Vivendi : contre l’avis du gouvernement, la maison-mère de Canal+ augmente de 20% ses dividendes en ayant recours au chômage partiel

Vivendi : contre l’avis du gouvernement, la maison-mère de Canal+ augmente de 20% ses dividendes en ayant recours au chômage partiel

Hier 20 avril 2020, Vivendi a annoncé une hausse de 20% des dividendes à ses actionnaires, décision approuvée par 90% d’entre eux.

Alors que le gouvernement invite les entreprises à réduire leurs dividendes, surtout à celles qui bénéficient du chômage partiel, la maison-mère de Canal+ quant à elle a décidé d’augmenter le montant du dividende pour l’année 2019, et ce tout en ayant recours au chômage partiel, notamment pour les salariés de Canal+ ou ceux de filiales comme Vivendi Village.

Le groupe est plutôt en forme, avec une augmentation de ses ventes de 11.9% au premier trimestre à 3.9 milliards d’euros. Si la décision du groupe a été applaudie par les actionnaires, elle est plutôt en décalage avec la majorité des entreprises du CAC 40. On note par exemple qu’Orange a annoncé réduire son dividende, sans recourir au chômage partiel. D’autres groupes ont également annoncé leur solidarité durant la crise de Coronavirus. C’est le cas par exemple de Free, qui a annoncé ne pas avoir recours au chômage partiel. La décision du groupe Vivendi n’est pas sans rappeler Altice France (SFR, BFM) qui, s’il a recours au chômage partiel, a annoncé avoir versé 2.371 milliards de dividendes sur l’année 2019.

Source : Les Echos