Plus belle la vie : l’athlète handisport Théo Curin en tournage dans une vingtaine d’épisodes

Plus belle la vie : l’athlète handisport Théo Curin en tournage dans une vingtaine d’épisodes

C’est lors d’une page complète consacrée à l’athlète dans le journal du dimanche sur France 3 que l’on apprend que Théo Curin tournera dans une vingtaine d’épisodes de “Plus belle la vie“.

Amputé de ses quatre membres étant enfant, l’athlète Théo Curin va se retrouver à l’écran. Il tournera entre 25 et 30 épisodes de “Plus belle la vie“, la série phare de la chaîne France 3. Il portera le rôle d’Hugo, 17 ans, qui sera de retour à Marseille après des années d’absence. Son personnage sera hyper solaire, n’aura peur de rien. Son handicap sera une force, et non un poids.

« C’est le comédien qu’on a choisi ; et ensuite son handicap est venu s’intégrer à l’histoire. Donc oui, les autres personnages vont se positionner par rapport à cette différence, mais avec Hugo, il ne s’agit pas de traiter du handicap » c’est ce que Géraldine Gendre, Productrice de la série, dit et ajoute que pendant le casting, Théo a été naturel et formidable.

Théo Curin également dans un téléfilm

L’athlète sera au casting d’un téléfilm produit par 3ème œil story (groupe MEDIAWAN) sur TF1. Tourné l’été dernier en région Rhône Alpes, le téléfilm est inspiré du roman de Cara Zina « Handi-gang » (Aux Editions Libertalia). Théo Curin sera accompagné de Alessandra Sublet, Lola Dewaere, Esther Valding, Arthur Legrand, Bruno Wolkowitch.

Synopsis : Sam est au lycée comme tous les jeunes de son âge, ou presque, car Sam est en fauteuil roulant. Il vit avec sa mère, Djenna, qui l’élève seule depuis toujours et lui consacre sa vie. L’arrivée de Vincent, un nouvel élève va tout changer. Il fait prendre conscience à Sam de toutes les injustices qui les entourent, lui et sa bande de potes (son amie Nina, « aspi » (autiste asperger), Tom, malentendant ou encore Léandre non-voyant). Ensemble, ils vont créer un gang pour dénoncer le manque d’accessibilité et de considération qu’ils subissent au quotidien. Loin de se sentir victimes, ils souhaitent réveiller les consciences en tapant fort. Djenna s’inquiète en voyant son fils se rebeller car ce « gang », et les actions qu’ils mettent en place pourraient menacer son avenir. Alors que rien jusque-là n’opposait Djenna et son fils, aujourd’hui ils ne se comprennent plus. Elle se retrouve alors confrontée à un dilemme : s’immiscer dans la vie de Sam comme toute mère le ferait ou le laisser libre de ses choix pour enfin penser à elle…

Source : Le blog TV news