Découvrez les performances du réseau Free Mobile grâce à un nouvel observatoire

Découvrez les performances du réseau Free Mobile grâce à un nouvel observatoire

Notre partenaire RNC Mobile publie son premier observatoire des débits. Celui-ci permet d’avoir un aperçu des performances offertes par le réseau mobile de Free.

Depuis l’été 2017, l’application RNC Mobile, disponible sur Android, permet d’alimenter une banque de données de mesures de débits. “Nous avons décidé d’exploiter cette base d’informations afin d’évaluer les performances du réseau de Free Mobile et notamment l’effet du lancement de la technologie 5G intervenue fin 2020”, explique la team RNC qui vient de publier son premier observatoire des débits du réseau Free Mobile.

Près de 50 % avec un débit à 100 Mbit/s et plus

En 2021, 48 % des mesures réalisées sur le réseau Free Mobile, soit près de la moitié, ont permis de dépasser les 100 Mbit/s en débit descendant (réception/téléchargement). 48 % oscillaient entre 10 et 100 Mbit/s. Seulement 4 % étaient en-dessous des 5 Mbit/s et 4 % au-delà des 400 Mbit/s.

Des proportions d’ailleurs en hausse au cours des années avec, par exemple, 37 % de mesures supérieures à 100 Mbit/s en 2020. La même année, les mesures à moins de 5 Mbit/s représentaient 6 % et celles supérieures à 400 Mbit/s 2 %.

“La progression est en grande partie liée à l’introduction de la bande 3,5 GHz en 5G sur 6 % du parc actif. Elle résulte également de la modernisation constante du réseau de Free Mobile entre 2017 et 2021 avec l’ajout progressif de nouvelles bandes agrégables en 4G et permettant de booster la 5G/700 MHz”, explique le team RNC Mobile.

Répartitions des débits 4G et 5G

Mais quid des débits en fonction de la technologie utilisée ? L’observatoire de RNC permet justement d’avoir la répartition des classes de débits pour les réseaux 5G, 4G et 3G de Free. À noter d’ailleurs, concernant la 3G, que les mesures sont celles réalisées sur le réseau propre de l’opérateur.

Les mesures 5G à plus de 500 Mbit/s représentent pour l’instant 10 % (9 % entre 500 et 700 Mbit/s et 1 % entre 700 et 1 000 Mbit/s). Celles comprises entre 100 et 500 Mbit/s la grande majorité, avec 57 % (25 % entre 100 et 200 Mbit/s, 16 % en 200 et 300 Mbit/s, 8 % en 300 et 400 Mbit/s et 8 % entre 400 et 500 Mbit/s). Le tiers restant oscille entre 0 et 100 Mbit/s (1 % entre 0 et 5 Mbit/s, 2 % entre 5 et 10 Mbit/S, 13 % entre 10 et 50 Mbit/s et 17 % entre 50 et 100 Mbit/s).

Les mesures 4G avec un débit au-delà des 300 Mbit/s représentent 1 %. Celles entre 100 et 300 Mbit/s les 33 %. Les deux tiers restants sont comprises entre 0 et 100 Mbit/s.

Concernant enfin les mesures 3G, 51 % sont comprises entre 0 et 5 Mbit/s, 32 % entre 5 et 10 Mbit/s et 17 % entre 10 et 50 Mbit/s. “La technologie 3G implémentée par Free Mobile, dont la limite se situe autour de 15 Mbit/s, permet d’assurer un débit limité, mais suffisant dans 50% des cas”, souligne l’observatoire.

Arrivée de la 5G dans l’équation

Lancée en décembre 2020 par Free Mobile, la 5G a pris de l’ampleur dans les mesures réalisées par les utilisateurs de RNC Mobile, et par extension dans les débits disponibles pour les abonnés de l’opérateur. Elle représentait 3 % des mesures en décembre 2020 et 4 % en janvier 2021, avant de faire un bond et de passer à 20 % en février 2021. Le mois dernier, la part de mesures débits en 5G était de 38 %.

Le nombre d’utilisateurs ayant accès au réseau 5G de Free Mobile est amené à grimper au cours des mois à venir sachant que l’opérateur couvre 50 % de la population avec sa 5G et qu’il entend atteindre les 80 % d’ici fin 2021. Surtout avec l’arrivée de smartphones toujours plus abordables permettant de démocratiser la technologie. En effet, on trouve désormais des modèles aux alentours des 200-250 euros.

Pour ceux que cela intéresse, l’observatoire complet est disponible à cette adresse.

Crédit illustration : @tomf1zz