Anne-Sophie Lapix contrainte de se réfugier dans un sous-sol en Ukraine juste avant le journal du 20 Heures

Anne-Sophie Lapix contrainte de se réfugier dans un sous-sol en Ukraine juste avant le journal du 20 Heures

Anne-Sophie Lapix s’est vu obligé de se réfugier dans un sous-sol en Ukraine avant la présentation de son journal du 20 Heures.

Anne-Sophie Lapix était partie, en fin de semaine dernière, en Ukraine afin de réaliser plusieurs reportages sur le conflit Russo-Ukrainien. Hier soir, alors que la journaliste présentait le journal du 20 Heures en direct sur France 2 depuis les lieux. Mais avant cella, les sirènes ont retenti. La présentatrice et son équipe ont dû se réfugier dans un sous-sol de la ville de Lviv avant l’antenne. “Il y a quelques instants, les sirènes ont retenti, et nous avons dû nous réfugier dans un des souterrains de la gare, mais l’alerte a été levé il y a quelques minutes à peine“, s’est exprimée Anne-Sophie Lapix, stressée, avant de citer, ensuite, son sommaire. La journaliste était tremblante et parlait plus rapidement que sur le plateau Parisien en tenant ses fiches.

L’actualité en Ukraine est plus effrayante de jours en jours. Les habitants vivent avec une peur constante qu’une nouvelle attaque russe ne survienne. Tous les journalistes présents dans le pays sont en alertes. Anne-Sophie Lapix a profité de son déplacement pour questionner le maire de Lviv, Andriy Sadovi, quelques heures avant le journal du 20 Heures. Le maire a tenu à remercier les équipes de France Télévisions d’être venus jusque-là pour témoigner de la situation. “Le fait que vous soyez là est une petite victoire pour nous : cela veut dire que vous n’êtes pas effrayés“, a prononcer Andriy Sadovi.

Source : Purepeople