A contrario de Bouygues Telecom et SFR, Free est interdit de déployer la 5G avec Huawei en France et monte au créneau

A contrario de Bouygues Telecom et SFR, Free est interdit de déployer la 5G avec Huawei en France et monte au créneau

L’opérateur de Xavier Niel n’a pas été autorisé à faire appel à Huawei pour la 5G en France. Thomas Reynaud, directeur général d’Iliad, dénonce un vrai problème d’égalité.

En marge de la présentation de ses résultats trimestriels, Free a apporté quelques informations sur les limites imposées par l’Etat dans le cadre du déploiement de la 5G. Il indique ainsi que, contrairement à ses concurrents Bouygues Telecom et SFR, l’opérateur de Xavier Niel n’a pas été autorisé à utiliser des équipements Huawei.

Cette rupture d’égalité pose problème“, a déclaré Thomas Reynaud lors d’une conférence de presse. Car l’opérateur a beau avoir signé un partenariat avec Nokia pour le déploiement de la 5G, l’impossibilité d’opter pour le fabricant chinois le différencie de fait des deux autres grands opérateurs alternatifs.

Si le chef de l’Etat affirme ne pas exclure Huawei du territoire et préfère parler de “solution européenne sécurisée“, l’utilisation des équipements du fabricant chinois est pourtant régie par des autorisations délivrées par le Premier ministre, avec une durée limitée et dépendant de la zone concernée. La faute notamment à des soupçons d’espionnage planant sur la firme de Shenzhen. Bouygues a d’ailleurs récemment saisi le conseil d’Etat pour annuler le décret de la loi instaurant ces autorisations, surnommée “loi anti-Huawei”.

La 5G est un dossier épineux, avec un mécontentement des opérateurs au niveau des équipements et polémiques de tous bords (théories du complot, inquiétudes autour de l’empreinte environnementale…). Alors que les enchères pour les fréquences devraient commencer le 29 septembre, la situation reste plutôt explosive. 

Source : Reuters