France 3 et France Bleu prennent du retard avec leur plateforme numérique, “ICI”

France 3 et France Bleu prennent du retard avec leur plateforme numérique, “ICI”

La plateforme “ICI” qui réuni à la fois France 3 et France Bleu, ne verra pas le jour avant cet été.

Pour la version Android, il ne sera question que d’un changement de nom et simple mise à jour de l’application France Bleu. “ICI“, c’est la plateforme ambitionnée par Roselyne Bachelot, qui donne l’accès à 44 radios locales publiques et à 24 antennes de France 3. C’est en novembre dernier que la ministre de la Culture avait annoncé son lancement “à la fin du premier trimestre 2022” dans le but de permettre “aux Français d’avoir accès à toute l’actualité autour de chez eux, avec une grande diversité de programmes, de culture, découvertes, sports et divertissements. Mais, selon des informations de la Correspondance de la presse, la plateforme ne sera pas accessible avant l’été, voire à la rentrée sur navigateur. Totalement compréhensible pour un  projet comme celui-ci, qui doit avoir un budget ainsi qu’un effectif stable.

Malgré le décalage entre l’annonce de la ministre et la réalité, elles restent très incertaines par l’engouement d'”ICI” au sein des équipes, notamment de France Bleu. Très remonté, le SNJ de Radio France a annoncé une seconde semaine de grève successive (le 31 mars, 61 % des journalistes titulaires avaient cessé le travail) et s’est même confié dans une lettre ouverte à Sibyle Veil. En plus d’une surcharge de travail, de risques psycho-sociaux importants et de la fin annoncée du site francebleu.fr, le syndicat regrette que la direction n’apporte “aucune réponse sur le fonctionnement de la plateforme, du point de vue technique comme éditorial“, et l’absence de négociations sur le numérique.

Source : Télérama