Des choses sont impossibles sans la 5G, défend le gouvernement

Des choses sont impossibles sans la 5G, défend le gouvernement

Le gouvernement souligne l’importance de la 5G pour l’avenir. Sans cette nouvelle technologie, des choses sont impossibles.

À quelques encablures des enchères pour les fréquences de la 5G, qui doivent se dérouler fin septembre, et à l’heure d’un intense débat autour de cette nouvelle technologie, concernant notamment les risques pour la santé, la consommation énergétique et l’hyperconnexion, Cédric O monte au front pour défendre sa nécessité.

Le secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques s’est en effet fendu d’un tweet où il rappelle que des choses sont tout bonnement impossibles sans cette 5G. Celui-ci souligne qu’elle permettra d’économiser de l’énergie, de limiter les déplacements et de pouvoir échanger massivement de l’information en temps réel. Il invite également à éviter la prise de certains raccourcis qui fausseraient le débat.

Rappelons que les craintes autour de la 5G vont au-delà du simple débat, avec notamment la série de sabotages d’équipements de télécommunications, pour laquelle la France se trouve d’ailleurs sur le “podium européen”, la circulation de fausses vidéos sur les réseaux sociaux, les recours d’ONG devant le Conseil d’État ou encore l’assignation en justice par 500 militants écologistes.

Pas question pour autant, aux yeux du gouvernement, de reporter son lancement, comme l’avait notamment demandé Martin Bouygues dans une tribune. L’idée d’un moratoire a également fait son chemin jusqu’en Corse ou dans des villes telles que Bordeaux.