Netflix prépare un film d’animation sur le groupe Gorillaz

Netflix prépare un film d’animation sur le groupe Gorillaz

Damon Albarn, cofondateur et chanteur de Gorillaz, confirme écrire un film d’animation avec Netflix sur son groupe. Un projet de longue date qui se concrétise enfin.

Le cofondateur et chanteur de Gorillaz, Damon Albarn, a confirmé, lors d’une interview pour Apple Music, qu’un film d’animation était en préparation avec Netflix. “Je suis chez Netflix car nous réalisons un film Gorillaz avec eux. Nous avons une session d’écriture à Malibu cet après-midi” s’exprime le chanteur.

Un projet de longue date enfin concret

L’artiste ajoute que ce n’est pas un projet si récent que ça, en effet, l’idée est là depuis 2017. Jamie Hewlett, derrière le design des personnages, avait révélé qu’une série animée de 10 épisodes était en construction, la série n’avait pas vu le jour. Un film d’animation avait déjà était évoqué, mais sans suite car jugé trop sombre pour y investir des millions ».

Pour ce qui est des détails, nous n’en savons pas plus qu’en 2020 où Damon Albarn donné une interview pour Radio.com. Il avait déclaré que des contrats avec Netflix pour un film d’animation avait étaient signés. Un film à la hauteur de ceux des studios Ghibli (Le Château dans le Ciel, Mon Voisin Totoro) selon l’artiste.

Qui sont les Gorillaz ?

Gorillaz est un groupe musical britannique dit « virtuel », formé en 1998 par Damon Albarn et Jamie Hewlett. Il est composé de 2D au chant et au piano ; Murdoc Niccals à la basse ; Russel Hobbs à la batterie ; et Noodle à la guitare. En réalité, la musique est une collaboration entre de nombreux musiciens, mais implique en permanence Damon Albarn. Leur style représente plusieurs genres musicaux incluant rock, musique alternative, britpop, trip hop, hip-hop, electronica, rock indépendant, dub, reggae, pop et rap. Bien que plusieurs autres faux groupes, qu’ils soient animés ou avec de vrais acteurs, aient déjà connu le succès, ils n’étaient que des parodies d’un genre particulier (Spinal Tap, A Mighty Wind) ou étaient conçus pour un public jeune, voire très jeune (The Archies, Alvin & the Chipmunks). Gorillaz ne se veut ni parodique ni destiné aux enfants et son succès est autant dû aux personnages inventés par Albarn et Hewlett qu’à leur musique.

Source : Clubic