Comment réagir face aux litiges, une discrimination pour les abonnés à 2€ de Free Mobile ? Vos meilleures réactions à l’actualité de Free et des télécoms

Comment réagir face aux litiges, une discrimination pour les abonnés à 2€ de Free Mobile ? Vos meilleures réactions à l’actualité de Free et des télécoms

Univers Freebox traite de l’actualité de Free et des télécoms et a toujours été un espace où la communauté pouvait s’exprimer. Parfois, les réponses sont très drôles, ou très pertinentes, mais il faut se plonger dans les commentaires pour découvrir les bons mots de nos lecteurs. Nous vous proposons alors notre petite sélection dans ce “Best-Of”.


La VoWiFi peu disponible, ça agace

La grosse nouveauté de la semaine dernière, c’est bien sûr le lancement des appels WiFi chez Free Mobile. Cependant, plusieurs conditions sont à remplir pour en bénéficier, notamment être abonné au forfait 19.99€/mois et avoir un smartphone compatible. Des règles qui ne manquent pas d’agacer et certaines questions émergent dans l’espace commentaire d’Univers Freebox.


Xavier Niel met en garde contre “un monstre”, mais certains n’y voient pas de risque

La question peut en effet se poser. Si le patron de Free estime que la fusion TF1-M6 représente un problème, tant pour les industriels que pour les citoyens, certains n’arrivent pas à envisager le projet comme une potentielle menace à leur échelle. Sans remettre en cause les craintes pour le marché, quel impact un projet industriel de cette ampleur pourrait avoir sur un Français lambda ? Certains tentent de leur côté de défendre ce point de vue.


De la discrimination pour le forfait à 2€ ?

Repassons côté mobile, puisque Free a annoncé que tous les smartphones sortis en 2022 en France seraient compatibles d’office avec la VoLTE. Une bonne nouvelle pour ceux s’apprêtant à opter pour un terminal plus récent, certes, mais comme pour la VoWiFi, son accès est encore réservé aux abonnés à 19.99€/mois. Certains n’hésitent pas à parler de discrimination !


Face aux mauvaises pratiques de certains opérateurs, faudra-t-il se liguer ?

Nous vous relations la semaine dernière l’histoire d’un abonné SFR ayant du faire appel à UFC-Que Choisir, puis à la justice pour obtenir un remboursement de frais appliqués sans raisons valables. Si l’opérateur a été condamné à verser 300€ de dommages et intérêts, la somme est bien sûr loin d’être dissuasive. Pour Patatos (ou Jojo ?), la solution est d’avant tout créer un effet de groupe en sollicitant d’autres abonnés touchés par les même problèmes.

Dans un autre article, nous vous donnions le classement des opérateurs respectant le plus les remontrances de la médiatrices des télécoms. En effet, si la majorité des saisines aboutissent à une décision au moins satisfaisante, ce n’est pas le cas pour tout le monde. Faut-il alors aller au bout de son combat, quitte à s’engager dans des procédures plus lourdes ?