Free dévoile ses trois grands objectifs à court terme

Free dévoile ses trois grands objectifs à court terme

C’est l’heure du déconfinement progressif pour Iliad. Après avoir annoncé enclencher la première phase hier, le groupe de Xaviel Niel lève le voile ce matin sur ses trois objectifs à court terme.

Mobilisées pour assurer la continuité de service depuis le début de la crise sanitaire, les équipes de la maison-mère de Free se concentrent actuellement sur la relance post-confinement. “La crise renforce la pertinence des choix stratégiques opérés notamment l’investissement massif dans le déploiement des réseaux et le lancement d’une activité entreprises”, informe ce matin le groupe en marge de la publication de ses résultats solides pour le 1er trimestre, confirmant la dynamique de croissance et les bonnes performances commerciales enregistrées depuis plusieurs exercices.

Dans ce contexte exceptionnel de crise sanitaire, Iliad se fixe aujourd’hui trois objectifs à court terme. Tout d’abord, le déconfinement des collaborateurs “dans des conditions de sécurité maximale”. Cette phase a déjà commencé, les 3.500 salariés en télétravail vont progressivement “retrouver les équipes qui, sur le terrain, chez nos abonnés, dans les data centers ou dans les bureaux, ont continué à se rendre chaque jour sur leur lieu de travail en prenant toutes les précautions nécessaires”, a fait savoir hier l’opérateur.

Deuxième objectif, la relance des activités commerciales. Free va notamment rouvrir progressivement ses 86 Free Centers avec la mise en place de mesures sanitaires drastiques. 

Déployer massivement la fibre

Enfin, l’opérateur prévoit la reprise d’un rythme soutenu des déploiements. “En démontrant le rôle structurant de la couverture numérique des territoires, la crise est en effet venue conforter Iliad dans ses choix stratégiques : déployer massivement la Fibre partout, réduire la fracture numérique en investissant dans les RIP et le New Deal Mobile, apporter des solutions de connectivité simples et ultra-compétitives aux TPE/PME françaises”, explique Free. 

A plus long terme, l’opérateur de Xavier Niel maintient ses objectifs à savoir une part de marché haut Débit et très Haut Débit de 25%, 2 millions d’abonnés FTTH en 2020 déjà en passe d’être atteint et 4,5 millions en 2024. Mais aussi 22 millions de prises raccordables à la fibre à fin 2022 et environ 30 millions à fin 2024. Sur le mobile, Free prévoit plus de 80% d’abonnés sur le Forfait Free 4G illimitée en 2024 mais aussi plus de 25 000 sites d’ici 4 ans et une part de marché de 25% à long terme.