Free Mobile : la 5G de plus en plus utilisée, de très haut débits plus fréquents

Free Mobile : la 5G de plus en plus utilisée, de très haut débits plus fréquents

Notre partenaire RNC Mobile publie la 5e édition de son observatoire des performances du réseau Free Mobile, alors que la 5G représente plus de la moitié des tests réalisés en novembre, les abonnés de l’opérateur atteignent de plus en plus fréquemment des débits très élevés.

Depuis l’été 2017, l’application RNC Mobile, disponible sur Android via le Play Store, permet d’alimenter une banque de données de mesures de débits. “Nous avons décidé d’exploiter cette base d’informations afin d’évaluer les performances du réseau de Free Mobile et notamment l’effet du lancement de la technologie 5G intervenue fin 2020”, expliquait alors la team RNC lors du lancement d’un nouvel observatoire des performances du réseau Free Mobile en juin dernier.

Au mois de novembre, 9173 tests ont été réalisés sur l’application, contre 13 115 en octobre et malgré une moyenne de 11 000 tests depuis le lancement de l’observatoire. Cependant, la part des mesures de débits réalisés en 5G a continué à augmenter, atteignant 48.7% en octobre et représentant 50.8% des mesures effectuées durant le mois de novembre, dépassant pour la première fois les tests réalisés sur les autres générations de réseau mobile.

Le très haut débit mobile sur la 5G avant tout

De nombreux speedtests ont réussi à dépasser la barre des 300 Mbps. Cependant, la tendance des derniers observatoires de RNC se confirme : le très haut débit mobile est bien plus régulièrement atteint en 5G qu’en 4G. En effet, la nouvelle génération de téléphonie mobile comptabilise 11 597 tests dépassant ce seuil, contre seulement 3143 tests en 4G.

Et la répartition parle d’elle même : 3866 tests ont été enregistrés entre 300 et 400 Mbps, 3395 mesures se situent entre les 400 et 500 Mbps et 3588 speedtests enregistrent des débits allant de 500 a 700 Mbps.  Soit une progression de 28 à 33% lors des deux derniers mois. A titre de comparaison, en 4G, l’écrasante majorité des tests n’a pas dépassé les 400 Mbps. RNC Mobile explique également que la base a commencé à collecter une soixantaine de tests 5G de plus de 1 Gbps. La tranche comprise entre 700 Mbps et 1 Gbps a plus que doublé lors des deux derniers mois (688 vs 318 cas).

Sans atteindre de tels sommets, la 5G semble également être la solution pour obtenir des débits de plus de 50 Mbps : 84% des tests en 5G ont dépassé ces débits, contre seulement 59% en 4G. La très grande majorité des tests de débit se situe entre 10 et 300 Mbps (88,2% en 4G contre 71,% en 5G). Le solde est principalement dans les tranches inférieures en 4G et dans les tranches supérieures en 5G.

On pourra ainsi noter que, toutes technologies confondues, la majorité des speedtests réalisés chez Free Mobile dépassent les 50 Mbps, avec seulement 31% des tests passant sous ce seuil. Les débits les plus fréquemment atteints sont situés entre 100 et 200 Mbps, pour 25.9% des mesures réalisées.

Plus de villes où les 400 Mb/s sont dépassés

Les communes présentant des débits supérieurs à 400 Mb/s étaient 204 en mai 2021, puis  331 en août 2021 auxquelles se sont ajoutées 45 nouvelles communes en septembre. Depuis le premier octobre 2021, 112 nouvelles communes ont été ajoutées à la liste de RNC Mobile. Et il n’y a pas seulement de grandes agglomérations dans le lot. Preuve une nouvelle fois que Free Mobile poursuit ses efforts et pas seulement dans les grandes villes.

Pour ceux que cela intéresse, l’observatoire complet est disponible à cette adresse. Vous y trouverez notamment la liste des modèles de smartphone les plus utilisés pour les speedtests.