ils ont opté pour l’un de ces boîtiers TV. La chaîne est habituellement proposée à la carte à 4,5€/mois.

 


Disney+ offert pendant 6 mois aux abonnés Freebox Pop, Delta, One, et mini 4K

 

 

Disney+ est la plateforme de streaming de référence pour voir et revoir les séries, films et documentaires les plus appréciés issus des catalogues Disney, Pixar, Marvel, Star Wars, National Geographic et maintenant Star. Les abonnés Freebox Pop, Delta, One et mini 4K bénéficient d’une offre exceptionnelle,  ce service SVOD leur est offert pendant 6 mois puis 8,99€/mois, sans engagement. La période de gratuité commence lors de son activation sur l’Espace abonné Freebox. Attention, l’offre prend fin le 31 décembre

 


Canal+ Séries offert aux abonnés Freebox Pop, Delta et Révolution

Canal+ Séries offert 12 mois sur Freebox Pop et Delta : voici comment activer l'offre

Les abonnés Freebox Pop, Delta Pop et Devialet mais aussi Révolution bénéficient du service de SVoD Canal+ Séries est offert pendant 12 mois (au lieu de 9,99 euros par mois pour 1 accès TV et 2 utilisateurs myCanal). L’offre s’arrêtera automatiquement à l’issue de la période. A noter d’ailleurs que les contenus de la plateforme Starzplay sont désormais inclus dans l’offre de la filiale de Vivendi.

L’activation de ce service offert entraine cependant un problème : il coupe l’accès aux chaînes Canal+ pour ceux qui y sont abonnés. Pour débloquer la situation il faut contacter le service client de Canal+ qui réactivera les chaînes Canal+ sur la Freebox. Mais supprimera par la même occasion l’accès à Canal+ Séries. Selon l’assistance Canal, il n’est pas possible de bénéficier des 2 offres en même temps. A vous de faire votre choix.

 


Des promos chez Canal+ accessibles aux abonnés Freebox

 

Avis aux amateurs de grand et petit écrans, Canal+ a lancé ce mois-ci une nouvelle promos sur son pack Ciné Séries, incluant ses chaînes classiques (Canal+ Séries, Docs, kids et Decalé) ainsi que Disney+, Netflix, OCS et le catalogue StarzPlay. Cette promo est disponible sur tous les supports, y compris les Freebox, pour un montant mensuel de 25.99€ avant de rebasculer à 35.99€/mois. A noter cependant, pour en bénéficier il est nécessaire de s’engager durant 24 mois, vous disposez de 30  jours pour changer d’avis.

Mais la filiale de Vivendi ne s’est pas arrêtée en lançant deux autres promos jusqu’au 31 décembre, cette fois sur le site d’e-commerce Showroomprivé. Affichée à 9€/mois durant deux ans au lieu de 24,99€/mois, la première offre intègre non seulement les chaînes Canal+ et Canal+ Décalé, mais aussi Canal+ Docs, Kids et Séries.

Une deuxième promotion est aussi proposée à 14€/mois pendant deux ans au lieu de 30,99€/mois. Plus complète, celle-ci inclut les mêmes chaînes avec en supplément Canal+ Cinéma, Canal+ Sport ainsi que les canaux digitaux Canal+ Premier League, Canal+ Formula One, Canal+ TOP 14 et Canal+ Moto GP.

Dans les deux cas, les frais d’accès sont offerts, et ce n’est pas tout puisque l’application myCanal est incluse tout comme Cafeyn. L’option TV+ donnant accès à 60 chaînes est offerte pendant 2 mois, puis facturée 10€/mois.


Abonnés Freebox : trois services à essayer gratuitement sur votre Apple TV 4K

 

 

Avec l’intégration cet été dans ses offre Pop et Delta du dernier boîtier d’Apple à prix mini mais aussi en multi-tv pour les autres, Free est le seul opérateur a proposer l’accès à trois services de la marque à la pomme qui peuvent vous intéresser et ce gratuitement pendant trois mois, à savoir Apple Music, Apple+ (séries et films), et Apple Arcade soit 200 jeux à essayer.

 


Abonnés Freebox : vous aimez les périodes d’essai ?

Beaucoup de services SVOD sont disponibles sur les Freebox et souvent des périodes d’essai sont offerts afin de découvrir et se familiariser. Cela se passe Amazon Channels (Prime Video) où sont proposés une semaine à 1 mois offert comme pour Madelen (Ina) Shadowz, Filmo TV, MUBI, Benshi, Starzplay, Univers Ciné, Hayu, Kitchen Mania, Outbuster, Geo television, Queerscreen, Spicee.


Un mois de Youboox Premium offert aux abonnés Free

 

Lancée en avril 2020, l’offre payante de Youboox spécialement élaborée pour les abonnés Freebox et Free Mobile, permet d’accéder en illimité à des milliers d’ebooks, BD et comics mais également à deux nouveautés de taille, des milliers de livres audio mais aussi à des titres de presse (Libération, L’Équipe, Le Figaro, Les Echos, L’Express, Sciences et Avenir, Paris Match, Elle, Les Inrockuptibles).

Actuellement, l’abonnement présenté comme une déclinaison de l’offre Youboox Premium standard, est offert pendant 1 mois par Free à ses abonnés avant de passer à 7,99€/mois, sans engagement. Il suffit de se rendre sur votre espace abonné pour en bénéficier.

 


Le service Amazon Music Unlimited offert pendant trois mois

De la haute définition sur plus de 70 millions de titres mais aussi du Hi-Res sur quelques millions de morceaux. Laissez vous tenter par Amazon music Unlimited, les trois premiers mois sont offerts pour toute souscription avant de passer à 9,99€/mois. Pour en profiter, rien de plus simple, il suffit de se connecter à son compte Amazon Prime et d’activer la période d’essai sur la page du nouveau service.

 


Le premier épisode de la saison 9 de Dexter offert sur l’Aktu Free

A l’occasion du lancement de la saison 9 de Dexter sur Canal+, Free permet de découvrir gratuitement le premier épisode de cette série mythique directement sur l’Aktu Free. Cette offre ne concerne pas les abonnées Freebox Pop, Freebox Delta avec Player Pop ou Apple TV et sur Smart TV. Avec la Freebox Révolution, allez dans le menu “Télévision” de la Home. S’agissant de la Freebox Delta et mini 4k, sélectionnez l’icône “AKTU Free” depuis le menu Home.

 

 

Les abonnés des opérateurs en IP partagées ne passeront plus aussi facilement à travers les mailles d’Hadopi

Les IP partagées (ou nattées) ne seront plus ignorées par la riposte graduée d’Hadopi à partir du premier janvier prochain.

Plus de dix ans après le lancement de l’autorité, un bug d’Hadopi se voit enfin corrigé par un arrêté au journal officiel. Alors que cette dernière va fusionner avec le CSA pour aboutir sur la création de l’Arcom le 1er janvier, elle voit son champ d’action élargi. Depuis 2010, l’autorité anti-piratage se voit transmettre plusieurs données dont notamment l’adresse IP des abonnés, le protocole P2P utilisé ou encore le nom des oeuvres mises à disposition ainsi que l’opérateur fixe concerné, dans le but d’envoyer un fameux avertissement, première étape de la réponse graduée.

Cependant, un aspect était laissé de côté : le port source. Ce dernier aurait permis notamment d’identifier le titulaire d’un contrat lorsque des adresses IP sont partagées et ainsi de pouvoir avertir plus efficacement l’auteur présumé des téléchargements illégaux. En l’état et avant la mise en place de cet arrêté, les internautes utilisant une adresse IP “nattée” ne pouvaient ainsi tout simplement pas être mis en garde par la Hadopi.

Une problématique pourtant décriée par l’autorité, qui déjà en 2015 demandait un changement du décret de 2010 fixant les limites des données lui étant transmises. C’est désormais chose faite, puisque à compter du 1er janvier prochain, les ayants-droits seront alors en mesure de communiquer le port source au régulateur afin d’identifier au mieux les auteurs de téléchargements illégaux. Nextinpact rappelle qu’en mars 2021, le taux de non-identification moyen chez les opérateurs était de 30% pour les IP fixes et Mobiles.

Clin d’oeil : Alexa joue avec le feu électrique, un enfant évite le drame

L’assistant vocal d’Amazon a lancé un défi très dangereux à une enfant de 10 ans.

Une enceinte connectée pas vraiment adaptée aux enfants. Alexa s’est vu demander un défi par une petite fille de 10 ans, et l’assistant vocal ne s’est pas fait prier en lui proposant… de jouer avec une prise de courant.

L’assistant vocal s’est en effet inspiré d’un dangereux challenge sur Tik Tok, nommé le Penny Challenge. Ce dernier consiste à brancher à moitié un chargeur de téléphone sur une prise murale, puis de toucher les broches apparentes avec une pièce de monnaie. Cette manipulation est évidemment dangereuse pour la personne qui la réalise, ainsi que pour l’équipement électrique impliqué, mais a tout de même été recommandée par Alexa, qui explique d’ailleurs l’avoir “trouvé sur le web”, comme le révèle la mère de l’enfant sur Twitter.

