Les candidats pour les enchères 5G ont été dévoilés: Orange, Free, SFR et Bouygues sont bien dans la course

Les candidats pour les enchères 5G ont été dévoilés: Orange, Free, SFR et Bouygues sont bien dans la course

Pas de surprise finalement, les quatre grands opérateurs seront les seuls à se disputer les fréquences 5G qui seront mises aux enchères en avril prochain.

Comme Sébastien Soriano, président de l’Arcep l’avait annoncé lundi dernier, nous savons dorénavant quels sont les opérateurs souhaitant acquérir des fréquences de la bande 3.4-3.8 GHz pour la 5G. Pas de surprise, il s’agit bien de Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR.

C’est officiel, les opérateurs rentrent dans la course à la 5G

Les quatre acteurs du marché télécom seront donc les seuls à se disputer les fréquences mises aux enchères pour la 5G. La date limite de dépôt de dossier de candidature était hier, mardi 25 février 2020 à 12 heures. Le gendarme des télécoms explique dans son communiqué qu’il doit également vérifier les dossiers de candidatures pour vérifier si chaque dossier est bien conforme.

Une fois cette vérification faite, la liste des opérateurs participant aux enchères sera arrêtée. Chacun se verra attribuer un des quatre blocs de 50 MHz pour 350 millions d’euros par opérateur. Cette attribution se fera en contrepartie de l’engagement des opérateurs sur différents points, comme la couverture à l’intérieur des bâtiments, proposer des offres d’accès fixe à la 5G.

Une fois cette première phase actée, un système d’enchère prendra le relais pour attribuer le reste du spectre, à savoir 110 MHz répartis en 11 blocs de 10 MHz, avec un prix de départ de 70 millions d’euros pour chacun. Ces enchères se feront au mois d’avril en vue de délivrer les autorisations en juin 2020 au plus tard, pour un lancement commercial de la 5G en juillet 2020.

Orange est déjà prêt pour se lancer dans la 5G , tout comme Bouygues qui a déjà annoncé lancer ses offres commerciales 5G cet été.