Après une ascension rapide, Free Ligue 1 Uber Eats ferait du surplace

Après une ascension rapide, Free Ligue 1 Uber Eats ferait du surplace

Si le service 100% foot de Free a pu recueillir 500 000 utilisateurs en un peu plus d’un mois, la cadence aurait bien ralenti depuis.

Temps mort pour Free Ligue 1 Uber Eats. Iliad et Thomas Reynaud son directeur général ont toujours affirmé que la nouvelle application, lancée en août dernier, marchait bien et en être satisfait. Cependant, d’après les informations de l’Equipe, l’application peinerait à dépasser un nouveau pallier après avoir atteint les 500 000 utilisateurs uniques en septembre dernier

Des performances en deçà des objectifs que l’opérateur de Xavier Niel s’était lui-même donné. D’autant plus qu’il reste une inconnue : l’application est encore gratuite sur smartphone, quid de la rétention des abonnés une fois le service devenu payant ?

Si Free reste encore muet concernant la monétisation de son service pour les non-abonnés, c’est parce que la priorité est fournir une offre “sur mesure aux fans“. De nouvelles mises à jour ont été régulièrement déployées depuis le lancement du service, améliorant l’expérience utilisateur. Free s’attaque également à de nombreux réseaux sociaux pour promouvoir son app, visant même des publics plus jeunes avec des plans de se lancer sur Tik Tok et Snapchat prochainement. Il reste à voir si Free Ligue 1 Uber Eats arrivera à faire grandir sa base d’utilisateurs une fois monétisé.