Les publicités sur les débits Internet des FAI vont être encadrées

Les publicités sur les débits Internet des FAI vont être encadrées

 Depuis quelques jours, le ton monte entre Free et l’ARCEP sur les débits annoncés au grand-public. Repris à l’ordre par le régulateur suite à ses annonces de VDSL2 à 100 Mbits et de fibre à 1 Gbits, l’opérateur a répondu en renvoyant le problème sur les débits annoncés par la 4G. Un problème qui ne date pas de mardi et des annonces de Free, plusieurs acteurs avaient déjà tiré la sonnette d’alarme.

Le mois dernier déjà, l’AVICCA, l’Association des Villes et Collectivités pour les Communications Electroniques et l’Audiovisuel appelait à la mise en place d’une "signalétique simple et claire pour les débits internet." Cette demande faisait également suite à l’étude du mois de juin de la Commission Européenne qui avait placé la France en "championne d’Europe du mentir sur les débits réels". Cette étude démontrait que les Français n’accédaient en moyenne qu’à 40 % du débit affiché dans les publicités.
 
Devant tout ce remue-ménage, la ministre déléguée à l’Economie Numérique, Fleur Pellerin, Benoit Hamon, ministre délégué à la Consommation et la Direction Générale de la Concurrence de la Consommation et de la Répression des Fraudes se sont saisi du sujet.
 
Ensemble ils ont planché sur un arrêté visant à normaliser la communication sur les débits dans les publicités sur les offres d’accès à internet. L’ARCEP a également été saisie de cette question, un arrêté devrait être publié d’ici la fin de l’année. Si le régulateur des télécoms a déclaré ne pas avoir "vocation à faire la leçon aux opérateurs à chaque nouvelle publicité", il a également estimé qu’il "fallait intervenir et refuser la surenchère médiatique qui peut créer la frustration chez les consommateurs."
 
Source : Les Echos