Il n’est pas rare que dans le but de répondre aux demandes des utilisateurs, les assistants vocaux cherchent des réponses directement sur le net. Soyez tranquilles cependant, Amazon a confirmé auprès de la BBC avoir mis à jour Alexa pour que cette erreur ne se reproduise pas.

Ça s’est passé chez Free et dans les télécoms: Free Mobile bride certains abonnés pour la dernière fois, SFR innove à la TV

Comme chaque semaine, nous vous proposons notre chronique « Ça s’est passé chez Free et dans les télécoms … » Celle-ci vous propose de vous replonger dans les événements qui ont fait l’actualité de la semaine en cours, mais durant les années, les décennies, voire les siècles précédents. Ces événements concerneront Free bien sûr, mais plus largement les télécoms et le numérique. Souvenirs, souvenirs …


27 décembre 2018 : le gouvernement débloque de nouveaux fonds pour le déploiement du très haut débit

Afin d’accélérer le déploiement du très haut débit dans les zones rurales, l’État a décidé de mettre la main à la poche le 27 décembre 2018. Avec au total 17 collectivités concernées, une enveloppe de 620 millions d’euros de subventions de l’État a été débloquée pour les réseaux d’initiative publique. Ces engagements visaient à accélérer massivement le déploiement de la fibre optique dans “ces 17 territoires qui représentent au total plus d’un quart de la population française”. Chaque enveloppe était alors calculée pour répondre aux besoins spécifiques de collectivités, allant de 1.3 millions d’euros pour la Guyane à 75 millions d’euros pour l’Ain. Le déploiement du très haut débit et de la fibre en France a depuis reçu d’autres subventions, face au chantier colossal que représente le 100% fibre en 2025.


29 décembre 2020 : Free permet désormais à ses abonnés mobile d’activer l’IPV6

Alors que près de 100% des abonnés fixe de l’opérateur avaient déjà basculé sur l’IPV6, l’opérateur permettait enfin depuis le 29 janvier 2020 d’activer ce protocole sur ses offres mobiles. En effet, une option est alors apparue sur l’espace abonné Free Mobile permettant facilement de passer de l’IPV4 à l’IPV6. Il suffit pour cela de se rendre dans la rubrique “Mes options”, puis de cocher celle dédiée au dernier protocole en date, avec une indication de la marche à suivre. Cependant, d’après le dernière baromètre de l’Arcep, Free est encore très en retard sur ce point et l’activation n’a été réalisée que pour 1% des abonnés sur Android et aucunement sur iPhone.


30 décembre 2015 : SFR diffuse pour la première fois en France un évènement sportif majeur en 4K

Une première pour la 4K. Le 30 décembre 2015 à partir de 19h30 a eu lieu la diffusion du All Star Game de la NBA, show de 3h autour du basketball. Rien de bien neuf nous diriez-vous, cependant, pour les abonnés à la box Fibre Zive de SFR équipés d’un téléviseur compatible, il était pour la première fois possible de regarder cet évènement en 4K, via un canal inédit dédié à l’ultra haute définition.


31 décembre 2015 : une première application domotique pour la Freebox Révolution

Si on est encore loin de la Freebox Delta, les Freenautes se sont attelés à faire de leur Freebox un outil domotique trois ans avant son lancement. Le 31 décembre 2015, un développeur a présenté une nouvelle application gratuite pour les plus technophiles cherchant à gérer leurs équipements connectés avec leur Freebox. Il suffisait pour cela de posséder un Arduino ou un Rasberry PI connecté en réseau pour créer une interface de domotique pilotable avec la Freebox Révolution. “Freebox Arduino” permettait par exemple de lire les informations à distance, mais également d’envoyer des commandes comme ouvrir votre store, allumer la lumière etc… Selon vos équipements.

Une installation plutôt rudimentaire, mais qui avait le mérite de proposer un nouvel usage de la Freebox !


01 janvier 2020 : Free bride pour la dernière fois les débits de ses abonnés en itinérance Orange

Conformément aux accords signés entre Free, Orange et l’Arcep, les débits atteignables pour les abonnés en itinérance se sont vu réduits pour la dernière fois le 1er janvier 2020. En septembre 2016 la même année, l’opérateur de Xavier Niel avait déjà appliqué une limitation à 5Mb/s, avant de passer en janvier 2017 à 1Mb/s en débit descendant puis à 768 kbits/s début 2018. Depuis 2020, les abonnés ont vu leur débit réduit à 384 kbit/s, débit qui n’a pas été revu à la baisse depuis, même après le prolongement de l’itinérance jusqu’à la fin de l’année 2022.

Derniers jours pour profiter de l’offre Disney+ offert pendant 6 mois sur les Freebox Pop, Delta, mini 4K et One

Avis aux retardataires, l’offre “Disney+ inclus pendant 6 mois” se terminera le 31 décembre chez Free. Il reste peut de temps pour l’activer.

D’abord proposée jusqu’au 30 novembre, puis finalement jusqu’au 31 décembre 2021, l’offre Disney+ gratuit pendant 6 mois prendra fin dans deux jours. L’occasion de rappeler que celle-ci s’adresse aux abonnés Freebox mini 4K, Pop,  Delta et One qui ne sont pas déjà abonnés à la plateforme en France métropolitaine. L’abonnement au service SVoD de la firme aux grandes oreilles est accessible sur TV et PC/Mac ou sur tablette et smartphone via l’application dédiée. la création d’un compte auprès de Disney+ nécessaire. Pour en profiter, il suffit de se rendre sur le canal 132 de Freebox TV ou sur votre espace abonné.

Disney+ est la plateforme de streaming de référence pour voir et revoir les séries, films et documentaires les plus appréciés issus des catalogues Disney, Pixar, Marvel, Star Wars, National Geographic et maintenant Star. Jusqu’à 7 profils peuvent être créés par compte pour une expérience personnalisée. Autre avantage, vous pouvez télécharger en illimité vos séries, émission et films et regardez-les où vous voulez même lorsque vous êtes hors connexion. Les utilisateurs peuvent regarder des contenus jusqu’à 10 appareils mobiles distincts et 4 écrans en simultané.

Comment y souscrire ?

Première possibilité : activer l’option depuis votre navigateur en passant par votre espace abonné Freebox. Une fois vos identifiants saisis, rendez-vous directement dans la rubrique Télévision. Vous retrouvez maintenant une section Disney+ aux côtés de Netflix et Amazon Prime Video.

Cliquez dessus pour vous retrouver sur une page rappelant l’offre actuelle, suivie d’un bouton “Je souscris”. Vous êtes ensuite redirigé vers une page hébergée par Disney+ pour vous créer un compte sur la plateforme. Une fois vos informations saisies, le tour est joué !

Si vous le préférez, vous pouvez effectuer cette manipulation directement depuis votre Freebox. Rendez-vous dans la section “Vidéo à la demande” pour retrouver l’application dédiée au service de Disney.

Munissez-vous alors de votre code d’achat, puis cliquez sur “s’abonner”. Saisissez ensuite votre code et vous pouvez créer votre compte en flashant un QR code sur votre téléviseur.Vous êtes ensuite redirigé vers la page d’activation de votre espace abonné, il suffit de suivre la procédure et vous voilà paré pour découvrir la plateforme et son catalogue.

Free Mobile : toujours la même rengaine pour “préserver leur cadre de vie”

Un collectif vent debout face à l’implantation d’une antenne Free Mobile. Les arguments apparaissent redondants.

C’est monnaie courante, de nombreux riverains voient régulièrement d’un mauvais oeil l’installation de nouveaux pylônes dans leur commune. Tour à tour, les représentants des opérateurs tentent de rassurer à coup de réunions publiques pédagogiques en concertation avec les municipalités. Parfois, les élus eux-mêmes donnent du fil à retordre aux telcos, allant même parfois devant la justice, de quoi ralentir par ailleurs le déploiement de la 4G  dans certaines communes.

A Bar-sur-Loup dans le département des Alpes-Maritimes, un collectif s’oppose actuellement à l’arrivée d’une antenne Free Mobile.  Le 8 septembre 2021 une demande de l’opérateur a été déposée à la mairie de la commune. A ce jour en cours d’instruction, ce projet d’antenne donne de l’urticaire à plusieurs riverains. Les arguments sont des plus classiques,  le site proposé serait trop proche des premières habitations, soit moins de 60 m. “Nous demandons la non construction de cette antenne relais afin de préserver notre cadre de vie”, indique le collectif dans une pétition en ligne. Et d’ajouter que cette installation “est une atteinte à l’esthétique environnementale et constitue une détérioration du paysage (Les Gorges du Loup), avec toute l’agressivité d’un pylône, ce qui est inacceptable en ce lieu”.

