Réouverture réussie pour les boutiques Free Centers

Réouverture réussie pour les boutiques Free Centers

Free a rouvert la quasi-totalité de ses boutiques physiques avec les mesures sanitaires appropriées pour protéger ses collaborateurs et abonnés. Une opération d’ailleurs réussie, selon l’opérateur.

Parmi les trois objectifs à court terme une fois le processus de déconfinement engagé, Free avait annoncé la relance de ses activités commerciales, avec notamment la réouverture de ses 86 Free Centers.

Une dizaine (Antibes, Bayonne, Caen, Le Havre, Lorient, Lyon Part-dieu, Nice Jean Médecin, Nîmes, Tours et Saint-Étienne) a ainsi recommencé à accueillir le public dès le 11 mai. Hormis celui rue de la Ville-l’Évêque à Paris et celui du centre commercial Belle Épine à Thiais, pour lesquels le site de l’opérateur indique une fermeture “jusqu’à nouvel ordre”, le reste des boutiques a rouvert ses portes le 18 mai.

Des ouvertures avec bien évidemment la mise en place des mesures sanitaires incluant le marquage au sol pour faciliter la distanciation en cas d’attente, la limitation à 2, 3 ou 4 visiteurs simultanés selon la taille du Free Center, le nettoyage des mains avec du gel dès l’entrée pour chaque visiteur, le port du masque recommandé pour les visiteurs et systématique pour les collaborateurs ou encore le nettoyage régulier de la boutique.

Interrogée par Univers Freebox, Sara, chargée de Qualité de Vie au Travail, estime cette réouverture des boutiques “réussie”. “Très soucieux du bien-être de nos équipes, nous n’avons jamais cessé de nous réinventer (adaptation de notre activité au télétravail, création des Free Center Virtuels, etc.) Aujourd’hui, pour accompagner la réouverture réussie des Free Centers, nous ajustons nos procédures en fonction des retours grâce à un dialogue constant avec toute l’équipe, parce qu’ensemble on va vraiment plus loin”, indique-t-elle.

De son côté, Mardèle, chargée de Mission HSE (Hygiène Sécurité Environnement), souligne que la santé des collaborateurs et des abonnés reste une priorité, ce qui s’est rapidement traduit par des réflexions en interne autour des mesures préventives. “Le maintien de la santé de nos collaborateurs et de nos abonnés a toujours été au cœur de nos préoccupations. C’est pourquoi, dès les prémices de l’épidémie, nous avons initié une veille sur la situation sanitaire. Très vite avec la direction, l’équipe Qualité de Vie au Travail, les représentants du personnel, les opérationnels, ainsi que toutes les entités du groupe, nous nous sommes retroussé les manches et avons agi de concert. Les mesures de prévention ont été co-construites et pensées de manière durable”, a-t-elle souligné.