“Nous étions traités comme de la merde” Pierre-Jean Chalençon critique fortement “Affaire Conclue” et Sophie Davant

“Nous étions traités comme de la merde” Pierre-Jean Chalençon critique fortement “Affaire Conclue” et Sophie Davant

Invité ce lundi 14 mars par “Sud Info“, Pierre-Jean Chalençon a à nouveau critiqué “Affaire Conclue“, mais également de Sophie Davant.

Pierre-Jean Chalençon était, ce lundi 14 mars, l’invité du média Belge, “Sud Info“. Ce dernier en a profité pour lourdement critiqué “Affaire Conclue” ainsi que Sophie Davant. Après avoir participé à l’anniversaire de Jean-Marie Le Pen en 2019, le collectionneur avait quitté “Affaire Conclue“. Depuis le collectionneur se retrouve au milieu de polémiques sur les réseaux sociaux. Lors du premier confinement, Pierre-Jean Chalençon était dans une nouvelle polémique après avoir été accusé d’être à l’origine d’organisation de dîner clandestins chez lui. Aujourd’hui, il a de sérieux soucis financiers même après sa séparation avec une partie de sa collection afin de subvenir à ses besoins. “Effectivement, j’ai vendu, pas par gaieté de cœur, pour payer les frais financiers de mon Palais Vivienne pour lequel je me suis endetté à l’achat, soit 30 000 à 40 000 euros par mois, alors que je n’ai reçu aucune aide de l’État pendant la pandémie”, a dévoilé Pierre-Jean Chalençon en début mars dans une interview pour “Le Figaro“. Il refuse, néanmoins, de vendre le Palais Vivienne qui lui tient à cœur.

Il y avait un petit frigo avec des souris et des rats

Au cours de l’émission, Pierre-Jean Chalençon était interrogé sur sa participation à “Affaire Conclue” ainsi que sur les conditions de tournage. Après avoir à nouveau critiqué Caroline Margeridon, le collectionneur s’est également attaqué à la production. “Pour ‘Affaire Conclue’, à la fin, j’ai dit que nous étions traités comme de la merde et c’est un peu la vérité. Sophie Davant se permettait d’arriver en moto, elle avait un moto-taxi. On nous avait refusé ça au bout d’un an parce que ça coûtait trop cher. On était payés au lance-pierre avec des sommes ridicules et surtout on n’avait pas de loge. Notre loge pour les acheteurs, c’était les toilettes où Sophie Davant allait. Il y avait un petit frigo avec des souris et des rats et on se reposait dans le décor avec un petit canapé. Quand on va chez Hanouna, on a chacun une loge”.

Source : Télé-Loisirs