Menaces de mort envers Pascal Praud : Sneazzy estime que le sens de son couplet a été mal compris

Menaces de mort envers Pascal Praud : Sneazzy estime que le sens de son couplet a été mal compris

Alors que Pascal Praud le présentateur de Cnews se montrait heurté hier matin par les paroles de la chanson “Zéro Détail” de Sneazzy et Nekfeu, dans lesquelles le présentateur de Cnews est menacé de mort “Les journalistes salissent l’Islam, sont amateurs comme Pascal Praud (salope) Ca mérite une balle dans le cervelet, le canon au fond de la bouche”. Ce dernier réfléchissais à entreprendre des poursuites judiciaires.

Sneazzy a réagi hier dans la journée sur son compte Instagram, il se dit stupéfait de la polémique de ces derniers jours autour du “détournement des paroles” de “Zéro Détail”. Il indique en être le seul auteur et que Nekfeu a juste posé sa voix sur le texte et n’a aucunement signé ces paroles. Sneazzy ajoute : “Je suis rappeur, je jongle avec les mots/maux pour faire passer des messages et des émotions personnelles à travers des punchlines” et estime que ces paroles “sortis de leur contexte, ont été mal compris”. Le rappeur a ensuite expliqué qu’il ne fallait pas associer les deux couplets sur lesquels Pascal Praud a réagit. 

Dans la première partie “Les journalistes salissent l’Islam, sont amateurs comme Pascal Praud (salope)” il dit dénoncer un ensemble journalistes qu’il représente ici par la figure de Pascal Praud. 
La seconde partie : “Ca mérite une balle dans le cervelet, le canon au fond de la bouche”, le rappeur dit vouloir “exprimer la haine qui peut exister contre les musulmans et la volonté de les faire taire”. Par des métaphores comme avec une balle dans le cervelet qui équivaut à “ne pensez plus” et le canon au fond de la bouche veut dire “ne parlez plus”

Le rappeur Sneazzy a bien insisté sur le fait qu’il n’a jamais voulu attiser la haine, ni men acer Pascal Praud. “Je ne souhaite aucune violence, puisque je dénonce justement celle qui peut s’abattre sur la communauté musulmane”, “Je me battrai toujours pour que tout le monde ait le droit à la liberté d’expression, car ma seule forme d’expression est ma musique et mes seules armes sont mes mots”.

 

Source : Pure médias