Coupure de signal : le patron de M6 en pleine discussion « virile » avec Free, Orange, Bouygues et SFR

Coupure de signal : le patron de M6 en pleine discussion « virile » avec Free, Orange, Bouygues et SFR

A trois jours d’une potentielle coupure du signal de TF1 et de ses chaînes sur les offres OTT, notamment de SFR et de Canal+, le patron de M6 assure d’après l’AFP avoir des échanges musclés avec les opérateurs. Le combat est à son paroxysme.

"Nous avons une discussion virile avec les opérateurs pour partager la valeur" et les revenus issus de la diffusion des chaînes gratuites du groupe et des services additionnels comme le replay ou le start-over, et "ces discussions devront avoir abouti le 1er janvier prochain", soit grosso modo la date d’échéance des contrats de distribution qui les lient avec les opérateurs, a martelé Nicolas de Tavernost, hier, au cours de l’assemblée générale des actionnaires du groupe. 

Ne cachant pas encore une fois son « bon espoir » d’une issue positive en termes de négociations, le PDG de M6 encouragerait, si aucun accord n’est trouvé, à visionner ses programmes sur sa propre plateforme sans passer par les box de Orange, Free, SFR et Bouygues Telecom : « Nous avons également des services qui ne passent pas directement par les box », par exemple la plateforme 6play. "Il est évident que si nous avions des difficultés avec tel ou tel opérateur, nous mettrions l’accélérateur sur les services OTT (over-the-top service ) qui ne passent pas par les box de façon à avoir une distribution qui soit mieux contrôlée", a-t-il mis en garde. Pourtant même si les offres OTT ont le vent en poupe, leur audience qu’elles monétisent grâce à la publicité est encore loin de dépasser celle de la télévision classique, une récente étude estime que ce mode de diffusion par internet dominera la TV à l’horizon 2022. Et pour rappel, près de la moitié des foyers en France reçoivent la télévision via des box ADSL ou fibre optique.

De ce fait et pour l’heure les opérateurs font bloc que ce soit face à TF1 ou M6, le PDG d’Orange s’agace mais veut une contrepartie si il doit sortir le portefeuille, Free ne paiera pas non plus et SFR emboîte le pas. Quand à Bouygues Telecom, le mystère subsiste. A noter que les contrats de TF1 avec les opérateurs se sont achevés fin 2016 et ont été prolongés lors des négociations, toujours en cours. La Une menace, elle, de couper le signal sur les box dès cet été, si aucun accord n’est trouvé. Les chaines du groupe ne seraient alors disponibles que sur la TNT.

 

Source : AFP