Stéphanie de Muru quitte à son tour RT France par manque de confiance

Stéphanie de Muru quitte à son tour RT France par manque de confiance

Après Frédéric Taddeï, c’est au tour de Stéphanie de Muru de quitter la chaîne RT France.

Après cinq jours de guerre, la journaliste, Stéphanie du Muru, quitte la chaîne RT France. C’est en accordant un entretien pour LCI que la présentatrice a pris la décision de quitter la chaîne suite aux événements des cinq derniers jours. Stéphanie du Muru avait rejoint la chaîne financée par l’état russe en fin d’année 2017 après 12 ans d’antenne sur les plateaux de BFMTV. Elle animait un quotidien à 20 h depuis moins de cinq ans. C’est le lendemain de l’annonce d’Ursula Von der Leyen, présidente de la Commission européenne, de vouloir le bannissement de Russia Today (RT) de l’Union européenne.

J’ai décidé de faire jouer ma clause de conscience aujourd’hui

La journaliste s’est exprimé ainsi pour LCI: “j’ai effectivement pris la décision de quitter cette chaîne. J’en ai fait part à ma présidente (Xenia Fedorova, ndlr). Je devais retourner ce soir présenter mon émission de décryptage. J’ai décidé de faire jouer ma clause de conscience aujourd’hui“. Stéphanie de Muru a confier avoir “une relation de confiance” avec la présidente de la chaîne avant d’ajouter qu'”elle a pris acte de ma décision. Je crois qu’elle l’a regrettée. Elle a dit aussi la comprendre et surtout, elle l’a respectée. La procédure administrative suivra son cours. Évidemment, il y a de la déception et certainement un sentiment de gâchis“.

L’intervention militaire russe a été la ligne rouge. J’ai toujours dit que si un jour quelque chose me dérangeait et me gênait, j’en tirerais les conséquences. Aujourd’hui, j’en tire les conséquences. Une guerre, ce n’est pas anodin. J’ai toujours pensé que c’était plus que jamais important de donner tous les points de vue. Mais là, la guerre, c’est autre chose. Malheureusement, la voix de la Russie est devenue inaudible. La confiance a été rompue” a expliquée la journaliste après avoir assuré qu’elle a “toujours été libre de faire son travail comme elle l’entendait“.

Si on proférait des mensonges, on nous aurait fermés depuis bien longtemps

Stéphanie de Muru a également accusé Ursula Von der Leyen de “mélanger Sputnik, RT UK, RT Germany et RT France qui ne sont pas du tout la même choseElle dit vouloir empêcher de faire diffuser des mensonges. Sur ce point, je ne suis pas du tout d’accord. Vous imaginez avec la surveillance du CSA, maintenant l’Arcom, depuis des années, si on proférait des mensonges sur la chaîne, je pense qu’on nous aurait fermés depuis bien longtemps. À RT France, je trouve que les journalistes font un travail le plus honnête qui soit. Ce sont des journalistes français qui ont à cœur de faire leur métier. Je leur apporte tout mon soutien sur ce point aujourd’hui“.

Je comprends que madame Von der Leyen veuille frapper avec des symboles forts. On est aujourd’hui dans l’émotion. Tout ça, c’est beaucoup de communication. Il faut aussi qu’il y ait des fondements juridiques. Ce sera à l’Arcom de décider si oui ou non la chaîne doit être ferméeJe suis pour la liberté d’expression. Ce n’est pas une bonne solution de couper un média qui essaye de donner tous les points de vue“, a conclu la journaliste.

Source : Pure Médias