Sabotages d’antennes-relais : la France, troisième pays le plus ciblé en Europe

Sabotages d’antennes-relais : la France, troisième pays le plus ciblé en Europe

La France est le théâtre de sabotages d’équipements de télécommunications. Elle se retrouve d’ailleurs sur le podium en Europe.

De nombreuses attaques d’équipements de télécommunications tels que les antennes-relais ont été rapportées ces derniers mois en France. Les regards se tournent vers une extrême gauche qui lutterait contre des équipements servant le capitalisme ou facilitant la surveillance de masse. Sans oublier ceux faisant le lien entre la 5G et le coronavirus.

D’après les chiffres communiqués par la GSM Association, lors d’un événement en ligne, la France ferait partie des pays avec le plus de cas de sabotages. Au 18 mai, elle recensait en effet plus de 140 attaques dans 10 pays en Europe. Le podium est composé du Royaume-Uni, des Pays-Bas et de la France, avec respectivement 87, 28 et 17 attaques. Suivent l’Irlande avec 3 attaques, Chypre et la Suède avec 2 attaques, la Finlande, l’Italie, l’Allemagne et la Belgique avec 1 attaque.

Concernant la France, le chiffre a augmenté depuis. Des incendies ont notamment été constatés dans l’Aude fin mai ou dans la Drôme début juin.