Vivendi examinera les offres d’achats de Bouygues et Numericable en fin de semaine

Vivendi examinera les offres d’achats de Bouygues et Numericable en fin de semaine
 
Alors que Numericable/Altice a fixé jusqu’à vendredi pour avoir une réponse à son offre de rachat de SFR, le conseil de surveillance de Vivendi indique qu’il se réunira en fin de semaine pour examiner les trois scénarios qui se présentent pour la cession de SFR : 
 
Le rachat de SFR par Numericable : depuis que l’offre de Bouygues est arrivée, le prétendant au rachat depuis plus d’un an n’est plus en position de favoris. Si le scénario semblait le plus simple à réaliser, le cablo-opérateur n’a pas vraiment de soutien pour pousser son offre d’achat. Certains prêtent même à Vivendi d’avoir montré de l’intérêt pour Numericable uniquement pour faire monter les enchères. Pire encore, avec la concurrence de Bouygues,  l’action de Numericable s’est retrouvée en berne depuis quelques jours. Plus les négociations dureront, pire sera la cours de bourse du cablo-opérateur. Numericable a donc mis la pression pour avoir très prochainement une réponse de Vivendi.
 
Le rachat de SFR par Bouygues  : arrivée la semaine dernière comme un cheveu sur la soupe, on s’attendait plus à une offre de Free, qu’à la marque de Martin Bouygues sur ce dossier. Pour anticiper certains blocages, Bouygues Télécom n’a pas hésité à sacrifier son parc d’antennes et quelques bandes de fréquence pour les revendre à son ennemi juré, Free. 
Le groupe a obtenu les faveurs du Ministre du Redressement Productif, Arnaud Montebourg. Les efforts, que l’opérateur est prêt à faire, ont été salués par le président de l’Autorité de la Concurrence. Martin Bouygues a même fait jouer ses relations pour faire valoir son dossier auprès du Président de la République entre deux de ses déplacements. Pour le moment, et selon les analystes, c’est ce scénario qui tiendrait la corde.
 
L’introduction en bourse de SFR  : il s’agissait du scénario initial imaginé par Vivendi pour se désengager de la marque au Carré Rouge. Un peu oubliée depuis que Numericable a déposé son offre de rachat suivi par Bouygues, ce scénario serait également étudié en fin de semaine ne serait-ce que pour la forme.
 
Chacun des deux groupes Numericable et Bouygues a déjà commencé à faire du pied au président de Vivendi. Patrick Drahi a déjà proposé la présidence d’un SFR-Numericable à Jean-René Fourtou quand Bouygues laisse la possibilité à Vivendi de proposer un président pour Bouygues-SFR. Peine perdue, ce dernier a d’ores et déjà annoncé une passation de pouvoir à Vincent Bolloré lors de l’AG du 24 juin et son retrait des télécoms.
 
Malgré ces deux tentatives aguicheuses, chez Vivendi, on se refuse à tout pronostic prématuré. Selon le porte-parole du groupe "Jean-René Fourtou et le conseil de surveillance étudient les différentes propositions présentées par le directoire concernant l’avenir de SFR. Ils n’ont pas à ce stade de préférence." 
 
Affaire à suivre en fin de semaine…
 
Source : Figaro