“Ne me parlez pas comme ça !”, prise de bec entre Philippe Poutou et Elizabeth Martichoux sur LCI

“Ne me parlez pas comme ça !”, prise de bec entre Philippe Poutou et Elizabeth Martichoux sur LCI

Phillipe Poutou, candidat du Nouveau parti anticapitaliste, était ce matin l’invité politique de la chaîne LCI. Le ton est monté entre ce dernier et Elizabeth Martichoux.

Ce matin, Philippe Poutou était invité par Elizabeth Martichoux dans la matinale de LCI. Après une question sur le programme du candidat concernant les impôts, la journaliste a été recadrer par le politicien. “Vous vous battez pour une autre répartition des richesses. C’est le fondement de vos propositions. Vous augmentez les impôts ?“, a lancé Elizabeth Martichoux. “Bien sûr qu’on les augmente ! Il faut faire payer les riches ! Mais c’est plus qu’un problème d’impôts. L’impôt, c’est un peu la façon première de voir les choses. Comment on redistribue les richesses…“, a répondu Philippe Poutou avant d’être coupé par la journaliste : “C’est le fondement de la répartition des richesses, les impôts“.

Je ne suis pas affolée !

Agacé, le candidat du NPA a alors rétorqué : “Attendez, je réponds à votre question. Je suis en train de vous expliquer ! On n’est pas que pour les impôts. On est pour exproprier les riches“. “Ça veut dire quoi ?“, a de nouveau coupé Elizabeth Martichoux. “Mais laissez-moi répondre, s’il vous plaît ! C’est quand même pas possible de faire comme ça ! On ne peut pas articuler et raisonner. Les choses que vous posez, elles sont compliquées !“, a répondu Philippe Poutou. “Je vous demande de préciser. Je ne vous empêche pas de parler ! Que ce soit clair entre nous !“, a très vite relancé la journaliste. “Je suis en train de préciser. Ne vous affolez pas ! Vous n’êtes pas obligés de me poser dix questions à la suite“, a alors rajouté le candidat. Les propos ne plaisant pas à la journaliste, elle s’exprime : “je ne suis pas affolée ! Ne me parlez pas comme ça !“. “Vous pouvez me laisser parler deux ou trois minutes, il n’y a pas de soucis“, a fini Philippe Poutou. “Oui, mais laissez-moi poser des questions“, a conclu Elizabeth Martichoux.

Source : Pure Médias