5G : 3,5 millions de Français pourraient l’adopter dès la première année de commercialisation

5G : 3,5 millions de Français pourraient l’adopter dès la première année de commercialisation

La 5G est attendue de pied ferme par une partie des Français qui pourraient ainsi être plusieurs millions à l’adopter dès la première année de commercialisation, afin de profiter d’une meilleure connectivité.

Une meilleure connectivité pour les services tels que le télétravail, l’éducation à distance ou le divertissement en ligne, les Français en voudraient, notamment après avoir vécu une période de confinement. D’après les prévisions d’Ericsson, présentées à l’occasion de l’événement annuel Ericsson Live Day, ils seraient ainsi plusieurs millions à attendre la 5G, malgré ce que pourraient suggérer l’intense débat et les fausses informations autour du déploiement de la nouvelle technologie en France.

L’équipementier réseau suédois estime à 30 % la proportion des consommateurs intéressés par les nouvelles possibilités offertes par la 5G et à 3,5 millions le nombre de Français qui pourraient passer à la nouvelle technologie dès sa première année de commercialisation, que ce soit auprès de Bouygues Telecom, Free, Orange ou SFR. Rappelons d’ailleurs que les premières offres commerciales des opérateurs sont attendues fin 2020, après une phase d’enchères débutant ce mardi 29 septembre.

L’adoption de la 5G par le grand public devrait notamment être aidée par l’arrivée de la 5G sur les smartphones milieu de gamme qui a commencé cette année. La technologie devrait commencer à équiper l’entrée de gamme dès fin 2020 ou début 2021. D’après l’étude du ConsumerLab d’Ericsson, 20 % des Français envisagent de s’équiper d’un smartphone 5G au cours des 12 prochains mois.

Source : L’Usine Nouvelle