Le CSA met fermement en garde LCI au sujet d’essais cliniques en Afrique pour le Covid-19

Le CSA met fermement en garde LCI au sujet d’essais cliniques en Afrique pour le Covid-19

Une séquence diffusée par LCI le 1er avril n’a pas manqué de faire réagir bon nombre de téléspectateurs et les saisines auprès du CSA ont été nombreuses.

Un chercheur de l’INSERM et un chef de service d’un hôpital avaient évoqué la possibilité de faire des tests de vaccins sur le continent africain. Des essais cliniques utilisant le vaccin du BCG pour prévenir des infections au Covid-19. Au vu des nombreuses critiques vis-à-vis de cette séquence le CSA a fermement mis en garde LCI pour cette séquence.

Dans un communiqué publié le 14 avril, le Conseil supérieur de l’audiovisuel a indiqué : « Après analyse de l’ensemble de cette séquence, le CSA a relevé que les propos abrupts et contestables de l’un des intervenants n’avaient suscité aucune réaction ou demande d’explication sur le plateau. Il a donc estimé que cette séquence traduisait un défaut de maîtrise de l’antenne, telle que définie par la convention de LCI » et a ajouté qu’il « a également considéré, au vu de la nature et des caractéristiques du sujet concerné, qu’il n’avait pas été traité avec suffisamment de rigueur » et « met donc fermement en garde la chaîne LCI contre le renouvellement de tels faits ».

Par ailleurs, la séquence n’a pas manqué de faire réagir au-delà des frontières de l’hexagone. Du parti socialiste à l’association “SOS Racisme” ainsi que le député des Français du Maghreb et de l’Afrique de l’Ouest M’jid El Guerrab qui a saisi la justice concernant les faits.

Source : Le Monde