Jean-Marie Bigard propose d’aller “boire une camomille” à François Cluzet après s’être fait traiter de “con”

Jean-Marie Bigard propose d’aller “boire une camomille” à François Cluzet après s’être fait traiter de “con”

Hier soir, dans “Touche pas à mon poste” sur C8, Jean-Marie Bigard a répondu aux vives critiques de François Cluzet.

Hier soir, Jean-Marie Bigard était l’invité de “Touche pas à mon poste” sur C8. Cyril Hanouna souhaitait le faire réagir aux propos publics de François Cluzet, tenus la veille, dans “En aparté” sur Canal+. L’acteur avait alors traité de “cons”, de “mégalos” et d'”égocentriques” Jean-Marie Bigard et Fabrice Luchini. “Ils ont un égo comme un gratte-ciel. Qu’ils nous foutent la paix ! On est suffisamment dans la merde ! Qu’ils nous donnent de l’espoir !“, avait également ajouté l’acteur Des déclarations faisant suite aux doutes et critiques prononcées par Fabrice Luchini et Jean-Marie Bigard concernant les actions du gouvernement durant la pandémie.

 

 

Je dis ‘le pauvre’ car j’adore François CluzetJe trouve que c’est un artiste formidable. J’aimerais beaucoup être son ami. Mais là, il se tire tout seul une balle dans le pied. Il fait une crise de nerfs. Il est très, très en colère. Je n’ai pas tué le chienQu’est-ce que j’ai fait ? Pourquoi ? En plus, je me retrouve dans le box des accusés avec Fabrice Luchini. Pour moi, c’est la médaille ! C’est mon Oscar à moi ! C’est le bonheur total ! Fabrice Luchini, on ne peut pas le traiter de con. Pas Fabrice Luchini Moi d’accord” a réagi Jean-Marie Bigard, reconnaissant cependant une légitimité à la colère de François Cluzet.

Ça va nous détendre

Je t’adore mon ‘Clu Clu’ à moi ! Il faut absolument qu’on aille boire une camomille tous les deux. Ça va nous détendre. Je ne t’en veux pas du tout !“, s’est exprimés Jean-Marie Bigard en rigolant face à la caméra. Le comédien a ensuite annoncé que “comme Fabrice Luchini“, il ne lancera pas de procédure judiciaire contre François Cluzet. “Il trouve comme moi que c’est lamentable ce qu’il a fait. Il s’est ridiculisé tout seul. On n’a pas besoin de l’attaquer. On pourrait l’attaquer en justice pour injure publique. Je lui en fais cadeau“, a ajouter Jean-Marie Bigard, expliquant que la procédure aurait pu coûter 20.000 euros à François Cluzet.

Source : Pure Médias