TF1 coupe des scènes avec la police française dans Miraculous

TF1 coupe des scènes avec la police française dans Miraculous

Comme chaque dimanche, TF1 diffuse un épisode de Miraculous. Mais, la chaîne a cette fois coupé quelques scènes de l’épisode.

Hier, TF1 diffusait, comme chaque dimanche, un épisode inédit de la quatrième saison de “Miraculous, les aventures de Ladybug et Chat Noir“. Intitulé “Qilin“, de nombreux fans ont remarqué l’absence de scènes, dans la version française, par rapport à la version anglaise, puis ils se sont plains sur les réseaux. Durant habituellement 22 minutes, l’épisode s’est vu réduit d’environ 4 minutes faisant un épisode de 18 minutes.

L’histoire de l’épisode

Les scènes retirer sont celles avec la présence de la police française. En effet, l’épisode met en scène Marinette, l’héroïne, qui prend un bus de la RATP avec sa mère. Elle décide, sur le trajet, d’aller acheter des fleurs à sa mère lors d’un arrêt. Elle descend du bus, seule, avec son porte-monnaie ainsi que les tickets de transport. Mais, le bus repart sans elle, et sa mère reste seule, sans tickets de transport ni porte-monnaie dans le bus.

Sa mère sera alors face à un contrôleur sévère, refusant de la croire à propos de ce qu’il vient de se passer. “Celle-là, on ne me l’avait jamais faite. Pas de titre de transport, ça fait 50 euros. Vous réglez comment ?“, lui répond froidement le contrôleur. Dans la première scène censurée, le contrôleur ne croyant pas aux explications de Madame Dupain-Cheng, un personnage d’origine asiatique, puis remet en doute sa nationalité, mais également l’existence de sa fille. Dans la seconde scène coupée, le contrôleur emmène la mère de Marinette voir Roger, un policier que cette dernière connaît très bien. Leurs filles sont dans la même classe.

J’ai une cliente pour toi, elle n’a ni ticket, ni argent et ni pièce d’identité. Cette voleuse s’est même inventé une famille avec une fille”, lui dit l’agent de la RATP. Bien que Roger connaisse Madame Dupain-Cheng, il veut tout de même procéder à un contrôle d’identité afin d’appliquer la loi. “Je suis la victime d’une injustice, êtes-vous des humains ou des robots ?“, se plaint la mère de Marinette avant que quatre agents du CRS ne la menotte.

Thomas Astruc, le créateur de la série, réagit

Le créateur de la série, Thomas Astruc, a réagi sur les réseaux sur la censure de l’épisode.”Il ne faut pas y voir de mauvaise intention, mais probablement un excès de prudence malheureux“, répond, à un tweet, Thomas Astruc. Il ajoute également que “quand on s’adresse aux petits, on doit prendre en compte un nombre de paramètres beaucoup plus grands que quand on s’adresse aux adultes. Le but de cet épisode était de montrer les mécaniques qui peuvent conduire à une injustice. Je pense que l’épisode évite bien cet écueil, ne dit pas bêtement policier=méchants, mais montre comment lorsqu’une personne devient détentrice d’une autorité quelconque, il y a la possibilité d’un abus de pouvoir si cette autorité est utilisée sans discernement“.

Il comprend les raisons qui auraient pu pousser TF1 à couper certaines scènes de l’épisode. “TF1 est légalement responsable du contenu diffusé. Donc, si pour quelque raison que ce soit, ils estiment que ça peut poser un problème, que l’histoire pourrait être mal comprise, que les institutions se sentent attaquées ou que cela puisse nuire à la confiance que tout enfant devrait légitimement avoir dans les institutions, ou, tout simplement, que cette histoire est trop complexe pour eux, bref, s’ils estiment finalement que ce qu’on a essayé de faire ne les a pas convaincus… Alors, même si ça me désole, je peux comprendre qu’ils coupent ce passage. Pas par autoritarisme, comme beaucoup le diront, mais par prudence“.

TF1 réagit également

Ne répondant pas à la presse, la chaîne a répondu par message privé Twitter à un utilisateur ayant demandé les raisons de cette censure.

Source : Allociné