Comme souvent, la dévalorisation du bien foncier et immobilier est mise en avant, tout comme l’utilité relative d’un réseau mobile de qualité puisque le très haut débit fixe est déjà disponible. Sans oublier, “l’absence d’une concertation sincère des citoyennes et citoyens et l’atteinte aux principes fondamentaux de la République”. 

Enfin, la sureté sanitaire “incertaine” de l’antenne vient boucler la boucle. “A ce jour aucune enquête ne permet de définir la dangerosité des ondes émises par les antennes relais, mais certaines grosses compagnies d’assurance (AXA, Lloyd’s) refusent de prendre en charge ce type de risques au même titre que l’amiante et le plomb” soutiennent les réfractaires”. Pour autant, ces derniers souhaiteraient simplement que l’antenne soit implantée sur un terrain plus éloigné. Là où elle ne leur servira pas, loin de leur vue.

 

 

 

 

Un hacker publie des outils pour pirater Netflix, Disney+ et Amazon Prime Video

De quoi contourner les blocages installés par les plateformes pour protéger leurs contenus, accessible pour tous.

Ils sont d’habitude échangés dans des petits cercles de pirates, mais ont été exposés au grand jour. Un utilisateur de la plateforme open source de Microsoft GitHub s’est retrouvé sous les feux des projecteurs pour avoir publié plusieurs outils de téléchargement permettant la capture illégale de contenus sur les plus grandes plateformes de SVOD. Grâce à ces différents outils, il est ainsi possible de récupérer les films et séries présents sur Netflix, Prime Video, Disney+ mais aussi Apple TV+.

Le principe est simplement d’utiliser du code écrit pour contourner les mesures anti-piratages mis en place par ces plateformes ainsi que les protections DRM, prévenant d’un téléchargement de contenu visionnable en externe. L’utilisateur “Widevinedump” réalise également un pied de nez à Google en outrepassant même le DRM Widevine L1, protégeant les fichiers en 4K. Les spécialistes du piratage TorrentFreak confirment de leur côté l’authenticité de ces scripts, tout en précisant qu’il ne s’agit pas forcément de formules très sécurisées. Dans tous les cas, leur utilisation peut mener à un bannissement des plateformes voire à des poursuites, nous vous déconseillons ainsi de vous y essayer.

Le hacker semble souhaiter tirer profit de cette manoeuvre, puisqu’il ne propose pas systématiquement le code permettant de capturer des contenus en 4K gratuitement. A l’exception d’une plateforme, toutes les autres nécessiteront une version payante. Sa motivation serait également de faire fuiter ces protocoles pour exposer et “punir quelques idiots qui se prennent pour des seigneurs sur Discord“.

GitHub appartenant à Microsoft, il reste à voir durant combien de temps ces scripts seront conservés sur la plateforme et si Netflix et consorts entendent engager des poursuites à l’encontre du hacker. TorrentFreak indique cependant que depuis quelques jours, certains outils permettant d’outrepasser les sécurités mises en place par Widevine sont partagées sur des canaux privés.

Clin d’oeil : non le pass sanitaire n’est pas un QR code de Freebox

Utiliser le QR code dédié au WiFi de sa Freebox en tant que pass sanitaire, un abonné semble avoir tenté sa chance.

Pas moins de 180 000 faux pass sanitaires identifiés en France il y a une semaine mais beaucoup plus en circulation dans la réalité. C’en est trop pour le gouvernement qui a décidé dans son projet de loi sur le futur pass vaccinal de renforcer les sanctions pour lutter contre la fraude. Désormais, en cas d’utilisation d’un faux pass, vous risquerez une amende de 1000€ contre 135€ jusqu’à présent, et ce dès le premier manquement.

Un autre renforcement concerne le contrôle avec la possibilité pour les restaurateurs, personnels de salles de sport, cinéma ou de toute structure accueillant du public, de demander une pièce d’identité pour vérifier que le nom de la personne correspond bien sur le pass vaccinal.

Si cette mesure semble plutôt controversée, elle devrait tout comme l’amende calmer les ardeurs de certains. Et même d’abonnés Freebox. L’un d’entre eux a visiblement essayé d’entrer dans un établissement nécessitant le pass sanitaire en présentant le QR code de sa Freebox, utile seulement pour partager son WiFi à la maison en toute sécurité à ses invités. En atteste un twittos sur l’oiseau bleu.

Abonnés Freebox et Mobile, vous avez un problème ? Voici tous les types d’aides proposés par Free

Si vous rencontrez un souci avec votre ligne Freebox ou Free Mobile, il peut être difficile de savoir vers qui se tourner. Univers Freebox vous propose ainsi un récapitulatif de l’ensemble des solutions d’assistances proposées par l’opérateur de Xavier Niel.

Un bug, une coupure, une erreur de facturation ? Il existe de nombreux types de problèmes pouvant toucher l’abonné d’une offre télécom fixe ou mobile, et certains canaux sont plus propices à une résolution que d’autres. Free dispose de nombreux de canaux de communication, plus ou moins direct pour assister ses abonnés lorsqu’un problème ou une interrogation se présente.

Contacter directement Free

Dans le cas d’une coupure ou d’un problème urgent, il est normal de vouloir échanger directement avec votre opérateur pour le résoudre le plus vite possible. La première solution à privilégier sera de contacter directement le 3244, numéro d’assistance dédié à tous les abonnés Free (box et mobile). Un conseiller pourra alors répondre à vos questions, se pencher sur votre cas et chercher à résoudre votre problème. S’il ne peut pas le faire tout de suite, il sera alors en mesure d’ouvrir un ticket ou de vous rediriger vers un autre service plus spécifique. Le service d’assistance est ouvert de 8h à 22h en semaine de 9h à 21h le samedi et de 9h à 19h le dimanche.

D’autres moyens permettent également de contacter les Free Helper. Vous pouvez par exemple opter pour la solution Face To Free, qui vous permet d’entrer en visioconférence avec un employé qui pourra vous aider. Cette solution peut être à privilégier si vous souhaitez que votre installation soit analysée visuellement pour vous assurer qu’aucun mauvais branchement n’a été réalisé ou que vous effectuez une manipulation correctement. Le service est accessible sur navigateur, tant sur ordinateur que sur mobile. Pour les personnes concernées, il existe également une assistance dédiée aux personnes sourdes et malentendantes.

Autre moyen de converser directement avec un Free Helper : WhatsApp. Pour savoir s’il est possible d’accéder à ce moyen de communication, il faudra se rendre sur la section “Nous contacter“, accessible en faisant défiler la page d’accueil du site Web de Free. Indiquez si vous êtes abonné Freebox, Free Mobile ou pas encore abonné. Plusieurs moyens de contact vous sont alors proposés. Selon nos observations, la fonction apparaît lorsqu’un conseiller est disponible sur WhatsApp et disparaît lorsqu’il n’y a plus personne pour répondre. L’opérateur propose également un robot conversationnel pour les abonnés Free Mobile, capable de répondre aux questions des abonnés, y compris sur les offres et services proposés par Free.

Si vous êtes dans l’une des villes les accueillant ou à proximité, il est aussi possible de vous rendre directement dans un Free Center. Des employés pourront ainsi répondre à vos interrogations et vous suggérer des solutions de réparation. Vous pouvez retrouver la liste des plus de 150 boutiques actuellement ouvertes dans l’Hexagone en vous rendant sur cette page.

Vous pouvez également contacter Free depuis votre espace abonné, dans la rubrique “Nous contacter”. Une assistance vous posera alors plusieurs questions concernant le problème rencontré sur votre ligne fixe ou mobile et pourra alors soit vous donner les manipulations à réaliser soit ouvrir un ticket d’assistance pour qu’un technicien puisse se pencher sur votre dossier.

 

Ces services ont d’ailleurs été apportés au plus proche des abonnés, avec le nouveau programme “Free Proxi”, consistant à créer des mini-centres de contacts dans une douzaine de villes où travaille environ une dizaine de personnes connaisseurs du terrain dont la mission est de répondre directement à la problématique des abonnés. Les équipes répondent par chat ou par téléphone en 15 minutes aux clients de la zone. Ces cellules localisées ont un second intérêt, celui d’intervenir directement chez l’abonné sous 24 heures en disposant en cas de panne du matériel adéquat pour le client.

Si le problème est moins urgent, vous pouvez également vous tourner vers les réseaux sociaux. Sur Twitter, l’opérateur possède quatre comptes assez réactifs concernant l’assistance des abonnés, l’un d’entre eux est dédié aux problèmes de Freebox (@Freebox), l’autre vous répondra concernant vos soucis rencontrés sur votre abonnement Free Mobile (@freemobile). Vous pouvez les contacter soit en les mentionnant dans vos tweets soit directement en message privé. Un autre compte plus récent pourra vous informer sur un problème plus localisé, il s’agit du compte @Free_1337, qui communique régulièrement sur des soucis autour de la fibre, des antennes mobiles ou encore concernant le lancement de la VoLTE. Enfin, pour les abonnés possédant un équipement compatible, le compte @OQEEbyFree répondra à toutes vos questions concernant l’interface TV de l’opérateur.

