ADSL : Orange ne délaissera pas son réseau cuivre et annonce la mise en place d’un dispositif spécial pour une meilleure maintenance

ADSL : Orange ne délaissera pas son réseau cuivre et annonce la mise en place d’un dispositif spécial pour une meilleure maintenance

 

Accusé par ses concurrents de ne pas entretenir suffisamment son réseau cuivre, Orange contre-attaque. Non, le délégataire du service universel ne délaissera pas son million de kilomètres de câbles, ses 15 millions de poteaux et 30 millions d’accès.

Vétuste, difficile à entretenir et victime de vols à répétition et des conditions climatiques, le réseau cuivre de l’ex-France Télécom bat de l’aile, les pannes s’accumulent et se multiplieront à l’avenir sur l’ADSL et la téléphonie fixe, ce qui impactera la qualité, a fait savoir Stéphane Richard récemment devant la Commission des affaires économiques. Des déclarations qui ont engendré de nombreuses réactions sur la toile. Ses rivaux l’ont même accusé ces derniers jours de ne pas entretenir assez son réseau tout en espérant obtenir une baisse des tarifs de dégroupage fixés par l’Arcep à et s’établissant actuellement à 9,10 euros par ligne et par mois.

Dans une interview accordée au Figaro, Stéphane Richard a tenu ce matin à mettre les points sur les i. Il n’est pas question que l’opérateur historique manque à sa mission de délégataire de service universel. "Fin octobre, nous présenterons un plan à l’Arcep visant à améliorer la qualité du service universel", a assuré le PDG de l’agrume et d’ajouter avoir l’intention de "renforcer les ressources allouées à la maintenance de ce réseau et mettre en place un dispositif spécial sur certaines zones critiques". Par ailleurs et d’une manière générale, Orange va également à l’avenir " assurer un meilleur suivi et surtout une meilleure information des clients et des élus locaux sur les dérangements collectifs, ces pannes qui concernent plusieurs clients en même temps et qui sont les plus difficiles à réparer", promet Stéphane Richard.

Enfin, en réponse à l’idée que le prix du dégroupage serait trop élevé et qu’il serait fixé pour avantager Orange, le patron de l’opérateur rétorque au contraire que "tout pousserait même à ce que ce prix augmente" en prenant appui entre autres sur ses "dépenses de maintenance préventive passées de 2,80 à 3,60 euros par ligne entre 2014 et 2018 et qui passeront à plus de 4 euros en 2019". Par ailleurs, Orange effectue plus de 510 000 interventions par mois depuis le début d’année et cela à un coût. Au total, le réseau cuivre représente 500 millions d’euros d’entretien par an d’après Stéphane Richard, pour qui il serait davantage nécessaire d’augmenter les prix de l’ADSL afin d’encourager les Français à opter pour la fibre.