Free ne s’arrête plus et lance officiellement ses offres fibre dans une nouvelle zone

Free ne s’arrête plus et lance officiellement ses offres fibre dans une nouvelle zone

Après la Loire et la Vendée très récemment ou encore à moindre échelle en Alsace et dans la Métropole Lilloise, Free annonce ce matin le lancement de ses offres dans un nouveau RIP, visant 22 000 logements dans les départements du Cher et l’Indre en région Centre-Val de Loire.

L’opérateur de Xavier met un coup d’accélérateur sur le lancement de ses offres fibre dans les RIP. Aujourd’hui, c’est au tour des habitants du Cher et de l’Indre desservis par le Réseau d’Initiative Publique exploité par Berry Fibre Optique d’être dorénavant éligibles aux abonnements fibre Freebox. La commercialisation des offres FTTH de l’opérateur commence dès ce matin "sur les communes de Buzançais, Villedieu-sur-Indre et Niherne et sera proposée dès juillet à l’ensemble du RIP", fait savoir l’intéressé. Au total, Free rend accessible ses offres à plus de 22 000 logements sur plus de 30 communes.

Dans le Cher et l’Indre, celles-ci sont par ailleurs déjà disponibles sur plus de 40 000 logements déployés par Orange en zone AMII sur Bourges et Châteauroux. L’objectif de Free reste inchangé, l’opérateur souhaite être présent sur l’intégralité du territoire et notamment tous les RIP où la part de marché est aujourd’hui faible.

 

 

Free confirme ainsi son engagement en faveur du déploiement de ses offres fibre partout en France et sur toutes les zones bien que sur les RIP, les délais entre signature et commercialisation des offres paraissent bien longs. Interrogé récemment à ce propos par Univers Freebox, Etienne Dugas, président d’infraNum a expliqué que "la signature ne vaut pas mise en place des process. Elle indique que les conditions d’interfaçage des systèmes d’Information sont techniquement faisables et en cours d’installation. Toutefois, reste à mettre "la machine en route", et à assurer le marketing qui en découle". Thomas Reynaud, Directeur général d’Iliad a pour sa part indiqué lors de la convention Free que l’opérateur doit "d’abord équiper tous les NRO, puis les points de mutualisation, cela prend du temps sans compter les problématiques juridiques."