Le titre Iliad, l’un des rares à tenir le choc à la Bourse

Le titre Iliad, l’un des rares à tenir le choc à la Bourse

Les signaux apparaissent au vert pour Iliad. Le titre boursier de la maison-mère de Free et Free Mobile affiche en effet une hausse de 11 % depuis le début de l’année. 

Depuis le début de l’année, la Bourse de Paris a dévissé de plus 20 %. Sur la même période, le titre Iliad a, lui, progressé de plus de 11 %. Le cour du groupe de Xavier Niel fait ainsi partie des seuls titres de l’indice boursier SBF 120 (CAC 40 + SBF 80, soit les sociétés les plus valorisées du marché primaire et du marché secondaire en France) à afficher une performance positive. Le titre a même reçu les recommandations d’achat d’Exane BNP Paribas, JP Morgan et la Société Générale.

À l’origine de cette hausse, plusieurs signaux accueillis positivement par les marchés, à l’instar du succès rencontré par l’offre publique de rachat d’actions (OPRA) lancé en novembre 2019 par Iliad. Au 15 janvier, Iliad avait reçu en dépôt 15 239 719 actions, soit bien plus que le maximum de 11 666 666 actions qu’il s’était engagé à racheter.

Il y a aussi eu la cession des pylônes de Free en France et en Italie à l’opérateur d’infrastructures Cellnex. Sans oublier la finalisation d’un partenariat d’envergure avec l’opérateur d’infrastructures InfraVia. Annoncé en septembre 2019 pour co-financer et accélérer le déploiement de la fibre optique dans les zones moins denses, celui-ci se traduit par une co-entreprise nommée Fibre des Territoires (IFT), dont la valeur est d’environ 600 millions d’euros.

Pour autant, cette belle progression doit être relativisée. 11 % apparaissent comme un bon score au regard du contexte. Mais on peut aussi noter que le pic de 137,30 euros du 12 février a été suivi de plusieurs baisses. Il a perdu 20 euros en l’espace d’un mois. Sa valorisation atteint 117,60 euros à l’heure où sont écrites ces lignes.

Source : Le Figaro