Sur Facebook, vous pourrez également trouver un chat automatisé pour faciliter votre aide: en cliquant sur démarrer lors de l’ouverture de la fenêtre de discussion, le robot va vous poser diverses questions à choix multiples pour cerner votre problème. Puis, souvent après avoir proposé une première solution, votre demande sera envoyée à un Free Helper qui disposera ainsi de toutes les informations pour vous aider au mieux et plus rapidement. Nous avons d’ailleurs testé plusieurs situations lors de son lancement, si vous souhaitez en savoir plus.

 

A l’heure où nous écrivons ces lignes, nous sommes avant le Nouvel An et il est donc à noter que les services d’Assistance Free seront suspendus du vendredi 31 décembre 2021 à 18h jusqu’au dimanche 2 janvier 2022 à 8h.

Des sites à connaître

Si vous souhaitez rechercher une solution vous même ou que vous avez une demande sur un aspect spécifique de votre offre, certains sites webs peuvent s’avérer bien pratique. Le premier est bien sur le site web d’assistance FreeRécemment revu et modernisé, ce dernier fourmille d’informations pratiques sur diverses manipulation à réaliser mais également sur les services et options proposés par l’opérateur. Il suffit de cliquer sur votre offre ou d’effectuer une recherche pour trouver la réponse à vos questions et, si elle ne fonctionne pas, la page vous permettra également de contacter l’assistance par les moyens cités ci-dessus.

Sur mobile, vous pouvez également compter sur l’application Assistance Free, récemment intégralement revue sur iOS et Android. Cette dernière se veut comme une version du site web totalement repensée pour le mobile, avec de nombreuses informations mais également la possibilité de suivre vos tickets ouverts et de suivre l’actualité de Free.

Si vous êtes un abonné Freebox équipé d’un appareil et d’une offre compatible avec Oqee, vous pouvez également vous rendre directement sur le site https://assistance.oqee.tv/hc/fr dédié à l’interface TV présente sur Freebox Pop, Apple TV 4K et bien d’autres supports. Outre les diverses informations générales publiées par l’assistance Oqee, vous pouvez également accéder à l’onglet communauté, vous permettant d’apporter des suggestions mais aussi de communiquer sur certains problèmes rencontrés sur l’interface. Il faudra cependant pour cela vous créer un compte, vous pouvez utiliser votre compte Twitter ou votre adresse mail pour cela.

Si vous avez des problèmes plus techniques sur votre player ou Server Freebox nécessitant des connaissances avancées, vous pouvez également vous inscrire sur le bugtracker des développeurs Freebox. Sur ce site dédié aux plus geeks et technophiles, vous pourrez poser des questions très précises sur un problème d’image, de son, de débit rencontré sur votre équipement mais aussi et surtout retrouver des personnes ayant été dans le même cas que vous et ayant déjà résolu leur problème.

Enfin, pour les abonnés Freebox Delta équipé en domotique, il existe un site d’assistance dédié à toutes ces questions.  Sur Smarthome, vous pourrez ainsi retrouver différents articles sur des manipulations à réaliser, mais aussi contacter directement les développeurs en charge de cet aspect du Server haut de gamme de Free.

 

 

Le saviez-vous : les abonnés Freebox Révolution, Delta et One peuvent bénéficier gratuitement de chaînes TV en plus

Il n’y aura pas de couvre-feu le 31 décembre prochain, malgré tout, de nombreux foyers préféreront opter pour une soirée TV sur leur canapé en famille, en couple ou seul. Si vous êtes abonnés Freebox Delta (Devialet), One et Révolution, une simple application permet d’accéder à un large catalogue de chaînes TV sur votre téléviseur. Mais attention, seuls les flux de chaînes gratuites sont légaux. On vous donne la marche à suivre.

Freebox TV, Canal Panorama, Netflix et Prime Video ne vous suffisent pas ? Une application gratuite baptisée M3U est accessible sur le Freestore de votre player Delta ou Révolution. Pour la télécharger, il suffit de se rendre dans le magasin d’applications de l’opérateur sur l’interface, et ne pas se tromper, il s’agit de la version gratuite.

Après avoir lancé l’app, deux choix se posent à vous : saisir l’adresse du fichier M3U ou charger un fichier M3U téléchargé et copié au préalable sur le disque dur de la Freebox Delta. Nous vous suggérons cette seconde solution, plus simple à mettre en œuvre.

Pour récupérer un fichier M3U, qui compile pour rappel les adresses IP de différents flux TV, il existe quelques sites. Mais d’une manière générale et comme vous le remarquerez assez rapidement, il faut passer par Google et des requêtes du type « fichier M3U fonctionnel » ou écumer les forums pour finir par en trouver des fonctionnels. Notez que vous pouvez d’ailleurs partager ceux dont vous avez connaissance dans les commentaires sous cet article.

Une fois le ou les fichiers M3U récupérés, il faut les transférer vers le disque dur de la Freebox. Pour cela, ouvrir Freebox OS dans le navigateur Web grâce à l’adresse http://mafreebox.freebox.fr. Ouvrir ensuite « Explorateurs de fichiers » et dérouler l’arborescence jusqu’au dossier de votre choix. Dans notre cas, nous avons choisi « Téléchargements ». Il reste ensuite qu’à glisser / déposer les fichiers M3U vers le répertoire.

Le téléchargement et le transfert sont terminés. Passons maintenant au chargement des fichiers. C’est très simple. Vous n’avez qu’à choisir « M3U sur le disque dur », parcourir l’arborescence pour arriver aux fichiers M3U et valider leur lecture.

Une fois le fichier M3U ouvert et la chaîne TV chargée, on peut accéder à qu’une barre de contrôle avec boutons de lecture, mise en pause, retour et avance, en appuyant sur la flèche vers le bas sur la télécommande. Un deuxième appui affiche des infos telles que la définition d’affichage, la langue du flux ou les codecs audio utilisés.

Pour accéder à la liste des canaux disponibles, il faut appuyer sur la touche retour de la télécommande. Un deuxième appui permet de fermer le fichier M3U.

Free Réunion a activé plusieurs antennes 4G cette semaine

Free Réunion continue son déploiement, et ouvre ainsi 2 nouveaux sites pendant les fêtes de fin d’année.

Au cours des derniers jours, la page officielle de Free La Réunion, a annoncé l’ouverture de plusieurs nouveaux sites à La Réunion.

les nouvelles activations  : 

  • Saint-Denis (centre-ville)
  • Saint-Joseph (Jean Petit Les bas)

L’opérateur de Xavier Niel, continue donc le déploiement de son réseau sur l’île, approchant ainsi pratiquement les 240 sites. Ce chiffre reste assez loin des opérateurs historiques de l’île, qui stagnent actuellement à un peu plus de 370 sites.

Smartphones pliables : un casse-tête pour le reconditionnement et la réparation

Le nouveau marché lancé en 2019 présente plusieurs obstacles pour une adoption globale, dont la difficulté à réparer et reconditionner les smartphones pliables.

Une innovation qu’il faut encore dompter. Si le pliable s’est désormais trouvé une place dans le marché des smartphones, notamment avec les propositions de Samsung et sa gamme Galaxy, mais également avec les différents projets évoqués de Huawei et autres concurrents, ces modèles restent encore plus que minoritaires. Les smartphones osnt certes de plus en plus résistants, mais sont également bien plus difficiles à démonter et à réparer qu’un modèle plus conventionnel, sans pli d’écran.

Cette problématique doit être adressée pour le secteur, puisque dès 2022, l’apposition d’un indice de réparabilité sur les smartphone sera obligatoire. Ce dernier se base sur plusieurs critères comme la disponibilité et prix des pièces détachées, facilité du démontage, accès aux documents techniques pour attribuer une note allant de 0 à 10 indiquant le degré de réparabilité des smartphones. Et sans surprise, les modèles pliables s’en sortent moins bien que les modèles classiques : les Galaxy Z Fold 3 et Z Flip 3 affichent certes un score de 7.8 et 7.6, qui est plutôt honorable, mais se retrouvent en dessous du Galaxy S21 par exemple.

Ces modèles high-tech sont en fait plombés par la facilité de démontage, ou plutôt son absence. Pour démonter un écran pliable, il faut appliquer une méthodologie différente qu’un smartphone classique, explique Jean-Christophe Estoudre, président du reconditionneur français Smaaart. Puisque le marché est jeune et que peu de modèles sont renvoyés vers les acteurs du reconditionnés, ces derniers n’ont pas eu d’autre choix que de pratiquer sur des modèles datant de 2019, puisque les plus récents ne sont pas encore rendus.

