Gérard Jugnot dit avoir un problème avec les influenceurs

Gérard Jugnot dit avoir un problème avec les influenceurs

Gérard Jugnot était l’invité de Bernard Montiel sur RFM ce dimanche 12 septembre 2021 à l’occasion de la sortie de son prochain film “Pourris Gâtés” et s’est exprimé sur les influenceurs et leurs rapports avec l’argent.

A l’occasion de la sortie de “Pourris Gâtés”, film où il est à l’affiche, dans lequel il a le rôle d’un père de famille riche faisant oublier son absence à ses enfants en les gâtant un peu excessivement,  Gérard Jugnot a également évoqué l’éducation de son fils Arthur Jugnot mais est vite passé aux influenceurs et leurs fortunes.

Le long métrage montre à quel point avoir énormément d’argent peut avoir de mauvais aspects. “C’est vrai que dans ce pays, c’est un peu compliqué le rapport avec l’argentsouligne l’acteur. Il ajoute ensuite : “On va encenser un mec qui gagne au loto, ou un influenceur dans des pays, là-bas, qui gagne des fortunes en montrant ses tatouages et sa montre. Le présentateur continue en rigolant : “et des vagins aussi” en référence à Maeva Ghennam et ses stories où elle dit avoir “un vagin de petite-fille de 12 ans” après une chirurgie. Gérard Jugnot a rajouté “on va traiter d’enfoiré un industriel qui fait travailler des employés et qui crée de l’emploi. J’ai un peu un problème avec ça, avec les influenceurs“. Lui qui n’est pas très à l’aise avec les réseaux, a créé un compte Instagram afin de participer à “LOL, qui rit, sort“, l’émission sur Prime Video.

L’éducation et l’argent

Gérard Jugnot dit avoir eu des difficultés dans l’éducation de son fils, “Pour Arthur, c’était compliqué. C’était pas parce que je veux l’éduquer que je vais lui faire manger des pâtes et qu’on va habiter dans 10 m².” . Il lui a plutôt donné un conseil très important pour l’aider à comprendre la valeur de l’argent : “Tous les plaisirs que tu auras dans la vie, toutes les satisfactions, tous les bonheurs, ce sera toi qui te les auras créés,  fabriqués, et pas parce que tu es ‘le fils de’ ou parce que tu as hérité d’un truc.

Source : Télé-Loisirs