Les forfaits 5G d’Orange, Bouygues et SFR connaissent de bons débuts, même sans réseau

Les forfaits 5G d’Orange, Bouygues et SFR connaissent de bons débuts, même sans réseau

Pas besoin de lancer son réseau pour engranger de nouveaux abonnés. Orange, Bouygues et SFR l’affirment : les clients sont au rendez-vous pour la 5G avant même le lancement de cette nouvelle technologie à l’échelle nationale.

Les trois opérateurs ayant déjà lancé leurs offres 5G font le même constat : la nouvelle génération de téléphonie mobile suscite un certain intérêt pour les consommateurs.

Fabienne Dulac, directrice générale d’Orange France, explique en effet au Figaro : “le lancement de la gamme a eu un vrai succès“. Pour rappel, l’opérateur historique a lancé quatre forfaits compatibles 5G le 8 octobre dernier, allant de 70Go pour 24,99€/mois pendant un an puis 39,99€/mois à 79,99€/mois pendant un an puis 94,99€ pour de la data illimitée. Un appétit pour la 5G qu’observent également Bouygues Telecom et SFR.

Pour profiter de la nouvelle génération mobile, les consommateurs adaptent également leurs achats de terminaux. Lorsque leur smartphone ne fonctionne plus, “certains en profitent pour opter pour des terminaux 5G afin de disposer du bon équipement quand le réseau sera disponible” ajoute la CEO d’Orange France.

Car si une polémique subsiste autour de la nouvelle technologie (impact sur l’environnement, prétendus risques pour la santé…), 75% des Français montrent un intérêt certain pour la 5G d’après une étude réalisée en octobre dernier. Les tarifs des nouveaux terminaux 5G n’effraient pas les consommateurs, 94% des intéressés déclarant être prêts à débourser entre 500€ et 1000€ pour un nouveau modèle compatible.

Un engouement ne s’expliquant pas uniquement par la nouvelle technologie

Rappelons en effet que les forfaits 5G fonctionnent aussi avec la 4G, la 3G et la 2G. Ainsi les propositions des opérateurs séduisent avant tout grâce à leur enveloppe de data et aux services et non par leur nouveau réseau. Les nouveaux usages nécessitant toujours plus de data, la possibilité de se connecter en 5G est plus secondaire, puisque la majorité des consommateurs devront attendre avant d’être couverts. En effet, la couverture est encore minoritaire en France, et la question de l’attractivité des offres serait plus un sujet pour la fin de l’année 2021, expliquait Stéphane Richard au début du mois.

En attendant, chaque opérateur prépare le lancement de son réseau à l’échelle nationale. Orange prévoit ainsi de couvrir plus de 160 communes avant la fin de l’année en commençant le 3 décembre et Bouygues Telecom lancera son réseau le 1er décembre prochain. SFR quant à lui a déjà activé son réseau à Nice et d’autres villes seront couvertes avant la fin de l’année. Du côté de Free Mobile, l’opérateur reste discret et annoncera ses offres lors du lancement de son réseau, prévu dans les prochaines semaines. Il proposera alors une carte des villes couvertes en 5G.