Nicolas de Tavernost suggère la suppression de la publicité sur les chaînes du groupe France Télévisions

Nicolas de Tavernost suggère la suppression de la publicité sur les chaînes du groupe France Télévisions

Le président du directoire de M6 était invité par Thomas Sotto sur RTL afin de parler des conséquences causées par l’épidémie de coronavirus.

Nicolas de Tavernost est d’abord revenu sur l’augmentation du temps passé devant la télévision avec un “retour du collectif” contre “l’ultra-personnalisation” des plateformes SVOD. Il en a profité pour rebondir sur Salto, la plateforme SVOD portée par France Télévisions, TF1 et M6 dont le lancement était prévu pour le 3 juin prochain se trouve reportée par la crise du coronavirus “Elle sera lancée techniquement au mois de juin, et commercialement à l’automne” tout en précisant qu’il était “plus raisonnable de retarder le lancement que de lancer Salto avec des programmes qui ne seraient pas novateurs”.

Au fil de la discussion, Nicolas de Tavernost a annoncé que tout comme celui de Gilles Pélisson, son groupe accuse une perte de revenu publicitaire de l’ordre de 50% “C’est considérable ! C’est un choc absolument inouï que nous n’avons jamais connu dans aucune crise”. Il a enchaîné en évoquant des mesures qu’il juge bonnes de mettre en place afin d’aider le secteur des médias a sortir de la crise économique qu’il travers en ce moment. L’une d’elles serait de retirer la publicité des chaînes du service public, car “chacun doit participer à l’effort”. “Il serait normal que le service public, à partir du moment où il a 90% de ses recettes garanties, abandonne la publicité, a minima pendant une certaine période”, a ainsi rajouté Nicolas de Tavernost, s’inspirant d’une idée évoquée par Gilles Pélisson quelques jours quelques jours auparavant. D’ailleurs ce dernier se disait aussi favorable à la mise en place d’un crédit d’impôt en faveur des annonceurs présent dans les médias traditionnels pour leur donner envie d’investir, Nicolas de Tavernost l’a rejoint sur cette idée. Le président de M6 en a profité pour réitérer son souhait de mettre fin aux jours interdits de cinéma à la télé.

Source : Puremedias