Orange devient le premier opérateur Très haut débit de France et détrône SFR

Orange devient le premier opérateur Très haut débit de France et détrône SFR

Premier opérateur Fibre incontesté dans l’hexagone, Orange dépasse désormais le mix FttH/FttB de SFR et s’octroie un second titre sur le très haut débit.

Si SFR a l’habitude d’attiser la confusion en se targuant tous les mois d’être "première infrastructure fibre" de France, en omettant parfois d’indiquer que ses chiffres intègrent le FttH et le FttB, c’est à dire les lignes à terminaison coaxiale (le câble), l’opérateur au carré rouge n’est plus aujourd’hui en position de revendiquer cette place. En effet, lors de la présentation de ses résultats commerciaux et financiers pour le 1er semestre 2019, Orange s’est félicité de compter au 30 juin, 13,5 millions de foyers raccordables à la fibre optique de bout en bout, soit 1 million de plus en un trimestre. Dans le même temps, SFR a publié son bilan mensuel de ses déploiements sur le fixe et le mobile dans lequel il fait état de 13,3 millions de prises fibre et câble éligibles dans l’hexagone, dont environ 8 millions en coaxial. L’opérateur historique détrône ainsi SFR sur le "Très haut débit" et ce rien qu’avec sa fibre. A noter qu’SFR prévoit de migrer tous ses abonnés FttB vers le FttH à partir de 2020, un basculement progressif sur 5 ans. Sur la fibre, SFR comptabilisait plus de 5 millions de logements éligibles en avril dernier soit beaucoup moins qu’Orange et Free (10,5 millions au 31 mars), lesquels disposent d’un réseau 100% FttH.