Et cette complexité de réparation fait donc baisser un indice qui pourrait avoir son importance dans le choix des français lors de leur changement de smartphone. Face à un marché déjà très orienté vers les technophiles et le haut de gamme, un critère environnemental s’impose également et pourrait plomber l’adoption de ces modèles, puisqu’en mai dernier, 86% des Français déclaraient vouloir prendre en compte l’indice de réparabilité pour leurs futurs achats.

Source : Les Echos

La nouvelle version de Google Chrome pourrait faire planter de nombreux sites web

Une future mise à jour du navigateur favori des français pourrait causer des problèmes l’année prochaine, pour une sombre histoire de numéros.

Un parfum de bug de l’an 2000. Alors que Google Chrome approche de sa version portant le numéro 100 au printemps 2022, le passage à une version contenant 3 chiffres pourrait empêcher certains sites web de fonctionner correctement. Concrètement, certains outils risquent de ne pas réussir à reconnaître la nouvelle mouture de Chrome et de la considérer comme une version obsolète.

C’est notamment le cas de Duda, une plateforme utilisée par près de 15 000 agences pour le développement de site web. En effet, le code permettant de reconnaître la version de navigateur pour un site web développé avec Duda reconnaît seulement les deux premiers chiffres de la version de Chrome. Si Chrome 99 sera reconnu comme tel, Chrome 100 serait pour sa part actuellement reconnu comme Chrome… 10. Or les sites webs employant Duda bloquent automatiquement toute version de Chrome inférieure à 40, ce qui pourrait donc engendrer une impossibilité d’y accéder pour les utilisateurs.

Google assure cependant se pencher sur cette problématique et chercher une solution pour éviter un bug trop important. Des modifications de code concernant la reconnaissance des versions de navigateur pourraient par exemple être utilisée, en passant de Chrome/100.0 à Chrome/99.100 pour éviter ce genre de problème. Cependant, cette solution est pour l’instant considérée comme une solution de dernier recours.

Source : 9to5Google

Free lance une nouvelle mise à jour de Freebox Connect pour gérer simplement le wifi

Après un passage en bêta, une nouvelle version de l’application Freebox Connect est disponible sur Android avec quelques améliorations pour tous les abonnés Freebox.

Plus de clarté dans cette nouvelle version. L’opérateur de Xavier Niel a déployé la nouvelle version 1.6.0 de son application Freebox Connect sur les smartphones Android visant à perfectionner l’expérience utilisateur. Les développeurs annoncent ainsi que la création des clés invités dans la section “Partager mon WiFi” a été revue pour être plus claire, tout comme les informations et possibilités d’édition du réseau.

Un petit correctif a également été appliqué concernant un mauvais affichage lors de la suppression d’un profil de contrôle parental et les abonnés Freebox Delta peuvent désormais retrouver dans la section “Plus” de leur appli un lien pour découvrir Freebox Home, nouvelle appli dédiée aux capacités domotiques de la Freebox haut de gamme.

Télécharger l’application Freebox Connect pour Android

Vous pouvez retrouver notre présentation complète de Freebox Connect dans notre tuto video ci-dessous, où si vous préférez lire, voici quelques liens.

  • Découvrez Freebox Connect, la nouvelle application de Free pour gérer son Wi-Fi facilement.
  • Gérez qui peut accéder ou non à votre Wi-Fi, et planifiez une coupure générale. Plus d’infos…
  • Autre tuto de la nouvelle app de Free : créez des règles de connexion pour chaque membre de votre foyer. Plus d’infos…
  • Comment régler vos problèmes de WiFi rapidement et simplement via Freebox Connect. Plus d’infos…
  • Comment partager sa connexion Wi-Fi en toute simplicité depuis l’application. Plus d’infos…

 

Abonnés Free, quelle nouveauté attendez-vous le plus en 2022 ?

La VoWiFi, l’enrichissement du forfait 2€ ou encore l’arrivée de Disney+ sur la Freebox Révolution, Univers Freebox Freebox lance un nouveau sondage afin de savoir quelle nouveauté les abonnés Free attendront le plus l’année prochaine.

L’année 2021 a été riche en nouveautés pour Free, entre le déploiement accru de la 5G et de la fibre, le lancement de l’Apple TV à prix cassé en boîtier principal pour certains et en multi-tv pour les autres, l’arrivée d’Oqee en mobilité mais aussi sur Smart TV Samsung et Android TV, ou encore la mise à disposition de nouvelles applications comme Freebox Files et Home. Sans oublier aussi l’implémentation de Disney+ et du start-over sur la Freebox Delta et le lancement de la VoLTE pour les abonnés au forfait à 19,99€/mois.

Mais qu’en sera-t-il en 2022 ? De nouvelles évolutions sont attendues, comme l’enrichissement du forfait 2€, la VoWiFi, l’eSIM pour les anciens abonnés ou encore l’intégration du service SVOD de la firme aux grandes oreilles sur la Freebox Révolution. La nouvelle année arrivant à grands pas, Univers Freebox vous propose un nouveau sondage autour d’une question : quelle nouveauté attendez-vous le plus  ?

·····
Sondage

Quelle nouveauté attendez-vous le plus en 2022 chez Free ?

Chargement ... Chargement ...

Clap de fin pour l’offre Cinéday d’Orange, dernier jour pour en profiter

Après  520 mardis d’existence, l’offre Cinéday d’Orange fait ses aurevoirs ce mardi 28 décembre. A cette occasion, 150 000 places sont offertes.

“Après 10 ans d’émotions partagées avec les cinémas partenaires, Orange Cinéday prendra fin ce mercredi 29 décembre 2021″, rappelle aujourd’hui l’opérateur historique. Si la décision a été officialisée fin octobre, l’aventure prendra fin ce soir. C’est en effet le dernier jour pour profiter de cette offre “une place de cinéma achetée, une place offerte”, pas moins de 150 000 tickets sont disponibles pour l’occasion, de quoi aller voir le dernier Spiderman ou Matrix 4 avec la personne de son choix.

Lancée en 2011, l’offre Cinéday s’adressait initialement à l’ensemble des abonnés de l’opérateur, avant d’être progressivement réservée à certains forfaits afin de limiter les abus, d’où l’apparition de quotas en 2015. La tentation était en effet trop grande pour certains de revendre leurs codes sur Internet. Orange ne s’est pas étendu sur les raisons de cet arrêt mais reste investi dans le cinéma français via Orange Studio et OCS.

 

 

Android 13 dévoile quelques premières nouveautés

Alors qu’Android 12 n’est sorti des cartons que depuis quelques mois, l’OS qui lui succèdera se dévoile déjà légèrement, avec quelques options plutôt intéressantes.

Google ne viendra pas les mains vides l’année prochaine en ce qui concerne son système d’exploitation mobile.  Les experts de XDA Developers ont d’ores et déjà pu se pencher sur les premières versions de la prochaine version d’Android et en dévoilent quelques nouveautés qui laissent présager un bon cru pour l’OS de Google en 2022.

Première fonctionnalité remarquée : la possibilité de régler la langue d’une application séparément. Actuellement, vous ne pouvez que choisir une seule langue par défaut pour l’ensemble de vos applications et votre smartphone. Android 13 (nom de code : Tiramisu) permettra aux plus bilingues, ou aux amateurs d’applications assez confidentielles et n’étant pas forcément très bien traduites, de choisir dans quelle langue s’afficheront leurs applis favorites. Il suffirait pour cela de se rendre dans les paramètres de votre système et de choisir pour chaque application le nécessitant.

Google s’est aussi rendu à l’évidence suite à Android 12 : tout le monde n’est pas fan de l’énorme horloge sur l’écran de déverrouillage située en plein milieu de votre image. Il sera donc possible de choisir entre les deux, même si il est tout à fait envisageable que Google permette d’autres options de placements à l’avenir.

Crédit : XDA-Developers

Côté technique, XDA Developpers a noté quelques améliorations, notamment avec une meilleure gestion de la batterie basée sur les priorités pour les applications. Concrètement, votre smartphone Android sera capable de choisir quel programme est le plus important et lui allouer les ressources nécessaires tout en limitant celles des apps en arrière-plan. Les notifications pourraient également devenir plus claires, puisqu’il pourrait être possible de choisir quelles applications pourraient vous en envoyer. Nos confrères précisent cependant qu’à l’heure actuelle, aucune application n’est compatible, mais l’idée de notification en “opt-in” pourrait faire des émules.

 

 

Insolite : il crée “goûte la TV”, un écran que vous pouvez lécher

Un professeur japonais a mis au point une technologie permettant de goûter des aliments qui s’affichent à l’écran.

L’avancée technologique passe parfois par des bizarreries. Après les écrans dotés de plus en plus de pixels, plus grands, plus fins, certains poussent l’expérimentation assez loin. C’est le cas de Homei Miyashita, qui a exhibé durant la Digital Content Expo 2021, un écran assez novateur… Ce concept baptisé “Taste the TV” (goûte la TV) est somme toute assez simple à comprendre : il permet à l’utilisateur de goûter ce qui s’affiche à l’écran… d’un simple coup de langue sur ce dernier.

