“Quotidien” : ce gendarme empêche en direct la reporter Sophie Dupont de filmer à Matignon

“Quotidien” :  ce gendarme empêche en direct la reporter Sophie Dupont de filmer à Matignon

La journaliste, Sophie Dupont, voulait filmer la sortie de Jean Castex de Matignon, mais un gendarme l’a stoppé en direct.

Hier soir, l’émission “Quotidien” diffusée une édition spéciale au sujet de la nouvelle Première ministre, Elisabeth Borne. Sophie Dupont était envoyée devant Matignon afin de faire parvenir des images de l’événement. Yann Barthès était en duplex, tout au long de l’émission, à plusieurs reprises avec la journaliste pour fournir les dernières informations. Sur la rue en face de Matignon, une zone dédiée aux journalistes et une autre dédiée au public avait été imposée par les forces de l’ordre. Souhaitant voir Jean Castex, suite à sa démission de poste de Premier ministre, quitter Matignon, Sophie Dupont s’est un peu trop approchée et un gendarme à réprimandé la journaliste.

Ce que l’on attend maintenant, c’est la sortie de Jean Castex. Il va sortir à pied. Regarde. Il va regarder sa voiture qui est juste là, avec les feux allumés. Il y a quelques passants qui l’attendent en face. On verra s’il a envie de faire son premier bain de foule, en tant qu’ex-Premier ministre ou pas“, a déclaré la reporter en duplex dans “Quotidien“.

C’est une petite foule pour attendre Jean Castex. On n’est pas sur une foule des grands jours“, a lancé Yann Barthès. “Tu sais quoi, on va aller les voir ensemble. Il y a combien de personnes ? Oui, c’est une petite foule“, a répondu Sophie Dupont, avancent progressivement vers la zone pour le public. La caméra de “Quotidien” a pivoté et a filmé la porte de Matignon, “c‘est fermé, mais c’est par cette porte qu’il va sortir. Regarde. C’est à quelques pas de la voiture qui est juste là“, a poursuivi Sophie Dupont.

Mais on respecte les consignes

Un gendarme a interrompu la journaliste, car elle n’avait pas le droit de filmer dans cette zone. “Monsieur, on est en direct sur ‘Quotidien’ !“, a réagi Sophie Dupont. “Non, non, non. Respectez les gens, s’il vous plaît“, a alors lancé le membre des forces de l’ordre. “Mais on respecte les consignesEst-ce que s’il sort, on peut se rapprocher ?“, a répliqué Sophie Dupont. “Non. Vous restez là-bas. Si lui, il veut venir, il vient. Sinon, non“, a répondu le gendarme. “Au moins, t’as tout en direct“, a ajouté la journaliste, faisant demi-tour vers la zone presse.

Source : Pure Médias