Xavier Niel investit dans les paris en ligne en rachetant deux sociétés

Xavier Niel investit dans les paris en ligne en rachetant deux sociétés

L’offre de rachat de Xavier Niel pour l’activité de paris en ligne de Paris-Turf a été retenue par le tribunal.de Bobigny.

Un nouveau cheval sur lequel le papa de Free a décidé de miser. Après s’être emparé de la section presse de Paris Turf, quotidien hippique, sa holding NJJ rachète les deux sociétés en charge des paris en ligne du groupe : Beturf et Geny.

Un rachat en décalé s’expliquant, d’après l’AFP, par le fait que les repreneurs devaient recevoir un agrément de l’Autorité de régulation des jeux. Trois offres étaient sur la table, Xavier Niel était notamment face à l’imprimeur Riccobono, s’étant associé à Mayeul Caire (“Jour de galop”), Eric Brion (ex-patron d’Equidia) et Philippe Abreu, qui souhaitaient reprendre l’ensemble du groupe. Autre concurrent pour ce rachat, qui s’intéressait seulement au paris en ligne : PHS, société détenant des activités similaires en Afrique, avec le PMU pour actionnaire.

C’est finalement l’offre de NJJ presse qui a été jugée la meilleure par le tribunal de Bobigny vendredi dernier pour les deux sociétés. Xavier Niel investit sur de nombreux fronts de son côté, ses différentes acquisitions en marge du groupe Iliad ont permis de le faire grimper à la douzième place du classement des 500 fortunes de France du magazine Challenges.