L’écran en question est doté de plusieurs cartouches de saveurs incluses dans l’appareil, et les mélange en les pulvérisant sur l’écran de la tablette pour reproduire le goût de l’aliment, du plat, de la sauce affiché. Le créateur de ce projet pour le moins farfelu explique que l’idée lui est venue durant les confinements dus au Covid-19. Il explique que grâce à son invention, les amateurs de gastronomie peuvent ainsi découvrir le goût d’un plat typique situé à l’autre bout du monde sans quitter leur salon.

Si certaines applications peuvent être envisagées, notamment d’un point de vue sensoriel ou thérapeutique, il est cependant difficile d’imaginer ce type de produit débarquer dans nos salons si ce n’est pour une utilisation ludique. Cependant, ce “goûtorama” ne serait pas si onéreux : le créateur de cet appareil estime son coût de fabrication à environ 775€.

Source : BBC

Clin d’oeil : quand Free Mobile sert sans le vouloir les complotistes

Quand Free donne un outil à ses abonnés, certains sont plus taquins que d’autres.

Une publicité toute particulière. A l’occasion des fêtes de Noël, l’opérateur de Xavier Niel a mis à disposition un générateur de publicités reprenant son identité visuelle mais avec sa propre image et son propre texte. Une idée amusante, qui permettait de créer une publicité dont vous êtes le héros, mais certains se sont montrés assez inventifs voire même provocant.

C’est notamment le cas d’un utilisateur de twitter, @ba_tix, qui s’est attelé à reprendre la théorie conspirationniste bien connue des vaccins permettant de contrôler les humains grâce à la 5G. Dans ce petit spot détourné, on retrouve les prétendues premières étapes de la prise de contrôle de Free sur votre esprit : vous commencez par ressentir quelque chose, rationnalisez en pensant qu’il s’agit uniquement de picotements… puis vous n’êtes plus vous même et Free a pris le contrôle sur vous.

Loin de s’en formaliser, Free est même entré dans le jeu en répondant au créateur de ce spot complotiste, affirmant que leurs plans de dominer le monde ont été exposés au grand jour. Fair play! Il ne s’agit d’ailleurs pas de la première fois que Free joue de ces théories pour s’en moquer, l’opérateur avait déjà réalisé une parodie du documentaire “Hold-up” lors du lancement de sa 5G.

Le saviez-vous : les abonnés Freebox peuvent très facilement bénéficier d’un forfait mobile gratuit et bientôt enrichi

Vous ne consommez pas trop de data ou vous voulez ne rien dépenser dans un abonnement pour l’un de vos enfants ? Les abonnés Freebox peuvent bénéficier du forfait voix de Free à 0€/mois au lieu de 2€.

Vous ne le saviez peut-être pas, mais être abonné à la Freebox permet d’accéder à des avantages comme faire des économies sur le forfait Free Mobile 4G et 5G illimité avec une réduction de 4€, le tout jusqu’à 4 abonnements souscrits au maximum. Le prix passe alors à 15,99€/mois au lieu de 19,99€/mois, sans engagement. Les abonnés Freebox Pop sont encore mieux lotis avec un tarif affiché à 9,99€/mois.

Ce n’est pas tout puisqu’une autre offre avantageuse a le mérite d’exister. Vous pouvez également bénéficier du forfait 2€ de Free Mobile (50 Mo en 4G+, 2h d’appels, SMS et MMS illimités) pour 0€, mais dans ce cas, la réduction ne s’applique que sur un seul forfait. Un bon plan qui pourrait l’être davantage dans les prochains mois puisque l’opérateur prévoit d’enrichir son forfait sans augmenter le prix.

Pour profiter des tarifs préférentiels réservés aux abonnés Freebox, vous devez fournir vos informations Freebox lors de la souscription. Si vous n’avez pas pu les communiquer à cette étape, ou si tout simplement vous vous êtes inscrit chez Free (Freebox) entre temps, vous pouvez rattacher votre abonnement mobile afin de bénéficier des avantages abonnés.

Pour cela :

  1. Rendez-vous sur votre Espace Abonné Mobile à l’aide de vos identifiants.
  2. A la rubrique Mon compte, cliquez sur Mon Offre, puis sur Avantage Freebox.
  3. Sur l’écran suivant, indiquez vos identifiants Freebox (numéro de téléphone géographique ou 09 ou de type fbx… puis mot de passe associé) et validez.

Si lors de votre inscription, vous aviez renseigné vos identifiants Freebox, alors la réduction est d’ores et déjà appliquée à votre abonnement mobile. Ppour ceux qui disposent d’autres lignes, Free recommande de les regrouper sous un même compte si toutefois vous souhaitez profiter de l’ensemble des avantages disponibles

Abonnés Orange, Free, SFR et Bouygues, du nouveau sur vos factures et votre espace client à compter du 1er janvier 2022

Dès 2022, les opérateurs fixes et mobiles devront mettre à disposition de leurs abonnés, l’équivalent en CO2 de la quantité de données qu’ils ont consommé dans le mois. Soit sur leur facture ou dans leur espace client.

Les équipements de seconde main comme les smartphones reconditionnés soumis à la taxe copie privée, des data centers moins gourmands, la publication des indicateurs clefs par les opérateurs de leurs politiques de réduction de leur empreinte environnementale, la lutte contre l’obsolescence programmée ou encore la création d’un observatoire des impacts du numérique, depuis plusieurs semaines les mesures et obligations fusent.

À l’heure où le numérique représente une part grandissante de l’empreinte environnementale, le gouvernement veut d’ailleurs s’assurer que toutes leurs promesses des opérateurs en la matière soient tenues. Pour un numérique soutenable, un nouveau pouvoir de collecte de données a été conféré mi-décembre à l’Arcep pour contrôler les efforts des telcos et ainsi alimenter son baromètre vert.

Toujours dans l’optique de prendre en compte l’impact du numérique sur l’environnement, un amendement voté en décembre 2019, refait parler de lui aujourd’hui. Inséré dans l’article 6 de la loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique, celui-ci indiquait qu’ à compter “du 1er janvier 2022, et dans le respect de la loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les personnes dont l’activité est d’offrir un accès à des services de communication au public en ligne, informent également de la quantité de données consommées dans le cadre de la fourniture d’accès au réseau et indiquent l’équivalent des émissions de gaz à effet de serre correspondant.” 

Le 23 décembre, un décret définissant les modalités d’information sur la quantité data consommées et son équivalent en C02, a finalement été publié au journal officiel. Cette nouvelle obligation oblige donc les opérateurs fixes et mobiles à informer de cette manière leurs abonnés, et ce mensuellement.

De quoi susciter la colère de plusieurs spécialistes du numérique sur les réseaux sociaux. Dans leur viseur, la méthodologie de calcul utilisée, ou encore de futures approximations entre les Go et le C02. De nombreux facteurs disparates ne seront pas pris en compte et pourront biaiser inévitablement le calcul, rapporte Numérama.

Il faut dire que tout n’est pas très clair. Pour l’heure le décret stipule seulement que “l’information relative à la quantité de données consommée porte sur le volume de données consommées par l’abonné, entendu comme le volume réel de données consommées effectivement relevé par l’opérateur.”

Par ailleurs, jusqu’au 1er janvier 2024, pour les réseaux fixes, “dans l’hypothèse où il ne peut être relevé par l’opérateur, le volume de données communiqué à l’abonné correspond à un volume de données reconstitué, fondé sur une estimation par l’opérateur suivant la méthodologie mise à disposition par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME). Dans ce cas, l’information présentée à l’abonné le mentionne sous la forme « données estimées », peut-on lire.

Plus concrètement, ces nouvelles informations seront mises à jour mensuellement et présentées aux abonnés mobiles et fixes à compter du 1er janvier 2022 sur leur espace client ou dans les documents de facturation. Elles pourront être être accompagnées d’une représentation graphique. Une mention prendra alors la forme suivante :

– le type d’abonnement : internet fixe ou internet mobile ;
– le volume de données consommées : en gigaoctets (Go), arrondi à l’unité, et, le cas échéant, accompagné de la mention « données estimées » ;
– l’équivalent en émission de gaz à effet de serre : en grammes équivalent CO2 (g éqCO2), arrondi à l’unité ;
– la synthèse des modalités de calcul utilisées.

Dans une proposition de loi votée au Sénat le 2 novembre, une mesure similaire concerne les plateformes de VOD, lesquelles seront également tenues d’informer l’utilisateur quant aux émissions de gaz à effet de serre associées au visionnage d’une vidéo.

 

Free, SFR, Orange et Bouygues : les internautes se lâchent sur Twitter #196

Aficionados de Twitter, les opérateurs français postent plus vite que leur ombre sur le réseau social. Et les internautes leur rendent bien ! Entre humour, désespoir et parfois satisfaction, voici un zeste du meilleur et du pire des tweets qui ont déferlé sur l’oiseau bleu cette semaine.

