Des pirates diffusant des événements sportifs de Canal+, RMC sport et beIN sur des sites illégaux condamnés par la justice

Des pirates diffusant des événements sportifs de Canal+, RMC sport et beIN sur des sites illégaux condamnés par la justice

Au travers d’un communiqué Canal+, s’est réjoui ce matin de la condamnation d’un groupe de Français en diffusant des programmes et événements sportifs en direct sur des sites de streaming illégaux. 

Justice a été rendue ! Cinq Français ont été condamnés “pour reproduction, communication et mise à disposition illégales sur le web de très nombreux programmes et événements sportifs en direct, en provenance des principaux diffuseurs de sport français et étrangers”.

Ce groupe de pirates géraient une vingtaine de sites illégaux et les neufs sites les plus fréquentés ont attiré plus de 7,5 millions de visiteurs uniques de 2014 à 2017 et les pubs leur auraient permis de toucher 230.000 euros de revenus. Pour sa part le principal accusé agé de 46 ans a ecopé d’une peine de 12 mois d’emprisonnement dont 6 mois ferme, un informaticien de 43 ans a été condamné à 6 mois de prison avec surcis et les 3 derniers doivent payer 5.000 euros d’amende. Ils encouraient jusqu’à 10 ans de prison ferme et 750.000 euros d’amende. Canal+, qui s’était porté partie civile, réclamait 29,9 millions d’euros de dommages et intérêts. À ce procès, beIN Sports et RMC Sport étaient également parties civiles.

Canal+ a tout de même souligné dans son communiqué une “avancée importante dans la lutte contre la diffusion frauduleuse portant atteinte aux droits de propriété intellectuelle des ayant droit et des diffuseurs officiels”. Canal+ déplore depuis de nombreuses années les effets néfastes du piratage sur le sport à la télévision.