5G : les opérateurs chiffrent le surcoût et le retard dans le cas où le déploiement devait se faire sans Huawei

5G : les opérateurs chiffrent le surcoût et le retard dans le cas où le déploiement devait se faire sans Huawei

Alors que Huawei fait l’objet d’une campagne de boycott initiée par les États-Unis au motif de proximité avec le gouvernement chinois et de risques d’espionnage, les opérateurs mobiles publient une étude pour indiquer les conséquences d’un bannissement du groupe chinois pour le déploiement de la 5G en Europe.

La GSMA, qui regroupe les acteurs du secteur de la téléphone mobile, chiffre le surcoût découlant d’une exclusion de Huawei pour la 5G en Europe à 55 milliards d’euros. Le groupement industriel estime par ailleurs à 18 mois le retard en matière de déploiement. En 2025 et sans Huawei, 25 % de la population européenne serait couverte en 5G, contre 40 % avec Huawei. Pendant ce temps-là, 55 % des habitants aux USA en profiteraient.

Pour expliquer ces chiffres, la GSMA évoque notamment l’avance prise par Huawei en matière de R&D, le grand nombre de brevets déposés et le fait que ses équipements sont moins chers. Sans compter que les autres équipementiers, dont Ericsson et Nokia, devraient absorber la demande qu’aurait dû gérer Huawei. Si elle tire la sonnette d’alarme, c’est au regard de l’enjeu de la 5G, qui n’est pas seulement synonyme de hausse des débits, mais de nouveaux usages comme la télémédecine, la ville intelligente et la voiture connectée.

Source : BFM Business