TF1 : Harry Roselmack donne des explications face aux accusations de “blackface”

TF1 : Harry Roselmack donne des explications face aux accusations de “blackface”

Depuis dimanche soir, le magazine de TF1 ” Sept à huit” est la cible de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux suite à son procédé utiliser pour rendre anonyme la jeune fille interviewée.

Comme on vous le rapportez hier, lors d’un portrait sur Nina Delcroix adolescente de 16 ans qui est tombé dans la prostitution, cette dernière avait demandé a rester anonyme. Mais la jeune fille est apparue à l’écran coiffée d’une perruque afro et d’un fond de teint sombre. La séquence n’a pas tardé à faire réagir et les accusations de “blackface” envers TF1 ont vite germés.

Harry Roselmack, présentateur de l’émission, a réagi auprès de l’AFP. Au travers d’une tribune, il explique que « Nous ne sommes pas dans une démarche d’agrément, de divertissement, de moquerie, de stigmatisation. C’est un maquillage destiné à préserver au mieux l’anonymat d’une personne mineure qui témoigne d’un vécu qui pourrait lui porter préjudice. »
« Nous ne sommes donc pas dans une démarche constitutive d’un “blackface”. […] Le fait que la communauté noire puisse relever et répondre publiquement à ce qu’elle considère comme un manque de considération public est une bonne chose. Mais sachons faire les bons choix pour mener les bons combats. »