Ne pouvant respecter le temps de parole, “Au tableau !!!” de Canal+ est déprogrammé

Ne pouvant respecter le temps de parole, “Au tableau !!!” de Canal+ est déprogrammé

N’étant pas en mesure de respecter l’équité de temps de parole des invités. Canal+ va déprogrammer son format “Au tableau !!!”.

Canal+ annonce, ce mardi dans un communiqué, déprogrammer son format “Au tableau !!!”. Créé par Mélissa Theuriau et Caroline Delage, puis produit par “416 Prod“, le programme était prévu le mardi 22 mars prochain à 21 h 10. La chaîne s’est vu obligée de changer sa programmation en raison de l’impossibilité de rassembler l’ensemble des candidats à l’élection présidentielle, mais également de l’incapacité de respecter l’équité des temps de parole et d’antenne, imposée par l’Arcom.

Sur C8 en prime time le 27 mars

Toutefois, dès le mardi 22 mars prochain, retrouvez “Au tableau !!!” sur myCANAL. De plus, le format sera diffusé en prime time sur C8 le dimanche 27 mars. Seuls quatre candidats avaient accepté de participer à ce format : Eric Zemmour, Fabien Roussel, Yannick Jadot et Valérie Pécresse. Marine Le Pen avait refusé ce concept en février : “on ne doit pas se servir des enfants pour sa campagne, ni les mêler à la politique. Une salle de classe est un sanctuaire“, a déclaré la candidate, selon “TV Magazine“. Elle avait déjà refusé de participer au format en 2017.

Un format délaisser avec le temps

Le 19 mars 2017, le format n’était disponible que sur C8 et non sur Canal+. François Fillon, Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron étaient alors les invités. Selon Médiamétrie, “Au tableau !!!” avait généré 1,3 million de téléspectateurs, soit 5,4 % du public de quatre ans et plus.

Après l’élection, “Au tableau !!!” avait invités des personnalités politiques et des célébrités. Ne rapportant pas autant d’audiences, le nouveau format proposait son dernier épisode le 2 juillet 2019, avec la participation de Tony Parker, Anne Sinclair et Gad Elmaleh. L’épisode n’avait attiré seulement 274.000 curieux, soit 1,4 % du public.

Source : Pure Médias