29 millions d’utilisateurs hackés à cause de “spammeurs” d’après Facebook

29 millions d’utilisateurs hackés à cause de “spammeurs” d’après Facebook

L’exploitation d’une faille datant de 2017 sur le plus grand réseau social au monde aurait été causée par des spammeurs à des fins financières et non politiques.

Pour rappel, le piratage s’était fait en dérobant les cookies (ou jetons d’accès) fournis par le site permettant de se connecter automatiquement à travers la fonctionnalité "Voir en tant que" afin de prendre contrôle d’environ 30 millions de comptes. Pour cela, les hackeurs ont utilisés environ 400 000 comptes qu’ils contrôlaient déjà et on récupéré les données sur les listes d’amis de chacun de ces profils pour au final atteindre ce nombre colossal de comptes piratés. 

Le but aurait été, d’après la firme de Mark Zuckerberg, d’envoyer des flots continus de mails et de messages publicitaires afin d’engranger des revenus sur ces pubs. C’est ce qu’a déclaré une source du Wall Street Journal à propos des résultats de l’enquête interne de Facebook.

L’estimation du géant californien reste inquiétante puisque parmi ces 29 millions de comptes piratés, environ 14 millions auraient vu leurs informations personnelles être dérobées tels que le sexe, l’âge, le lieu d’habitation, l’éducation, la profession…

Facebook avait communiqué immédiatement sur cette faille et avait réagi en désactivant la fonctionnalité compromise et en réinitialisant les jetons d’accès sur tous les comptes compromis ainsi que tous les comptes ayant été l’objet de l’analyse "Voir en tant que" au cours de l’année précédente. 

Après le scandale des ingérences russes durant les élections américaines de 2016, ce hacking purement motivé par l’argent rassure sur les craintes d’espionnage de pays dangereux sur nos réseaux sociaux. Cependant, il reste inquiétant pour les utilisateurs que de simples pirates aux intentions crapuleuses puissent forcer un système qui concerne plus de 2 milliards de personnes dans le monde. 

Source : Le Parisien