 


 

Sauf pour la mamie du Cantal !

 


 

SFR n’accepte pas les ruptures. “Drahi” c’est fini, je ne crois pas que j’y retournerai un jour.

 

 


 

Quand Bouygues Telecom fait erreur sur la personne. Il faudrait déjà fibrer la rue avant de proposer une migration.

 

 

 

 


 

Qui a connu l’iPod Shuffle 2e génération lancé en 2006 ? Vous allez prendre un coup de vieux avec cette Tiktokeuse va . #Vintage…

 

 


 

“Ils vont pouvoir jouez à Gadget et Clonk”.

 


 

La Terre sainte des geeks.

https://twitter.com/framaka/status/1473402815653498888

 

Station F (Xavier Niel) à l’heure du bilan pour l’année 2021, entre succès et nouveaux projets

Le plus grand campus de startups au monde lancé par Xavier Niel continue de grandir, avec de nombreux succès cette année et des projets pour celles à venir.

La French Tech a de beaux jours devant elle. Roxanne Varza, la directrice de Station F a dressé le bilan de l’année 2021 pour le campus de startup et dévoile une liste de succès importante. Cette année, la French Tech a notamment levé plus de 11 milliards d’euros, soit le double de 2020 et a accueilli en son sein 12 nouvelles licornes (entreprises valorisées à plus d’un milliard de dollars). Le rythme et la qualité de développement des entreprises en France est toujours croissant, avec de plus en plus de fonds internationaux de premier plan s’installant directement à Paris pour surveiller la sphère des startups françaises.

“Si tout cela est excitant, en tant qu’écosystèmes, nous devons veiller à ne pas reproduire certains problèmes observés dans d’autres structures” tempère cependant la dirigeante de Station F, promouvant une direction orientée vers des valeurs et du respect de tous. Les start-ups ont cependant le vent en poupe, ayant dépassé le million de créations d’entreprises en France, ce qui mène l’incubateur à ne plus se poser la question “avons nous assez de startups ? “, mais plutôt “que pouvons nous (Station F; NDLR) faire pour passer au niveau supérieur ?” explique Roxanne Varza.

De nombreux succès au compteur

Station F ne s’est pas reposé sur ses lauriers et a pu dresser une liste de dix nouveautés et améliorations apportées à son écosystème. Le premier est le lancement d’un programme totalement en ligne, nommé “Launch by Station F”. Proposé sous la forme d’un abonnement à 9.99€/mois,  il s’agit d’un programme dédié aux jeunes entrepreneurs “ayant de grandes idées, sans savoir ce qui en découle“, pour montrer comment créer un prototype, une marque, comment monter une équipe… Si cette formule est récente, Station F est déjà en route vers les 10 000 personnes entraînées et ayant souscrit à Launch by Station F.

Station F a également permis la mise en avant de nombreuses entreprises, notamment en publiant sa liste “Future 40” des startups les plus prometteuse du moment. Outre une visibilité accrue chaque année, la liste a par exemple attiré près de 500 investisseurs vers les startups concernées, explique Roxanne Varza. L’incubateur se veut également bien plus inclusif, en promouvant la diversité de population, y compris dans le genre avec des programmes comme FemTech, poussant au soutien d’entreprises tournées vers les technologies “féminines”.

De nombreux partenaires ont été accueillis au sein du campus, notamment Twitter, Shine, Palantir, Square et Tiktok, parfois présents de manière permanente dans la structure. Ces partenariats ont permis notamment de lancer trois nouveaux programmes, notamment un avec l’école 42.

Le campus s’est également ouvert à l’international en jouant le rôle de consultant auprès d’initiatives similaires. Si la porte n’est pas fermée à une extension de Station F à l’international, Roxanne Varza affirme qu’à l’heure actuelle, le campus est “très concentré sur ce que nous construisons à Paris, mais cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas soutenir des projets similaires”.

 

Molotov annonce un “déluge” de nouveautés sur iPhone et iPad

La plateforme OTT déploie une nouvelle mise à jour de son application sur les appareils mobiles d’Apple, avec plusieurs changements graphiques, techniques et ergonomiques au programme.

Une toute nouvelle version pour finir l’année en beauté ! Dans la nouvelle mise à jour de son application iOS, Molotov annonce “un déluge de nouveautés et d’améliorations” en tout genre. La nouvelle mouture estampillée 3.34.2 disponible sur l’App Store propose notamment un tout nouveau design des pages programmes et de celles dédiées aux personnalités, mais aussi une refonte technique “majeure” ainsi que l’amélioration du player vidéo. Côté navigation dans l’appli, il est désormais plus simple de retrouver la barre de recherche, directement disponible en haut à droite de l’application.

Pour les détenteurs d’un iPad ayant été mis à jour (iPadOS 15 seulement), les développeurs annoncent également un tout nouveau Widget XL. Enfin, le catalogue d’offres et de chaînes a été rafraichi sur les appareils d’Apple, pour plus de clarté.

Pour rappel, Molotov est disponible sur mobile, tablette, Smart TV, consoles et ordinateur, mais aussi sur Freebox Pop et mini 4K via le Play Store de Google. Vous pouvez essayer sa formule gratuite simplement en créant un compte et si vous le souhaitez, opter pour l’une des offres payantes proposées par la plateforme. A titre d’indication, l’offre Molotov Plus avec 74 chaînes dont toute la TNT, la possibilité d’enregistrer et d’accéder aux replay et le partage sur 4 écrans en Full HD est actuellement proposée avec 1 mois offert puis  pour 3.99€/mois. Il s’agit d’ailleurs d’une des formules permettant d’accéder aux chaînes du groupe M6, la plateforme ayant été contrainte de les retirer de son offre gratuite.

 

 

Les prix augmentent et des abonnés s’y habituent, trop peu de data à l’étranger chez Free Mobile ? Vos meilleures réactions à l’actualité de Free et des télécoms

Univers Freebox traite de l’actualité de Free et des télécoms et a toujours été un espace où la communauté pouvait s’exprimer. Parfois, les réponses sont très drôles, ou très pertinentes, mais il faut se plonger dans les commentaires pour découvrir les bons mots de nos lecteurs. Nous vous proposons alors notre petite sélection dans ce “Best-Of”.


Proxi de Free salué par les abonnés

Aujourd’hui, l’opérateur va plus loin avec un nouveau service d’assistance locale partout en France pour renforcer encore la proximité avec ses abonnés : Free Proxi.Concrètement, ces mini centres appelés « hubs Free Proxi » sont installés dans d’anciens appartements reconvertis en espaces de bureaux. « Open space, cuisine, espaces de pause, tout est fait pour que les équipes se sentent comme à la maison et puissent venir travailler avec plaisir », confie l’opérateur. On en retrouve par exemple à Paris mais aussi à Bordeaux. Une initiative plutôt appréciée par les Freenautes, en attendant un déploiement plus étendu à venir en 2022.


Les augmentations de tarifs semblent de moins en moins choquer

Nouvelle augmentation de forfait pour Red by SFR, avec des gigas supplémentaires et de la 5G pour 3€ de plus par mois. Pour les abonnés désireux de passer à la vitesse supérieure, l’offre peut être tentante. D’autant plus qu’il est possible de la refuser directement depuis le mail et que cette pratique est plus ou moins démocratisée chez SFR et Bouygues Telecom, qui assume complètement sa stratégie. De quoi réduire la réaction autrefois épidermique, même si de nombreux commentaires continuent de critiquer la pratique, qui reste légale.

Certains estiment même que tant que l’offre reste compétitive, il n’y a pas de raison de s’agacer. Qu’en pensez-vous ?


Les opérateurs pas toujours au point avec les chaînes, un hic sur les applications TV à régler rapidement !

Le replay d’M6 se fait toujours attendre sur Oqee en mobilité et sur Apple TV. D’autres chaînes, comme certains canaux dédiés aux films X ou encore les diverses chaînes Canal+ (hors la chaîne classique et sa version décalées) ne sont pas disponibles via Oqee. Free évoque “des raisons de droits” et pour certains abonnés, il s’agit d’un couac plutôt gênant.

Cependant, certains témoignent que Free n’est pas le seul dans ce cas et que la problématique s’étend à d’autres applications TV, comme c’est le cas pour Orange et sa version récemment déployée pour Smart TV Samsung.


Free Mobile à court de data à l’étranger ?

Orange annonce être en train de passer des accords pour proposer la 5G en situation d’itinérance. Ses abonnés français vont ainsi pouvoir surfer à pleine vitesse hors des frontières de l’Hexagone, notamment en Espagne, Allemagne, Italie, Royaume-Uni et dans bien d’autres destinations… Si l’itinérance 5G arrivera certainement à terme chez tous les opérateurs, certains se posent la question de l’explosion des usages : est-ce que l’enveloppe actuelle de 25 Go permise par le forfait Free suffirait pour une utilisation à l’étranger boostée par les nouveaux débits ?


