Abonnés Freebox et Free Mobile : tour d’horizon des derniers enrichissements des offres et évolutions

Abonnés Freebox et Free Mobile : tour d’horizon des derniers enrichissements des offres et évolutions

Très actif, Free ne chôme pas en 2022. Son réseau mobile et fibre ne cesse d’évoluer pour le bien de ses abonnés. Les offres spéciales ne manquent pas non plus alors qu’Oqee s’ouvre à davantage de clients en mobilité. On passe en revue ce qu’il ne fallait pas louper depuis le début de l’année.

Pour séduire, les opérateurs doivent aujourd’hui jouer sur deux tableaux, la qualité et le déploiement de leurs réseaux, mais aussi sur le lancement de nouveaux services et d’offres promotionnelles. A ce jeu là, Free semble jouer les premiers rôles en 2022, en atteste ses performances commerciales lors du premier trimestre. Premier recruteur à la fois sur le mobile et sur le fixe, l’opérateur a multiplié les annonces depuis le début de l’année.

VoWiFI, réseau mobile boosté, enrichissement du forfait à 19,99€/mois

Dans un marché très concurrentiel, Free Mobile commence à tirer son épingle du jeu. Si le lancement de sa solution de financement de smartphones Free Flex lui a permis de doubler ses recrutements depuis l’été dernier, de nouvelles évolutions lui permettent en 2022 de gagner en sérénité auprès de ses abonnés. A l’occasion de son anniversaire le 10 janvier dernier, l’opérateur  a enrichi à nouveau en data son Forfait Free à 19,99€/mois. Celui-ci est passé à 210 Go/mois en 4G et en 5G contre 150 Go précédemment. S’en est suivi le 15 février dernier, le lancement de la VoWiFi à destination des abonnés à son forfait le plus musclé, en plus de la VoLTE proposée depuis octobre 2021. La voix sur WiFi était attendue de pied ferme, puisqu’elle permet de faire transiter l’ensemble de vos communications (appels et SMS/MMS) via le réseau WiFi sur lequel vous êtes connecté. Très utile dans un immeuble  où la 4G ne passe pas bien, celle-ci permet une meilleure qualité d’appel lorsque les conditions de réception sont difficiles.

En parallèle, l’opérateur n’a cessé de faire évoluer son réseau mobile, afin d’améliorer les débits de ses abonnés. Free Mobile utilise désormais une largeur de spectre de 70 MHz sur la bande 3,5 GHz contre 60 MHz auparavant, de quoi faire gagner 14% de débit supplémentaire à certains abonnés. Sans oublier l’utilisation depuis de la bande 2100 MHz en 4G, et de l’utilisation depuis peu de 15 MHz sur cette bande par endroit, de quoi encore une fois booster son utilisation.

Et pour couronner le tout, l’opérateur a trouvé le moyen de faciliter en mars dernier l’accès à sa 5G en faisant évoluer les paramétrages de son réseau. Selon les constatations de plusieurs membres de notre partenaire RNC Mobile, la bande reine (n78) est désormais utilisable en inter-site. “Cette fréquence n’est plus ancrée sur un même support. Auparavant pour l’utiliser, elle devait être disponible sur le site sur lequel votre smartphone est connecté. Désormais, la bande 3,5 GHz aux alentours, pourra s’agréger à la 4G d’un site qui n’en dispose pas”, nous avait appris Vache GTI, membre de notre partenaire RNC Mobile. De quoi changer la donne sur les tests de débit tout en désaturant certains sites 4G fortement utilisés. En parlant de 5G, l’opérateur poursuit son déploiement en couvrant actuellement 83% de la population grâce à la bande 700 MHz

Il ne faut pas oublier aussi la fin de l’itinérance Orange à la fin de l’année. Afin d’anticiper cette extinction, Free a commencé cette année le déploiement de sa propre 2G. En janvier, l’agence nationale des fréquences l’a autorisé à réutiliser sa fréquence 3G 900 MHz pour déployer la 2G des centaines de sites dans un premier temps, majoritairement en Nouvelle-Aquitaine aux alentours de Bordeaux. Depuis, l’opérateur active de nombreux sites de manière progressive.

