C8 mise en demeure pour publicités clandestines dans TPMP

C8 mise en demeure pour publicités clandestines dans TPMP

La chaîne C8 a reçu une mise en demeure pour publicités clandestines dans l’émission “Touche pas à mon poste”.

Lors d’une décision du 16 février 2022 publiée aujourd’hui au Journal officiel, l’Arcom (Autorité de Régulation de la Communication Audiovisuelle et Numérique) met en demeure la chaîne C8 pour publicités clandestine dans l’émission “Touche pas à mon post” par l’animateur, Cyril Hanouna, le rappeur Booba et la chroniqueuse Kelly Vedovelli.

Booba en “homme-sandwich” de sa propre marque

L’Arcom vise spécialement l’émission du 4 mars 2021, dans laquelle Booba est apparu avec sa propre marque de vêtements. “Le principal invité, présent sur le plateau pendant une durée supérieure à une heure, portait des chaussures et des vêtements dont la marque a été visualisée de manière répétée et mentionnée à deux reprises par l’intéressé”, précise l’Arcom avant d’ajouter qu’il “portait également une casquette dont le logo, identifiable, a fait l’objet d’une exposition appuyée”.

Il précise que Cyril Hanouna s’est, ce jour-là, arrêté sur un blouson porté par Booba “lors d’une précédente émission”. L’artiste a donné le nom de la marque en direct sur le plateau avant de proposer à l’animateur de lui en commander un. “Objet d’une exposition significative, les marques ainsi présentées ont été promues par leur association à l’image d’un artiste renommé auprès en particulier du jeune public”, ajoute l’Arcom au sujet de ce passage.

Ce ne sont pas les seules fois. En effet, cinq autres publicités clandestines dans l’émission sont mentionnées, notamment un numéro en septembre 2021 où Cyril Hanouna fait la promotion de son livre, “Ce que m’ont dit les Français”. “L’exposition avantageuse que le présentateur de l’émission a lui-même accordée à son propre ouvrage est intervenue au cours d’une séquence manifestement non fortuite et d’une durée significative”, s’exprime l’Arcom.

Kelly Vedovelli visé par l’Arcom

La chroniqueuse, Kelly Vedovelli, est également visée par l’Arcom. Le 26 octobre 2021, elle serait, selon l’Arcom, “apparue à l’antenne portant un vêtement entièrement recouvert du logo caractéristique” de la marque Fendi, “qui a ainsi bénéficié de visualisations fréquentes sans précautions particulières pour en atténuer l’exposition”.

L’Arcom reproche aussi à Cyril Hanouna de C8 de promouvoir des marques de mode à l’antenne. L’animateur avait porté, dans le numéro du 30 septembre 2021, “une veste dont la marque était inscrite en toutes lettres sur les manches”. Il était question là de la marque Balmain. “Apparue à de très nombreuses reprises à l’antenne et facilement identifiable, cette marque a bénéficié d’une importante exposition en dehors de toute séquence publicitaire”, souligne l’Arcom avant de pointer du doigt une paire de lunettes ayant “fais l’objet de propos laudatifs et dont la marque a été citée et remerciée” dans “Le 6 à 7” le 7 octobre 2021.