Apple veut prouver la sécurité de ses smartphones face à la concurrence

Apple veut prouver la sécurité de ses smartphones face à la concurrence

La sécurité est définitivement un sujet brûlant en ce moment pour les grands acteurs du numérique et des smartphones. Après la faille de facebook, Google et sa Titan M, c’est au tour d’Apple de se fendre d’un billet expliquant comment et pourquoi ils sécurisent autant leurs modèles. 

"Vos données personnelles vous appartiennent, à vous et à personne d’autre" annonce la Pomme sur son site, une affirmation qui résonne particulièrement à l’heure où des fuites de données personnelles ont conduit à la fermeture de Google+ et mettent encore aujourd’hui le plus grand réseau social mondial dans l’embarras. Afin de se différencier de ces firmes, l’entreprise de Tim Cook a donc créé une nouvelle page sur son site dédié à la confidentialité des données. 

Apple a toujours été connue pour la sécurité de ses produits, y compris à l’époque où elle était plus connue pour ses Macs que pour ses iPhones. C’est sur cette réputation que la marque appuie, notamment à l’heure où ses appareils collectent de plus en plus de données : vos informations personnelles certes, mais aussi votre position, votre dernier article lu, votre rythme cardiaque après une course… C’est aussi pour ça que la Pomme gère sa sécurité logicielle et matérielle elle-même à la différence de la plupart des fabricants concurrents. 

Sur cette page, vous y trouverez aussi l’assurance que vous seul pourrez déverrouiller votre téléphone avec plusieurs options : TouchId qui reconnait votre empreinte digitale, FaceId pour votre visage ou le classique code à 6 chiffres.

La marque garantit aussi que vos données ne seront jamais vendues, ni exploitées à des fins commerciales comme on a pu le reprocher à, au hasard, Facebook. Elle évoque aussi sa sécurité renforcée pour les paiements via Apple Pay en assurant qu’il n’existe aucun historique d’achat, une confidentialité qui évite de remonter jusqu’au consommateur. 

Il est aussi appuyé que toute donnée, qu’elle soit partagée via un appel vidéo, un sms ou quelconque application Apple sera chiffrée et donc protégée. 

Et cette promesse de sécurité, on la voit aussi dans les revenus de la firme puisque sur son chiffre d’affaire de 53 milliards de dollars de cet été, environ 57% viennent de la vente d’iPhone et le reste vient d’autres produits (Macs, Apple Watch…) et de services payants comme iTunes par exemple. Les données des utilisateurs d’iPhone ne sont pas vendues et ne comptent pas dans le chiffre d’affaire de la firme, tandis que pour Google, elle représente 86% des revenus annuels. 

S’ils évoquent des règles stricts sur les applications disponibles sur leur store, les récentes plaintes d’utilisateurs ternissent un peu le tableau tout blanc que veut dresser le concurrent historique de Microsoft. En effet, certaines applications disponibles sur l’App store ont récemment été remises en causes du fait qu’elles utilisaient des modalités d’inscriptions peu claires pour forcer un abonnement chez les utilisateurs, à leur propre insu.

Dans cet environnement d’inquiétude sur l’utilisation des données de plus en plus nombreuses que nous fournissons à travers nos objets connectés et nos réseaux sociaux, Apple s’appuie sur une très solide réputation et une avance sur la sécurité pour rassurer les consommateurs et peut être attirer de nouveaux clients soucieux de protéger leur vie privée.

Source : BFM TV