La 5G “tout schuss” fait parler d’elle !

Orange a annoncé la semaine dernière la disponibilité de la cinquième génération de téléphonie mobile pour ses abonnés dans 7 grandes stations de ski, toutes situées dans les Alpes : Montgenèvre (05), Tignes(73), Morzine (74), Val d’Isère (73), Chamonix (74), les Arcs 1800 (73) et enfin l’Alpe d’Huez (38). La station d’Isola 2000 (06) doit s’ajouter à la liste aujourd’hui. L’un des premiers bienfaits, outre les débits plus élevés est surtout de désaturer les réseaux sur ces stations accueillant de nombreux touristes en pleine saison. Une arrivée qui pourra éviter certaines galères pour les vacanciers.

Cependant, ne comptez pas sur la 5G pour vous faire descendre les pistes à toute berzingue !

 

Abonnés Freebox : des nouveautés pour l’application Télé Loisirs à utiliser comme télécommande et enregistreur

L’application Télé Loisirs se met à jour sur iOS et Android avec plusieurs évolutions comme la grille “optimisée” sur iPhone.

Au-delà de retrouver le meilleur de vos programmes en vidéo et toutes les news ciné, séries et sport, l’app Télé Loisirs intègre également une télécommande virtuelle compatible Freebox et box des autres opérateurs. Sur Android, une fonctionnalité appréciée a fait fait son retour fin octobre pour les abonnés Free après avoir été retirée pendant plus d’un an, à savoir l’enregistrement à distance.

Régulièrement mise à jour, l’application se dote de nouvelles version sur l’OS d’Apple et de Google. Au programme sur les iPhone, on retrouve l’implémentation d’une nouvelle fonction baptisée “grille optimisée”, vous pouvez désormais choisir l’affichage de votre grille TV via ce mode afin de consulter plus de chaînes en un coup d’œil. La grille des programme TV a été revue avec les “Coup de Coeur Télé-Loisirs” à retrouver chaque soir. Par ailleurs, des bugs liés à l’ouverture de l’application mais aussi au bouton “Passer” sur la page d’onboarding, ont été corrigés.

Sur Android, les utilisateurs de Canal peuvent à présent retrouver la bonne numérotation en fonction du paramétrage de votre décodeur. Il est possible aussi de retrouver les programmes disponibles en replay directement sur la grille TV et les fiches programmes. Les widgets s’améliorent également avec l’affichage du programme de “en ce moment” ou de “ce soir”. Les notifications sont à présent gérables directement au sein de l’application.

-Pour rappel, Télé Loisirs permet d’accéder au catalogue de vos services de SVOD favoris comme Amazon Prime Video ou Netflix mais aussi de personnaliser votre grille TV ou encore d’optimiser la mise en avant de vos chaines préférées. Seul hic, la présence de publicité peut gêner certains utilisateurs.

 

Orange annonce le rachat de l’opérateur VOO

Orange Belgium s’empare de 75% de VOO et ambitionne de moderniser le réseau vers du multi-gigabits.

« 25 ans après la création de Mobistar et 5 ans après le lancement de nos premières offres fixes, cette opération conforte le déploiement de la stratégie convergente d’Orange Belgium au niveau national”, s’est félicité le 24 décembre, Xavier Pichon, CEO de l’opérateur.

Après la période de négociations exclusives qui s’est ouverte le 22 novembre dernier et suite à l’avis conforme du conseil d’administration d’Enodia, Orange Belgium et Nethys ont annoncé avoir signé un accord pour l’acquisition de 75% de VOO, soit une transaction sur la base d’une valeur d’entreprise de 1,8 milliard d’euros € pour 100% du capital. Cette acquisition doit permettre “d’accroître les investissements et la concurrence dans le secteur des télécommunications au profit des clients “, annonce le groupe.

VOO est un opérateur de télécom qui détient le réseau câble dans la région wallonne et sur une partie de la région bruxelloise. Il propose des services de téléphonie fixe et mobile, d’Internet très haut débit et de télévision. “Le plan d’investissements, fait de modernisation du câble et de déploiements de fibre optique (FTTH), et la mise en commun des compétences des deux entreprises permettront d’assurer et de renforcer durablement la qualité du réseau de VOO”, apprend-on. Le cap est mis sur du multi-gigabits dans ces deux régions.

Nethys conservera une participation minoritaire dans VOO et des droits de gouvernance pour garantir la réalisation du projet industriel et social. “Orange offre à Nethys la possibilité de convertir sa participation dans VOO en titres Orange Belgium pour sécuriser le développement des opérateurs par une intégration plus poussée entre les deux sociétés”, indique un communiqué.

Cette transaction génèrera plusieurs synergies, liées principalement au transfert de l’activité MVNO de VOO sur le réseau d’Orange Belgium. La réalisation de la transaction est soumise notamment à l’approbation de la Commission européenne attendue en 2022.

Mari-Noëlle Jégo-Laveissière, directrice générale adjointe, en charge des activités opérationnelles d’Orange en Europe, a déclaré : « Cette acquisition conforte le leadership d’Orange en matière de convergence en Europe et confirme l’engagement à long terme du Groupe en Belgique. Cette opération repose sur un projet industriel fort, tiré de la complémentarité d’Orange Belgium et de VOO. »

 

Les nouveautés de la semaine chez Free et Free Mobile : deux cadeaux pour les abonnés, lancement d’un service innovant et une évolution dans l’espace client Freebox

C’est parti pour les nouveautés de la semaine ! Nous faisons un point sur les derniers événements marquants chez Free et Free Mobile. Si vous avez manqué l’arrivée d’un nouveau service ou une promotion au cours des sept derniers jours, c’est certainement ici que vous leur mettrez la main dessus. 


Nouveautés Free


  • Free lance “Proxi”, un réseau de mini hubs d’assistance dans les villes avec la promesse d’intervenir sous 24 heures chez les abonnés. Découvrez le fonctionnement de ces hubs. 
  • Free permet désormais à ses abonnés Freebox d’accéder aux applications auxquelles ils ont autorisé l’accès, comme par exemple Free Ligue 1 Uber Eats, Oqee, myCanal ou la Skill Alexa Freebox. Le tout à retrouver dans une nouvelle section disponible dans l’espace abonné. Plus d’infos…
  • Lancée le 6 décembre dernier, la nouvelle vente privée de Free est prolongée jusqu’au 30 décembre. Pour les retardataires, l’abonnement Freebox Révolution avec TV by Canal est proposé à 9,99€/mois durant un an puis 39,99€/mois et inclut pour la première fois le service SVoD Canal+ Séries offert durant 12 mois. Ce n’est pas tout puisqu’ Amazon Prime et son armada de services (Prime Video, Amazon Music Prime, livraison prioritaire gratuit) est quant à lui gratuit durant 6 mois, comme c’est le cas pour les autres abonnés Freebox Révolution. Plus d’infos…
  • Et si vous deveniez l’acteur principal dans une publicité pour la 5G ou la fibre optique de Free ? C’est le cadeau offert par l’opérateur de Xavier Niel. Aujourd’hui, c’est vous le Rodolphe. Plus d’infos…
  • A l’occasion du lancement de la saison 9 de Dexter sur Canal+, Free permet de découvrir gratuitement le premier épisode de cette série mythique directement sur l’Aktu Free. Cette offre ne concerne pas les abonnées Freebox Pop, Freebox Delta avec Player Pop ou Apple TV et sur Smart TV. Plus d’infos…

 


Nouveautés Free Mobile


 

  • Free Mobile : un nouveau smartphone 5G pour les petits budgets débarque dans la boutique. Il s’agit du TCL 20 R 5G, affiché à 199 euros au comptant. Plus d’infos…
  • Un max de data pour Noël. Free Mobile booste son offre intermédiaire. Jusqu’au 4 janvier prochain, le forfait Série Free inclut pour la seconde fois de son existence 90 Go de données contre 80 Go précédemment, à un tarif de 10,99€/mois. Plus d’infos…

 


Annonces de la semaine


 

  • Freebox : de nombreuses chaînes françaises vont être offertes pour la nouvelle année. Il s’agit des 8 chaînes payantes du groupe M6 :Paris première, Téva , M6 Music, Canal J, Tiji, MCM, RFM TV, MCM TOP. Plus d’infos…
  • Free envoie un mail aux abonnés Freebox Révolution, 1 an d’abonnement offert à Canal+ Séries. Plus d’infos…

  • myCanal lance une nouvelle mise à jour sur Android et améliore l’expérience utilisateur. L’écran d’accueil de l’application a été ajusté. La navigation est rendue plus fluide sur TV, et le player vidéo s’améliore également. Plus d’infos…
  • Free a inauguré cette semaine une troisième boutique dans la ville de Rouen mais aussi à Nantes. Plus d’infos…