Fibre optique : Bouygues Telecom officialise le lancement de deux grands projets de déploiement

Fibre optique : Bouygues Telecom officialise le lancement de deux grands projets de déploiement

Bouygues Telecom confirme chercher des investisseurs pour fibrer ses sites mobiles et accélérer son déploiement en zone AMII.

Pour la première fois, Bouygues évoque officiellement sa volonté de trouver des investisseurs dans le cadre de deux projets d’envergure sur le déploiement de la fibre déjà révélés par voie de presse. Les deux sont bel et bien lancés confirme l’opérateur. 

Raccorder ses pylônes en fibre optique, un nécessité pour Bouygues en vue de la 5G

Le premier baptisé “Saint Malo” vise à déployer une infrastructure nationale de fibres optiques “pour répondre à la croissance des usages data sur ses réseaux“. L’objectif est de relier les pylônes et noeuds de raccordement optique en fibre de l’opérateur de Martin Bouygues et de pouvoir proposer des offres FTTH aux entreprises.

L’opérateur est en négociation avec “un partenaire” pour déployer l’infrastructure, la commercialiser et en gérer l’exploitation, dans le cadre d’une coentreprise dont Bouygues Telecom sera actionnaire minoritaire, il serait selon Bloomberg en négociation avec Cellnex. Ce projet représente environ 1 milliard d’euros sur sept ans.

Bouygues Telecom ambitionne ainsi de poursuivre sa stratégie d’optimisation de la gestion de ses infrastructures. Cela tombe bien, le temps presse pour lui aujourd’hui sur la 5G. Pour un déploiement réussi, les opérateurs seront dans l’obligation de fibrer leurs sites mobiles, seulement c’est loin d’être le cas chez Bouygues.

Accélérer en zone AMII avec Orange

Le second projet, Astérix, a pour objectif d’accélérer le déploiement FTTH de Bouygues Telecom en zone moyennement dense. “Une coentreprise, dont Bouygues Telecom sera actionnaire minoritaire, achètera à Orange les prises FTTH par tranches de 5 % de lignes construites sur une zone, au fur et à mesure de la croissance du nombre de clients”, révèle l’opérateur.

 Bouygues Telecom aura ainsi accès à ces infrastructures via un contrat de prestations de services à long terme avec la coentreprise. Par ailleurs, il lui cédera les contrats de co-investissement existants et cette dernière achètera à Orange les prises FTTH aujourd’hui louées par Bouygues Telecom. Un appel d’offres est en cours pour choisir un partenaire.