Le nouveau forfait à 2€ de Free Mobile se fait attendre, les hausses de prix ça suffit… Vos meilleures réactions à l’actualité de Free et des télécoms

Le nouveau forfait à 2€ de Free Mobile se fait attendre, les hausses de prix ça suffit… Vos meilleures réactions à l’actualité de Free et des télécoms

Univers Freebox traite de l’actualité de Free et des télécoms et a toujours été un espace où la communauté pouvait s’exprimer. Parfois, les réponses sont très drôles, ou très pertinentes, mais il faut se plonger dans les commentaires pour découvrir les bons mots de nos lecteurs. Nous vous proposons alors notre petite sélection dans ce “Best-Of”.


Un changement sur le forfait 2€ déçoit les Freenautes, en attente une évolution plus significative

Une nouvelle brochure tarifaire Free Mobile fait son apparition sur le site de l’opérateur avec les tarifs en vigueur à compter du 19 avril. Le changement le plus significatif concerne le forfait à 2€. Le seuil du hors forfait maximum des Appels, SMS, MMS et internet depuis l’étranger et l’Outre-mer passe de 50€ à 40€. Une nouvelle qui a réveillé les attentes des Freenautes concernant l’enrichissement du forfait le moins cher de Free, attendu depuis des mois mais dont on n’a encore aucune information.


Free et ses promesses pour le quinquennat font plaisir aux abonné, mais ne faudrait-il pas changer d’offre régulièrement pour faire des économies ?

Alors que la tendance est à la hausse générale de prix, Free Mobile l’affirme : il n’y aura pas d’augmentation sur ses offres mobiles à 2€ et 19.99€ par mois. Cependant certains estiment qu’une telle promesse n’a pas tant de valeur, arguant notamment que les prix des offres fixes ne sont pas concernés et que dans tous les cas, il est bien plus rentable de passer régulièrement d’une offre à l’autre pour bénéficier des meilleurs prix. Une solution qui nécessite cependant de se tenir informé et de se lancer dans des procédures de résiliation et de raccordement tous les ans, qui ne conviendra pas forcément à tout le monde.


Netflix cherche des solutions pour grandir davantage, les consommateurs sont méfiants

Netflix s’essouffle commercialement, mais compte bien réagir. Après une baisse de régime lors des trois derniers mois de l’année 2021, le mastodonte américain enregistre pour la première fois en 10 ans une baisse de son nombre d’abonnés dans le monde soit une perte de 200 000 clients lors du premier trimestre. Pour redresser la barre, Netflix a d’ores et déjà annoncé sa volonté de faire payer à ses abonnés le partage de leur compte, des tests sont en cours dans plusieurs pays et envisage même des offres avec publicités pour séduire davantage les abonnés. Des idées qui ne sont cependant pas du goût de nombreux utilisateurs… Certains ont même d’autres idées à soumettre !

 


Canal+ sur Oqee, enfin ! Une expérience utilisateur bien plus fluide pour certains abonnés

Mieux vaut tard que jamais. Pour accéder aux chaînes Canal+ hormis la chaîne cryptée et Canal+ Décalé, les abonnés Freebox Pop n’avaient pas d’autre choix, à savoir passer par myCanal, bien embêtant surtout que la plateforme ne permet pas de se connecter avec n’importe quel identifiant. C’était le cas depuis le lancement de la box de Free et de son interface maison Oqee en juillet 2020. Près de deux ans plus tard, les deux partenaires trouvent enfin un terrain d’entente. Les chaînes Canal+ Sport, Canal+ Séries, Canal+ Cinema, Canal+ Grand Ecran, Canal+ Docs et Canal+ Kids sont désormais accessibles directement sur Oqee. Vous pouvez les retrouver du canal 42 à 47. Une bonne nouvelle pour les abonnés Canal+ qui en avaient marre de basculer d’une plateforme à une autre.


Un vide juridique pour le déploiement des réseaux fixe qui fait grincer des dents

En début du mois d’avril, le président du Conseil départemental de la Manche exprimait ses regrets face à la stratégie d’Orange de ne pas raccorder les nouveaux logements en cuivre, alors que certaines des habitations ne sont pas encore desservies par la fibre optique. L’opérateur historique n’est plus désigné comme en charge du service universel depuis novembre 2020 et malgré ses engagement de maintenir des offres commerciales ADSL, il n’a plus d’obligation” de déployer son réseau cuivre à partir du moment où des solutions alternatives existent. C’est notamment le cas pour les zones où la fibre optique est en cours de déploiement. Puisque la fin du réseau cuivre est programmée pour 2030, certains logements nouveaux ne seront donc pas desservis en connexion internet tant que la fibre optique ne sera pas installée, où que les habitants optent pour une solution alternative. De quoi faire enrager certains.