Les offres avec Smart TV créent l’embrouille, pourquoi un deuxième numéro de téléphone dans son forfait? Vos meilleures réactions à l’actualité des télécoms

Les offres avec Smart TV créent l’embrouille, pourquoi un deuxième numéro de téléphone dans son forfait? Vos meilleures réactions à l’actualité des télécoms


SFR et Bouygues se lancent dans des offres avec Smart TV, semant la confusion

Les deux opérateurs ont annoncé à quelques heures d’intervalle le lancement de leurs offres proposant une Smart TV à prix réduit. De quoi semer la confusion chez les lecteurs qui ne savent plus très bien qui fait quoi. Heureusement, Clemand est là pour éclaircir un peu le sujet et différencier l’offre Bbox Smart TV de Bouygues, avec une application qui fait office de Player, et l’offre de SFR qui quant à elle propose simplement l’achat du téléviseur en plus de l’abonnement.


Bouygues et son option pour avoir un deuxième numéro, quelle utilité ?

Bouygues a annoncé son partenariat avec OnOff pour proposer une option permettant, pour trois euros par mois, de bénéficier d’un deuxième numéro de téléphone. Cette option permet de passer des appels et d’envoyer des SMS avec ce deuxième numéro, mais la question se pose alors : pourquoi ne pas prendre un deuxième forfait ? Le débat continue dans les commentaires d’Univers Freebox, voici un petit exemple d’usage et d’utilité pour cette option particulière.


Le prix de la chaîne 100% Foot de Mediapro vous fait bondir

Mediapro est en pleine négociation pour la distribution de sa chaîne Téléfoot sur les box d’Orange, Bouygues, Free et SFR. Le prix attendu est proche des 25€ par mois, ce qui a fait bondir pas mal de nos lecteurs. Et certains sont même assez dubitatifs quant à l’avenir de la chaîne, qui souhaite atteindre 3.5 millions d’abonnés, à suivre…


Un peu de tourisme sans réseau

Le Gouvernement a dévoilé une nouvelle liste des zones qui doivent être couvertes en 4G dans le cadre du New Deal Mobile. Et certains de nos lecteurs ont eu la cocasse idée de proposer une petite destination à visiter, qui justement n’a que très peu de réseau… Un coup marketing de l’office du tourisme peut être ?
Blague à part, l’exemple est effectivement bien choisi : de nombreuses zones ne sont pas couvertes et la lenteur des procédures d’installations de sites peut en effet gêner les habitants de ces zones blanches.


La navigation grillée !

Un amendement adopté par le Sénat propose de durcir l’accès aux plateformes pornographiques sous peine de blocage de la part des opérateurs. Et pour certains, cette mesure n’est pas assez, comme pour ce lecteur qui explique en avoir marre de voir des publicités “olé olé” sur ses applications. Seul petit hic, comme l’explique Galux… Les publicités sont basées sur la navigation ! L’arroseur arrosé…