France Télévisions condamné aux prud’hommes à payer 145 000 € pour licenciement abusif

France Télévisions condamné aux prud’hommes à payer 145 000 € pour licenciement abusif

France Télévision est en plein cœur d’une condamnation aux  prud’hommes pour licenciement abusif.

Suite à la saisine du journaliste sportif, Pierre-Étienne Léonard, le conseil de prud’hommes de Paris vient de condamner France Télévisions à verser 45 000 euros d’indemnité et 100 000 euros de dommages-intérêts. La raison étant un licenciement qualifié d’”abusif” et “sans cause réelle ou sérieuse“. France Télévision dispose d’un mois pour contester. Suite au témoignage, en avril 2020 dans le quotidien “L’Équipe“, de la journaliste Clémentine Sarlat dénonçant l’ambiance sexiste au sein de la branche sportif, entrainait une demande d’enquête de la part de Delphine Ernotte, la présidente de France Télévisions. Suite à la fin de la procédure, quatre mois plus tard, trois hommes avaient fait l’objet d’un licenciement : 

  • Alain Vernon (journaliste de trente-huit ans de maison), 
  • Jean-François Laville (rédacteur en chef),
  • Pierre-Étienne Léonard (un reporter)

Le journaliste ne comprend toujours pas ce qui lui est arrivé ni quels sont les “propos sexistes” ou les “comportements inappropriés” qui ont entrainé son licenciement pour “ faute simple“. Dans son jugement, il dénonce les “conditions vexatoires” de cet éloignement. “France Télévisions est allée beaucoup trop loin. Vous vous rendez compte du préjudice et des conséquences dramatiques pour un journaliste foudroyé en pleine ascension professionnelle, surtout sur une thématique aussi lourde que celle du harcèlement !“, ajoute Thierry Braillard, l’avocat défendant Pierre-Étienne Léonard.

Source : Le Journal du Dimanche