Free annonce la mise en veille de ses antennes 2 600 MHz la nuit

Free annonce la mise en veille de ses antennes 2 600 MHz la nuit

A travers toute la France, de minuit à 5 heures du matin, la bande 2 600 MHz est mise en veille sur le réseau Free Mobile.

De quoi faire des économies d’énergie et ainsi rendre le réseau Free mobile un peu moins gourmand. A l’occasion de la clôture de la semaine européenne du développement durable, la maison-mère de Free affirme avoir mis en place une mesure pour limiter la consommation énergétique de ses antennes.

Depuis le 1er juin, la bande 2 600 MHz est dorénavant mise en veille à l’échelle nationale sur une période allant de minuit à 5 heures du matin, après avoir testé cette mesure à travers le territoire. Au total, explique Free,  plus de 46 000 cellules sont concernées par cette extinction des feux. Pour rappel, cette bande est utilisée pour la 4G et permet notamment l’accès à des débits plus élevés lorsque l’on possède un smartphone pouvant agréger cette fréquence avec d’autres déployées par l’opérateur de Xavier Niel.

Une mesure qui ne sera pas inconnue aux connaisseurs des télécoms, puisque Orange a également mis en place une veille imposée pour les fréquences au dessus de 900 MHz (à l’exception de la 3G) sur certains sites. Dans le cas de Free Mobile, d’autres fréquences sont bien sûr accessibles, notamment la 700 MHz qui permet une meilleure couverture et pénètre mieux les murs que les fréquences plus hautes.  De plus, pas de risque de se voir coupé du monde à deux heures du matin : “si le trafic le requiert, les cellules se rallument automatiquement” précise l’opérateur.

Une des mesures mises en place par Iliad pour l’environnement

Ce procédé mis en place cette année fait suite aux engagements d’Iliad, maison-mère de l’opérateur, autour de l’environnement. En effet, dès cette année Iliad veut utiliser 100% d’énergies renouvelables garanties d’origine pour les approvisionnements du Groupe. Le prochain palier est en 2035, avec 0 émissions directes nettes, soit 15 ans d’avance sur les Accords de Paris. Et enfin, en 2050, le groupe s’engage à 0 émissions indirecte nette sur ses émissions les plus significatives.

L’opérateur fait d’ailleurs aujourd’hui le point sur ses avancées majeures à la suite de ces engagements pris en début d’année. Il annonce notamment quatre projets de boisements lancés cet hiver pour plus de 80 000 arbres, rappelle que son offre Free Flex se veut être une offre responsable n’incitant pas au renouvellement anticipé du smartphone et qu’une boîte de collecte pour terminaux usagés est désormais installée dans tous les Free Center.