4G : Free Mobile face à une situation ubuesque

4G : Free Mobile face à une situation ubuesque

Démantèlement, refus de la mairie et mobilisation sans faille de riverains, Free Mobile éprouve de grandes difficultés à implanter une antennes-relais 4G et 5G ready dans la ville de Quimper dans le Finistère.

Une histoire sans fin voire kafkaïenne. Free Mobile tourne en rond actuellement à Quimper malgré l’afflux de pylônes dans la ville. Face à une mobilisation citoyenne récalcitrante, l’opérateur a d’abord dû abandonner en début d’année son antenne-relais située sur la colline emblématique de la ville. En remplacement, Free a rapidement réagi en prévoyant d’implanter un nouveau pylône d’une vingtaine de mètres supportant 6 antennes et prêt à accueillir la 5G, non loin du vélodrome, à la place d’un poteau d’éclairage à proximité d’une installation d’Orange. Seulement, la mairie a refusé de lui accorder un permis de construire à la suite d’une nouvelle mobilisation de riverains craignant la 5G et un impact des ondes sur la santé.

Loin de baisser les bras, Free Mobile a aujourd’hui des vues sur un pylône visiblement inactif depuis 2 ans, non loin du site sur lequel il été contraint initialement de démanteler son antenne. De quoi susciter crainte et indignation chez les réfractaires de la première heure rassemblés dans une association. Nous craignons que Free redéploie son projet ici, dans l’allée des Celtes, s’inquiète son président dans les lignes de Ouest France. Selon lui, des techniciens Free surpris sur les lieux, “étudient la faisabilité de faire de ce pylône une antenne-relais”. L’association dénonce un projet mené “en catimini” et l’absence d’information des services de la Ville. Sa prochaine action, saisir l’ANFR.