On notera aussi le lancement de Free Mobile dans les Antilles, à savoir en Martinique, Guadeloupe, Saint Barthélémy, Saint Martin, mais aussi en Guyane. L’opérateur a cassé les prix avec un forfait canon comprenant 120 Go de data à 9,99€/mois. Cette semaine, l’opérateur a également adapté son offre à la Réunion en l’alignant sur celle lancée dans les Caraïbes.

WiFi 6E pour la Freebox Delta, arrivée d’Apple TV+ avec 3 mois offerts, Player Devialet en location

Deuxième meilleur recruteur sur la fibre, Free pour sur ke déploiement de ses offres partout en France, en particulier sur les RIP. Depuis le début de l’année, l’opérateur enchaîne les pré-ouvertures sur les réseaux de SFR, tout en officialisant son arrivée sur certains réseaux d’envergure comme celui de Gironde Haut Méga opéré par Orange, ce qui lui permet aujourd’hui d’être présent sur plus de 60 réseaux d’initiative publique. Fin mars, 27,1 millions de foyers étaient éligibles à une offre fibre du FAI.

Pour séduire et fidéliser, Free ne cesse de lancer de nouveaux services et de nouvelles offres promotionnelles. Depuis mars, l’opérateur propose l’accès au service SVOD de la marque à la pomme Apple TV+ à tous les abonnés Freebox équipés du Player Pop ou de l’Apple TV 4K, multi-TV compris. Un lancement remarqué agrémenté de 3 mois offerts à la plateforme. Plus récemment, le FAI a annoncé offrir 6 mois d’abonnement à Amazon Prime à ses abonnés Freebox Pop, en plus des clients Révolution.

S’agissant de la Freebox Delta, les nouveautés ne manquent pas non plus. Le 18 janvier, Free a fait évoluer son offre pour les nouveaux abonnés en leur permettant d’accéder au Player Free Devialet en location à 9,99€/mois. L’abonnement revenant alors à 46,98€/mois pendant un an (puis 56,98€/mois). Cette location prend donc la forme d’une option, sans engagement, pour ceux désirant bénéficier des qualités sonores de l’enceinte connectée ainsi que de l’interface maison du Player. L’option est résiliable à tout moment depuis l’espace abonné.

C’est tout frais, après Orange et Bouygues Telecom, Free a lancé cette semaine le WiFi 6E sur sa Freebox Delta. Pour ce faire, le FAI commercialise une nouvelle version du Server intégrant cette nouvelle norme reposant  sur l’utilisation d’une nouvelle bande de fréquences, le 6 GHz, en complément des bandes de fréquences existantes. Cette capacité supplémentaire permet d’une part, d’optimiser la couverture à l’intérieur du foyer en rendant possible la connexion simultanée d’un nombre croissant d’équipements et de terminaux mobiles au même réseau sans perte de vitesse. Et d’autre part, de garantir une meilleure connexion dans les zones à forte densité, car le Wi-Fi 6E évite les effets de congestion en utilisant une nouvelle bande de fréquences peu utilisée », a annoncé l’opérateur.

Les abonnés fibre Freebox Delta équipés d’appareils compatibles pourront atteindre des débits descendants allant jusqu’à 2,5 Gbit/s, soit des débits jusqu’à 3 fois plus rapides qu’en Wi-Fi 5. Les abonnés actuels pourront quant à eux demander à bénéficier du nouveau Server Freebox Delta dans le courant de l’été via un échange facturé 49€.

On terminera avec Oqee qui continue de se démocratise chez les abonnés Freebox. Après les clients Pop et Delta, c’est au tour des détenteurs d’une Freebox Révolution de pouvoir profiter de l’application TV made in Free en mobilité.

Les nouveautés à venir

Si l’opérateur commence à régler la mire sur les délais annoncés autour du lancement de nouveaux services, des nouveautés se font toujours attendre comme l’enrichissement du forfait à 2€ et l’arrivée de Disney+ sur la Freebox Révolution. Les abonnés mobiles espèrent aussi l’eSIM pour le moment proposée uniquement aux nouveaux clients. Annoncé il y a peu, la VoWifi et la VoLte seront à l’avenir proposées aux abonnés Veepee et Série Free. Cette année marquera aussi l’arrivée des offres fibre de Free sur de nouveaux réseaux. Des surprises ne sont pas non plus à écarter, c’est dans l’ADN de l’opérateur.